Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Droits de garde      (1680 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai quitté la maison, son amant a pris ma place

Témoignage d'internaute trouvé sur forum-depression
Mail  
| 1204 lectures | ratingStar_136200_1ratingStar_136200_2ratingStar_136200_3ratingStar_136200_4

En couple depuis neuf ans et marié depuis huit, mon épouse m'a quittée pour un autre homme. Pas un scoop je vous l'accorde. Depuis plus de trois ans nos relations s'étaient détériorées au point que nous faisions lit séparé. Quelques moments tendres et câlins qui nous ont amené le petit dernier à voir le jour. Cela fait maintenant six mois que je traverse un enfer qui est allé en augmentant : mensonges, trompreries, adultère etc. Nous en sommes venu aux mains, service de police à domicile… assistance sociale. Du coup je suis parti dans un foyer d'urgence à la place de mon ex et des enfants. Je ne voulais pas que mes enfants subissent le fait de vivre en dehors de chez eux pour toutes les raison que vous comprendrez. Madame en à profiter pour amener son amant à dormir chez moi (chez elle aussi : bail au deux noms). La seule façon légale que j'avais de mettre ce type hors de chez moi aurrait été que je m'y réinstalle… Cela à été ensuite de la part de mon ex, du chantage sur le divorce avec penssions etc, chantage par l'appartement et les biens, chantage par les enfants. Je me suis battu pendant plus de deux mois pour lui faire entendre raison, que les enfants ça se fait à deux mais que ça s'élèvent aussi à deux, par l'intermédiaire d'une garde alternée.

Je suis bien sûr parti en vrille depuis le mois de septembre avec une jolie dépression à la clef. Cipralex 10mg une fois par jour et temesta que je bouffais comme des bonbons à longueur de journée. Garder les enfants le week-end était un enfer. J'ai toujours élevé mes trois enfants avec aisance mais le fait de se retrouver tout seul avec eux, m'a donné beaucoup d'engoisse : peur de ne pas être à la hauteur de la tache, besoin de me retrouver seul pour pleurer etc.

Avec mes insomnies (3 à 4 h de sommeil par nuit) je n'arrive plus à assumer mon boulot même si ma situation à changé : divorce à l'amiable accepté de sa part, entretien avec l'avocate en commun pour rêgler une convention, d'ont je pense mieux m'en tirer que 99% des pères divorcés.

Puis, meilleure entente avec elle concernant la garde des enfants et la suite des procédure pour le divorce.

On à réussi à arrêter de s'engueuler et de s'insulter depuis environ une semaine. Cela m'aide beaucoup à faire petit à petit le deuil de la situation.

J'ai encore énormément de tristesse ; avant je pleurais pour elle, pour notre vie, celle des enfants, pour moi. Maintenat je pleure mais je ne sais pas vraiment pourquoi. J'ai décomposé ma dépression en trois lames de fond :

La première : la stupeur, la colère, l'anéantissement d'une vie, le choc de l'adultère, la haine, la violence verbale, la violence physique entre nous deux. La destruction psychologique, la perte d'envie de faire des choses, même annodines.

La deuxième : le grand coup dans la tronche, l'annéantissement, la perte des valeurs sociales, et psychiques, mais déjà l'envie et surtout le rappel de sa propres identité, beacoup de lecture sur le couple, les livres spy etc., l'annalyse et la recherche de soi (même si c'est aussi dans la recherche des fautes de l'un et de l'autre que l'on se remonte un peu le moral, que l'on annalyse la situation présente, mais surtout passée). Et un constat affligeant et qui peut être très destructeur : l'autre en à plus à foutre de vous, vous n'existez plus, vous avez été un mauvais mari et maintenant un mauvais père à coté de ses pompes, qui prend des médics et qui chiale.

La troisième : Les insomnies, la peur de l'inconnu, la peur de que personne n'acceptera jamais un homme de 37ans avec trois enfant même à mi-temps. Les crises d'engoisse et de panique qui surviennet n'importe quand, les temblements et surtout ne ne pas partir dans la paranoia que cela devienne répétitifs. En bref la peur d'une nouvelle vie avec trois enfants mais seul.

J'ai perdu 8kilos en une semaine à la première claque dans la tronche et en tout 13kilos, tant mieux j'en avait à perdre depuis mon mariage.

Je dois me motiver mais j'arrive à faire les choses courrantes : paperasse, ménage et même refaire du sport. J'ai lu récement des études scientifiques qui prouvent que le sport est 4x plus efficace que les antidépresseurs. Je supporte par contre assez mal que mon ex-épouse passe souvent à la maison pour voir les enfants quand ce n'est pas sa semaine de garde. Avant j'en avait pour plusieurs jours à m'en remettre de l'avoir vue, maintenat c'est quelques heures.

Je vois une spychotérapeute (première fois de ma vie) fort humaine et de bons conseils. Cela m'aide un peu à me reconstruire.

Par contre j'ai encore de forts coups de blues (je prend maintenat du xanax, qui correspond mieux à mon état).

En bref : je pense à moi, à me reconstruire, je restructure mon appartement, je revois des amis qu'ils m'étaient interdit de voir, mais surtout cette peur de l'inconnu et pas envie d'aller bosser dans un état pareil.

Voilà, vos conseils sont les bienvenus, il me manque encore un bon coup de pompe dans le c… , alors ne m'épargnez pas ?Smile?:) ?

Je suis passé depuis quelques mois, par tout les sentiments exacerbés en positifs ou en négatifs, une expérience très désagréable mais fantastique dans son absolu. Destruction, puis reconstruction bien sûr, mais pour l'instant je patinne un peu dans la semoule.

Sylvain.
  Lire la suite de la discussion sur forum-depression.com


136200
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Perverse narcissique - perversion

image

Bonjour. Je viens vous demander conseils car mon mari et moi sommes confrontés à une perverse narcissique, son ex-femme. J'ai rencontré mon mari il y a quelques années. Il était séparé de son ex-femme depuis un an et s'occupait de son enfant...Lire la suite

Situation explosive, ma compagne ne supporte plus ma vie de famille... - familles recomposees

image

Bonjour, Il y aurait tant de choses à raconter du haut de cette relation de deux ans mais je vais essayer d'être concis et clair… Depuis quelques temps ma compagne ne supporte plus ma vie de famille avec mes enfants… J'en ai 2, une grande de 7...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages