Histoire vécue Amour - Couple > Divorce      (13370 témoignages)

Préc.

Suiv.

Étant jugé en tant que francophone, je n'ai pas eu la garde de mes enfants

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 284 lectures | ratingStar_26337_1ratingStar_26337_2ratingStar_26337_3ratingStar_26337_4

Au mois d octobre 2006,le père de mes enfants décide de rompre notre relation parce qu'il a rencontré quelqu'un d'autre.Je me renseigne partout pour ne pas perdre mes droits et décide de partir avec mes 3 enfants en décembre.J'habite en Belgique et je ne peux pas passer devant le juge de paix car je ne suis pas mariée.Avec mon avocat, nous introduisons une requête en référé (mesures urgentes et provisoires) au tribunal de la jeunesse.Heureusement que c'était urgent, le jugement a été prononcé fin février ! Mais il était bon pour moi.Pas de garde alternée pour les jumeaux de 3 ans mais bien pour mon grand de 13 ans (c'était son souhait et même si je n'étais pas d'accord, j'ai respecté sa décision). Le père pouvait les avoir un we sur deux, la moitié des vacances et tous les mercredis après-midi.Il devait verser une pension de 200 euros pour les deux petits (il a payé 2 fois et puis plus rien). Le 15 mai a eu lieu le jugement proprement dit au tribunal de la jeunesse.J'ai oublié de vous dire une chose essentielle, tout se passe en neerlandais car pour décider du lieu de l'audience et de la langue, c'est le dernier domicile commun qui est pris en compte. Hors nous habitions dans le brabant flamand. La loi belge dit : "que chaque citoyen a le droit d'être défendu dans sa langue".Ce qui est totalement faux je n'ai pas eu le choix et je suis francophone sans savoir parler le néérlandais !! A l'audience, je prouve que le père des enfants ne s'est jamais occupé d'eux pendant la vie commune, ne va jamais à une réunion des parents à l'école du grand, était absent tous les we car il est disc jockey dans les discothèques, n'a jamais été conduire ni rechercher les petits chez la gardienne, et j'en passe… Plusieurs plaintes ont été déposées car il ne me ramenait pas les enfants le dimanche soir, ne prenait pas ses enfants le mercredi après-midi, a mis les enfants sur un site d'internet, ne payait pas la pension alimentaire et refusait de me payer la moitié des frais scolaires et autres de mon fils de 13 ans. Il a obtenu de son patron un "faux" témoignage qui affirmait qu'il avait un horaire flottant et pouvait s'occuper des enfants le mercredi am.Si tel est le cas pourquoi n'était il pas à la maison ? Au procès, j'ai demandé que mon fils soit réentendu par le juge car il avait changé d'avis et ne désire plus de garde alternée (plusieurs éléments nouveaux sont apparus). Cela a été refusé car il avait été entendu à l'audience de février !!!! Il faut que je vous dise aussi que ce n'est pas le père de mon fils de 13 ans.Il m'a demandé de reconnaitre mon enfant quand j'étais enceinte des jumeaux pour "qu'on forme une vraie famille".Bien sûr, j'ai accepté.Eh bien, le jugement vient d'être rendu ! Je suis anéantie !!! Garde alternée pour les 3, domicile des 3 chez lui, allocatios familiales chez lui (il doit me payer la moitié mais ne payant pas la pension je doute très fort qu'il me verse la moitié des allocations). Dans le jugement, le juge reprend bien tout ce qui est contre lui mais décide quand meme de TOUT lui donner.Pas une seule fois, on parle de moi, ni en bien, ni en mal. J'ai un travail qui me donne beaucoup de temps libre afin que je puisse m'occuper de mes enfants. Lui doit les mettre à la garderie le matin, le soir le mercredi am et trouver une solution pour les vacances scolaires car iln'a pas autant de congés.Le juge préfère donc que mes enfants restent à la garderie plutot qu'ils soient avec leur propre mère.Le plus dramatique dans cette histoire, c'est que le juge écrit qu'on inscrit les 3 enfants chez lui car il gagne moins que moi ! Hors, il a 300 euros de moins sur son salaire net mais il a des chèques repas, un 13ème mois, une grosse prime de vacances et travaille en noir tous les we (200 euros par nuit). A partir de septembre, puisque je n'ai plus d'enfants à charge, mon salaire va diminuer et meme en comptant qu'il me verse la moitié des allocations, je ne sais plus vivre.Mon avocat a calculé qu'il me resterait 5 euros par jour pour vivre (sans compter mon essence, les frais de justice et d'avocat, le medecin et les médicaments, les frais scolaires, les vêtements). Je perds mes enfants car à partir de septembre, je ne saurais plus les prendre car je ne sais plus les nourrir !!!! Le juge a t il pensé à cela ? Bien sur, on fait appel mais j'ai très peu d'espoir car le jugement sera encore en neerlandais.J'ai été jugée en tant que francophone et non en tant que mère sinon pourquoi une telle décision ? Ou alors il faut me reprocher quelque chose.Je suis perdue. Comment je vais vivre en ne voyant plus mes 3 enfants ? A quoi ça sert d'aller travailler si je vais être en-dessous du seuil de pauvreté ? Je ne sais pas trouver un logement plus petit je n'ai déjà qu'un appartement 2 chambres (laisées aux enfants) et moi je dors dans le salon (clic-clac). Pourquoi le juge ne se demande t il pas comment il peut se louer une villa avec soi disant un salaire moindre que le mien ? Je ne sais pas le faire prendre pour son travail en noir car il change d'endroit chaque we mais j'ai donné au juge toutes les photos qu'il met sur son site où on le voit travailler. Le juge ne considère pas cela comme une preuve !!!!!
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


26337
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La remontee, ca a l'air de prendre la bonne tournure!

image

Bonjour betty, bonjour à toutes… En fait, ça se passe beaucoup mieux depuis quelques jours. Je vous mets un extrait de ce que j'a écrit ailleurs, avant de partir chez le kiné. Le torticolis est parti. "Il y a plusieurs mois de celà, j'ai fait...Lire la suite

Separation, jaf, partage des dettes, garde - divorce

image

Bonjour à tous, Je vous écris pour vous faire part de ma situation et avoir des conseils, des avis, vos impressions. J'ai 27 ans, j'ai été en couple pendant 8 ans avec quelqu'un dont je me suis séparé en 2010. Nous avons un fils qui a...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages