Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Droits de garde      (1680 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai peur de perdre la garde de mon fils

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1455 lectures | ratingStar_74730_1ratingStar_74730_2ratingStar_74730_3ratingStar_74730_4

Voilà en instance de divorce pour violences conjugales, j'ai eu l'autorisation en avril 2005 de résider séparemment d'avec mon mari et de prendre mon fils alors agé de 17 mois avec moi. Nous sommes ensuite passés en première instance devant le JAF de chalons en champagne, mon mari ayant récolté des attestations comme quoi je me droguais (cannabis) je buvais, et que j'étais violente envers mon fils. Résultat, le JAF à décider de confier la garde de mon fils à mon mari et a ordonné une enquete sociale et une expertise psy. Il a fallu que je prouve que je n'étais rien de tout celà, j'ai donc recolté moi aussi de mon coté des attestations, de mon gynécologue (qui m'a suivie durant des années (problème de stérilité de mon mari) nous avons fait 6 fécondations in vitro pour avoir notre fils, qui a dit qu'il n'avais jamais constaté d'addiction ni du oint de vue maternel foetal ou biologique, prise de sang pour démontrer que je ne buvais pas, attestaions également des puericultirces de la creche ou je mettais mon fils qui ont dit qu'elle n'avaient jamais constaté que je sentais l'alcool ni de traces de violences sur mon fils et que celui ci avait l'air tout à fait épanoui. Mon agrément d'assistante maternelle, attestion de la mère de la petite fille que je gardais à l'époque qui a assisté à une seance de violence de la part de mon mari envers moi. Le pédiatre de mon fils qui a dit que je présentais régulièrement mon fils (seule) et que je lavais allaité presque 8 mois (pas mal pour une mère indigne) MOn avocate à fait ce que l'on appele une assignation à jour fixe devant la cour d'appel de reims, car elle m'a dit à l'époque que si nous faisions in appel traditionnel celà durerait un à un an et demi et que ainsi si mon fils restait avec son père autant de temps je ne risquais pas de le récupérer par la suite. Le 7 juillet 2005 j'ai donc récupéré la résidence de mon fils à mon domicile, depuis j'attend le compte rendu de toutes ces enquetes (une médiation a été ordonné par la cour en plus des deux enquetes précédentes) sur le comtpe rendu du jugement de la cour d'appel, il est écrit que c'est du provisoire, mais dans quelle mesure, celà veut-il dire que j'ai la garde de mon fils en attendant le compte rendu de toutes ces enquetes et qu'il faut que je m'angoisse encore ? Tant que toutes les enquetes ne sont pas rendues dois avoir peur que mon fils ne soit rendu à son père ? Je tiens à préciser que je suis avec un nouvel homme et que je vais être maman à nouveau d'ici très peu de temps ! Separe t'on une fratrie ? Merci des réponses éventuelles.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


74730
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Perverse narcissique - perversion

image

Bonjour. Je viens vous demander conseils car mon mari et moi sommes confrontés à une perverse narcissique, son ex-femme. J'ai rencontré mon mari il y a quelques années. Il était séparé de son ex-femme depuis un an et s'occupait de son enfant...Lire la suite

Situation explosive, ma compagne ne supporte plus ma vie de famille... - familles recomposees

image

Bonjour, Il y aurait tant de choses à raconter du haut de cette relation de deux ans mais je vais essayer d'être concis et clair… Depuis quelques temps ma compagne ne supporte plus ma vie de famille avec mes enfants… J'en ai 2, une grande de 7...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages