Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Droits de garde      (1680 témoignages)

Préc.

Suiv.

Divorce et garde alternée

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1127 lectures | ratingStar_10615_1ratingStar_10615_2ratingStar_10615_3ratingStar_10615_4

J'ai 40 ans et suis en instance de divorce. J'ai 4 enfants, 3 filles et un garçon, en accession à la propriété et cétait pour ouvrir des gîtes ruraux Elle est en vente depuis le mois de juillet, mais elle est à finir de rénover et le prix est peut-être trop haut ! Elle est juste commencée et ça plaît pas forcément aux gens Mon épouse ma averti en février dernier, et ça fait donc 8 mois que je suis au courant de cette situation, et on sest séparés en juillet après lordonnance de non conciliation Cest un peu la rengaine de tous les jours qui a fait que, et cest ce que mon épouse me reprochait, cest à dire dêtre là à la maison sans être dans la vie de famille, car je suis chauffeur dans les travaux publics et cest un métier qui est fatigant, et qui prend du temps, et donc le soir jétais fatigué, et on ne faisait pas grand chose. Ça a été un élément déclencheur… On avait eu une crise, et on avait fait une thérapie de couple… Mais comme la situation sarrangeait, elle avait décidé darrêter… Donc moi j'ai cru que cétait reparti sur de bonnes bases, mais en fin de compte non Donc elle ma fait beaucoup de reproches, comme quoi je moccupais moins delle Quand elle me la annoncé, je men doutais un peu, car je sentais une tension et bon, elle parlait davocat et dune séparation, mais pas dun divorce, et javais eu peur, mais je me disais quelle avait des raisons valables car je men sentais coupable par rapport à ses raisons, donc je me sentais responsable de la situation… Je me rendais compte moi-même que jétais moins présent… Elle ma dit une fois que jétais transparent, voila ! Donc j'ai essayé de la raisonner, enfin de sauver ce qui était sauvable et ça a duré un mois, mais ça sest transformé en divorce, car elle avait vu un avocat… Et cest là où j'ai commencé à mal le prendre, car elle avait tout fait pour sauver notre couple… Et quand on a commencé à parler de divorce, elle est partie sur le schéma classique je prends les enfants, et tu les verras autant que tu veux, mais schéma classique où je les verrais un week-end sur deux ! Je savais que ça nallait pas me satisfaire, car tout en me reprochant dêtre absent de la vie de famille, le fait que je sois là à les voir vivre cétait important pour moi, même si je nétais pas réellement investi dans léducation… Et cest un problème quon avait eu il y a 5 ou 6 ans en essayant de tendre à une éducation différente, et je métais fait rembarrer ! Dans le sens déviter de me fâcher, et je métais mis un peu en retrait… En fait cétait quelque chose par rapport aux leçons le soir à la maison, mais j'ai 4 enfants qui sont assez vivants, et en permanence en train de nous tester, cest à dire de remettre lautorité parentale en question, voir jusquoù on pouvait tenir ! Et par exemple ils faisaient exprès de dire autre chose sur les feuilles que ce qui était écrit pour énerver leur mère, et peut-être j'ai été un peu violent dans ma réaction mais bon pour quils arrêtent de se moquer de leur mère, et elle ma dit que cétait comme si je disais que mes enfants étaient idiots… Et ça avait un peu mal tourné, et javais cessé de prendre parti, donc javais dit si tu veux te laisser marcher dessus, je me mets en retrait ! Donc je me mets un peu de loin, je suivrais à lécole, mais je me mets en retrait… Et ça avait jeté un froid au sein du couple pendant une bonne semaine, et ensuite je ne prenais plus partie, ni pour lun, ni pour lautre, et j'ai laissé courir, peut-être trop ! Mais le divorce pour moi, cétait de ma faute exclusivement, donc je me sentais responsable exclusivement et jessayais de rattraper les choses, en pleurant un peu, beaucoup même, et des fois même jétais un peu acerbe avec elle mais cétait une sorte de défense pour trouver un défaut chez elle qui permettrait de contrebalancer les défauts quelle voyait chez moi… Jétais plus dans la déprime quautre chose !! On habitait un tout petit village et une partie de ma maison était en location, et il y avait un couple assez âgé, et avec une différence dâge, lui 54 et elle 67, ayant vécu des expériences maritales à peu près identiques, et tous les deux divorcés deux fois, toujours pour cause dadultère… Et les rumeurs ont couru par rapport à une relation entre ma femme et lui, suite à une fête de village où moi je navais rien vu, et je me suis posé des questions par rapport à la fidélité… Et j'ai commencé à penser que cétait aussi de ma faute car je ne lui apportais pas ce dont elle avait besoin ça a duré une quinzaine de jours où je me suis enfoncé de plus en plus mal… Un soir j'ai discuté un peu avec mon épouse en tentant une possible réparation, et j'ai vu que ça marchait pas et elle ma sorti des choses immondes, que je sentais mauvais, quelle ne pouvait plus me regarder, que quand je la touchais ça la dégoûtait, enfin des choses très dures qui remettent en cause votre statut dhomme quoi… Et en entendant tout ça, je nai rien dit, je suis remonté dans la chambre embrasser mes enfants, et j'ai prétexté que jallais bricoler derrière… Et en fait javais une vieille corde qui mavait servi… J'ai pas réfléchi, j'ai défait la corde, je me la suis passée autour du coup, et j'ai basculé quoi… Jen ris aujourdhui car je nai pas réfléchi, mais je commençais à perdre du poids, même si je suis de type maigre, et je suis passé de 58 kilos à 54 kilos, et donc je ne suis pas lourd, mais elle a lâché ! Elle a donc cédé tout simplement, et j'ai mis longtemps à en parler, personne ne la su… ça a fait un grand bruit dans la maison, et elle est arrivée, mais javais déjà enlevé la corde et il fallait absolument que je cache ce que je faisais quoi… Javais les larmes aux yeux, mais je ne pense pas quelle ait compris… Elle le sait maintenant car il y a eu dautres étapes où j'ai poussé plus loin… Mais j'ai commencé après ça car ça ma réveillé, mais dans un mauvais sens où j'ai cherché à savoir si les rumeurs étaient vraies… Je voulais savoir si jétais vraiment le monstre quelle avait décrit quoi… Car des gens mont rassuré et mont dit il faut que tu cherches les causes ailleurs… Genre choper sa facture de portable, et elle était hors forfait car elle avait beaucoup de SMS, et comme je fais beaucoup dInternet et quelle ne savait pas que cela était possible, j'ai pu piquer son code en le renvoyant sur son portable quand elle était occupée, j'ai pris le code et je lai effacé… Et donc j'ai vu des nuits entières de SMS avec mon voisin ! Il faut savoir que les maison sont contiguës, et donc la journée ils faisaient bonne figure avec son épouse, qui était au courant de la rumeur mais elle me disait mais non il ny a rien… Et donc les SMS commençaient vers 11 heures le soir et parfois se terminaient à 5 heures du matin ! Donc j'ai gardé tout ça et j'ai photocopié et fait un dossier en me montant un peu la tête… Et un mois après la tentative, j'ai fait un énorme accès de violence, suite à ça mais aussi on avait pris un apéro chez un voisin car on essayait de rester parents par rapport aux enfants et donc on restait ensemble, et en plus je prenais un anti-dépresseur, et avec lalcool On a eu une explication à la maison, mais vraiment violente… Mais létat dans lequel jétais, j'ai très peu de souvenirs… Je lai prise et je lai assise dans le canapé Car elle mavait dit va te coucher tes saoul… Et je lai assise dans le canapé, et j'ai sorti beaucoup de choses… Et je voyais bien quelle avait peur et je savais que ce nétait pas bien… Et en plus les enfants ont été réveillés, ils pleuraient et ils ont entendus tous mes propos… Et cest dehors, où tout y est passé jusqu'à ce quune chaise passe à travers la baie vitrée, puis moi, quil y a eu lintervention des pompiers et de la gendarmerie, et du maire, et donc il y a eu une Hospitalisation dOffice, et j'ai passé un séjour en psychiatrie, mais mon médecin de famille avait refusé de se déplacer car il savait que jétais en instance de divorce… Et maintenant je sais que cest un transport illégal de personne car je nai pas vu de médecin… Et jy ai passé douze jours… Et cest là où j'ai commencé à prendre conscience quil fallait que jaccepte ça et que je fasse le deuil de mon couple… Et j'ai tout raconté, comment jen étais arrivé à ça quoi… Je nai pas eu de traitement assassin, juste un Lexomil par jour ! Jen avais un seul et jétais enfermé ! Donc beaucoup de personnes de mon entourage ont essayé de me faire ressortir mais il y avait arrêté préfectoral, et donc cest 15 jours, et cest là que j'ai mis en pace lavocat et en fait que j'ai commencé à me défendre car le divorce était demandé à mes torts exclusifs, par rapport à tout ce que javais dit avant… Et je le comprenais de moins en moins puisquil y avait cette rumeur grandissante, et quelle avait cette relation avec cet homme Donc je suis sorti et ne suis pas rentré au domicile, et j'ai été hébergé chez mon frère pendant un mois et demi, et je les voyais comme une garde classique, cest--dire un week-end sur deux, et je ne pouvais pas faire autrement… Et dun commun accord avec mon épouse, de juin à juillet, cest-à-dire pour trois week-end, mon épouse ma dit que je pourrais venir et quelle irait chez sa mère. Et donc je me suis retrouvé chez moi, dans mon environnement et avec le voisin… Et en fait un jour ils ont été surpris chez le voisin par sa femme ! Car entre temps, comme javais relié des éléments à ma voisine pour montrer que je nétais pas complètement fou, et comme ils sétaient séparés depuis une dizaine de jours, du coup elle les a surpris un soir alors que mon épouse avait dit aux enfants quelle était chez sa mère… Sur le coup, je lai bien pris, cétait en quelque sorte un soulagement, mais ça na duré quun temps, juste le temps du week-end quoi, mais ces deux jours jétais bien, ce nétait pas forcément de ma faute… Je me suis dit que, non, ce nétait pas une sainte, elle est comme tout le monde, elle aussi elle a son libre choix, et elle nétait pas obligée de me tromper… Puis j'ai recommencé à sombrer et j'ai refait, non pas une tentative de suicide car je ne sais pas si javais envie den finir, mais j'ai pris 5 ou 6 Lexomil et j'ai mélangé ça avec de lalcool On était déjà séparés, cétait en juillet, et jétais seul dans cette grande maison puisquelle avait déjà trouvé une maison… Je me souviens seulement que je me suis réveillé le lendemain assez mal, mais je ne voulais pas vraiment en finir mais plutôt oublier et chasser les idées En fiat cest le fait que le divorce était demandé pour faute, donc cest en relation avec les enfants, alors que ce quon me reprochait nétait pas des faits très graves et ça ne justifiait pas un divorce pour faute, ça ne justifiait pas les attaques que javais pu subir… Et donc je ne me voyais pas vivre en voyant peu mes enfants, un week-end sur deux, et donc je ne voulais pas de cette vie-là… Mais la première fois, javais vraiment envie de disparaître, mais je ne suis pas certain que là cétait pour ça… Juste oublier tout ça, et surtout que je verrais mes enfants quune fois tous les quinze jours Et en plus elle est partie assez loin, et cest vrai quen cherchant sur Internet, j'ai rencontré des sites de pères divorcés et quelquun qui ma donné des alternatives pour des gardes denfants… Et comme jétais convaincu que je naurais pas la garde, car nous la voulions tous les deux, cest là que j'ai découvert la possibilité de la garde alternée, et que les deux parents en profitent au maximum avec la garde alternée Nos enfants avaient 15, 13, 10 et 7 ans le dernier, le garçon, le petit chouchou, toujours materné car il a trois soeur devant lui… On a toujours voulu un garçon et cétait des naissances difficiles puisque par césarienne, et ils étaient voulus puisquon savait que ce serait toujours une césarienne… On avait toujours décidé quon en aurait 4, et on la fait avec laccord du médecin, mais ce sont vraiment des enfants voulus, pas tombés du ciel, même moi je savais le danger que ça représentait pour mon épouse une grossesse à chaque fois quoi… Là on est vraiment en résidence alternée… Donc nous on avait fait notre défense par rapport à la résidence alternée car moi ce nétait pas mon but de lui enlever les enfants et elle a été surprise Les voir un week-end sur deux ne correspondait à rien, et en fait la résidence alternée, cétait un peu rattraper le rôle quon mavait enlevé puisque je me suis senti exclu de leur éducation et ça me permettait de reprendre mon vrai rôle ! Cest vrai quen général un rôle de parent cest un rôle commun, mais là ça me permettait daxer mon système déducation sur ce que je ressens réellement, comme par exemple le respect et lhonnêteté, à chaque fois que je parle cest primordial, j'ai horreur des gens qui mentent Et là je nai pas de chance car je pensais avoir épousé quelquun didentique à moi là dedans et je me suis aperçu que non car les mensonges ont duré longtemps, il a fallu quon la surprenne pour quelle reconnaisse car quand on a décidé de divorcer, elle nétait pas obligée den rajouter et cest vrai que lhonnêteté est quelque chose dimportant Donc je dis à mes enfants dites-moi la vérité sinon vous vous taisez, je préfère ça… Aujourdhui je men sors bien parce que je sais que les enfants me disent quand on parle, par exemple de la vie quils ont de part et dautre, et quand ils me parlent ils sont honnêtes avec moi, ils disent les choses franchement et pour moi cest la même chose, il ny a pas de non dit Même à la limite ils arrivent à dire des choses quils font chez leur mère qui les surprennent et par exemple ils nont pas accepter la relation avec cet homme quils naimaient déjà pas avant… Et par exemple il y a deux semaines leur mère leur a dit que maman était heureuse, mais quils ne vivaient pas ensemble avec son ami, et donc elle leur propose de faire des choses ensemble et je savais que ça allait mal passer surtout avec la grande, et donc elle leur a dit vos acceptez la vie que je mène ou sinon vous retournez chez votre père ! Cest vrai que je men doutais car je leur ai dit un jour vous serez obligés daccepter Jean-Michel ! Et donc je ne pensais pas quelle le ferait comme ça et elle la fait, en fait ils nont pas eu le choix car ils aiment leur mère Mais bon, je ne sais pas si cest un mauvais cap à passer Moi je nai pas ressorti mon habit de dragueur et je lai laissé au placard ! Je moccupe de la vie de mes enfants et ça me satisfait pleinement, je suis heureux comme ça… Quand cest ma semaine de résidence je suis très occupé Bon je drague comme ça sur Internet mais cest juste un passe temps, un amusement J'ai besoin de panser mes blessures et retrouver confiance avant On me le dit souvent que je suis chiant ! On me dit que je devrais sortir mais ce nest pas mon but ! Cest nouveau sans vraiment lêtre car ça fait trois mois que cest installé… Et puis moccuper des enfants cest pas un problème, par exemple faire à manger, je le faisais déjà mais soccuper complètement dune maison sans aide cest pas facile, dautant que le juge ma confié la résidence fiscale et administrative des enfants, cest-à-dire que je gère les intérêts des enfants ça veut dire que leur adresse de courrier est chez moi Je gère leur compte bancaire par exemple, même quand ils ne sont pas à la maison, quand ils ont besoin de faire un transfert de compte, bon cest assez facile de le faire par Internet ça me permet de rester en contact avec la CAF etc… Même la banque Aujourdhui je ne regrette pas ma première tentative de suicide car je suis content de mêtre raté et ça ma permis de me prendre en main et de me poser dautres questions que de vouloir en finir… Aujourdhui je ne suis pas dans la même optique, je nai plus envie de disparaître Cest de la petite déprime, entre le boulot et les enfants, et j'ai du mal à ne pas souffler dautant que quand ils ne sont pas là, ils me manquent ! Alors quil y a sept mois je ne voulais pas vivre ce que j'ai vécu de la tentative de suicide à aujourdhui quoi, avec de la bagarre pour la garde des enfants Je men suis bien sorti et ça ma ouvert plein de choses… Cest pas que je comprends les gens qui font une tentative de suicide, mais j'ai eu des amis où le mari sest suicidé par pendaison suite à une séparation… Cétait peut être pour ça que je lai fait comme ça dailleurs… Et cétait un peu la même chose, elle avait une relation extraconjugale aussi et il avait réussi à disparaître mais cest dommage car les enfants doivent en souffrir On avait pris le même chemin Je ne sais pas ce quil en serait si je navais pas la résidence alternée en tout cas… Je mestime un peu satisfait, enfin moins maintenant car mon épouse a demandé lordonnance de non conciliation pour le divorce car là cest un jugement dattente Mais bon je sais aujourdhui que j'ai reçu la continuation de la procédure et je suis rassuré car elle demande à ce que ce soit entériné… Et je me dis que je ne sais pas ce qui se passerait si le juge faisait marche arrière… Je pense que le fait de savoir à lavance que cest la résidence alternée et rien dautre que peut ordonner le juge aurait un fort impact, car cest une telle habitude que de toute façon le père ne laura pas la garde des enfants ! Donc on est forcément attachés aux enfants et si on a le sentiment quon va les perdre et quon ne va plus les voir, deux week-ends cest ridicule dans la vie des enfants et on va leur apporter quoi ? On est des nounous de luxe ? Donc je comprends quon bascule dans le suicide où dans le détachement car ils savent que ce nest pas en quatre jours par mois quon va leur apporter quelque chose… Et ça revient au même de disparaître physiquement ou de séloigner et ne plus voir les enfants Moi jaurais pu aussi retrouver quelquun et men aller ! Je me doute comment jaurais réagi et jusquà présent on navait pas le choix, un homme doit plus se cacher quune femme car sinon il ne verra plus les enfants alors quune femme cest pas grave puisquelle sait quelle aura les enfants, J'ai des amis en instance de divorce et le père voit les enfants un week-end sur deux, même sil y a 2 enfants ou 4 peu importe, et il me dit que j'ai eu de la chance quon mécoute Il ne le vit pas forcément bien de se contenter du peu quon lui a donné J'ai envie de faire profiter les gens de mon vécu et faire prendre conscience de ce quon vit nous en tant que père et comprendre quil y a dautres alternatives Jadhère pas trop au changement de résidence car ça devient lautre extrême, comme certaines féministes ! Mais non, il faut mettre en place un système où on est tous les deux à soccuper des enfants, et sans être en bon terme la résidence alternée par rapport aux enfants ça se passe bien Cest vrai que ça sest bien passé en non conciliation car elle sest servi du fait que javais été interné et on ne la pas caché au juge… Mon dossier médical avait été versé au dossier et bon on a été honnête, cest ma valeur, et le juge a pris sa décision avec tous ces éléments là, et il était hors de question que jobtienne quoi que ce soit en ayant triché quoi… Et je suis heureux car j'ai obtenu plus que ce que je voulais car être garant des intérêts des enfants cest une cerise sur le gâteau, et ça veut dire que je suis capable… Je nétais pas si absent que ça avant.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


10615
b
Moi aussi !
21 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Perverse narcissique - perversion

image

Bonjour. Je viens vous demander conseils car mon mari et moi sommes confrontés à une perverse narcissique, son ex-femme. J'ai rencontré mon mari il y a quelques années. Il était séparé de son ex-femme depuis un an et s'occupait de son enfant...Lire la suite

Situation explosive, ma compagne ne supporte plus ma vie de famille... - familles recomposees

image

Bonjour, Il y aurait tant de choses à raconter du haut de cette relation de deux ans mais je vais essayer d'être concis et clair… Depuis quelques temps ma compagne ne supporte plus ma vie de famille avec mes enfants… J'en ai 2, une grande de 7...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages