Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Droits de garde      (1680 témoignages)

Préc.

Suiv.

La garde partagée est un droit fondamental

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1263 lectures | ratingStar_50637_1ratingStar_50637_2ratingStar_50637_3ratingStar_50637_4

Tous les travaux de recherches scientifiques néonatales démontrent limportance de la présence et du rôle de chaque parent dès la naissance pour le bon épanouissement de lenfant, même si aujourdhui une minorité de psychologues ou pédo-psychiatres résistent considérant encore que les enfants sont une affaire de femme au nom de la désuète théorie du premier attachement."

De nombreux parents se séparent avec le désir de ne pas faire payer à leurs enfants leur décision de divorcer et ils font le choix de la résidence alternée.

Psychologues, psychiatres et pédopsychiatres s'expriment sur ce mode de garde préféré par un nombre grandissant de parents.

Docteur Claude Jolicoeur, pédopsychiatre - la garde partagée est un droit fondamental qui devrait s'imposer d'emblée.

Question :

L'on me dit que les enfants ont besoin de leur mère avant tout, alors que le père demande une garde partagée depuis des mois. Mes deux enfants, 3 et 5 ans, semblent déranger par les va et vient des visites, même aux deux WE, surtout le fils un peu rebelle. Que faire ? Mère anxieuse.

Réponse du pédopsychiatre :

"La garde partagée est un droit fondamental qui devrait s'imposer d'emblée, à moins d'incompétence avérée de l'un des parents. Car chaque parent doit apprendre à devenir compétent, par un contact régulier et constant avec le bambin. Aucune lecture, aucun manuel ne dicteront jamais la conduite à suivre, dans l'éducation familiale, où la créativité, la motivation, le dévouement font cause commune et évoluent dans le temps, selon les situations.

Quand certains conseillers familiaux tonitruent sur les complexes maternels du père qui demande une équivalence temporelle avec sa progéniture, l'on croit revenir au Moyen  ; ge de la psychologie tribale. Ils s'appuient sur des perversions des théories de l'attachement, établissant la mère en pôle unique, comme chez les animaux.

Un centre hospitalier portera le nom extravagant de "Centre mère-enfant", comme si le père n'était que l'étranger, à l'exemple de ces tributs des Mosos chinois, où le père ne faisait qu'arroser la mère, une seule nuit de son passage sans nul droit ultérieur.

À ; l'évidence, l'on semble négliger que chaque enfant aura un tortueux périple dans les vingt premières années de sa vie où ses besoins seront multiformes et les protections jamais assez grandes. L'on ne peut nier que la mère a un instinct indiscutable dans les soins primaires de son rejeton, mais parfois une discipline plus discutable, alors que le contraire prévaut pour le père, fort en discipline, mais plus faible en instinct. Le garçon rebelle doit parfois craindre et c'est un peu dans le ton de la voix, l'attitude plus agressive et impulsive du père qu'il rencontre la limite ultime."
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


50637
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Perverse narcissique - perversion

image

Bonjour. Je viens vous demander conseils car mon mari et moi sommes confrontés à une perverse narcissique, son ex-femme. J'ai rencontré mon mari il y a quelques années. Il était séparé de son ex-femme depuis un an et s'occupait de son enfant...Lire la suite

Situation explosive, ma compagne ne supporte plus ma vie de famille... - familles recomposees

image

Bonjour, Il y aurait tant de choses à raconter du haut de cette relation de deux ans mais je vais essayer d'être concis et clair… Depuis quelques temps ma compagne ne supporte plus ma vie de famille avec mes enfants… J'en ai 2, une grande de 7...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages