Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Pension alimentaire      (1930 témoignages)

Préc.

Suiv.

Assignation au jaf : les documents nécessaires

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 650 lectures | ratingStar_222998_1ratingStar_222998_2ratingStar_222998_3ratingStar_222998_4
Préparez votre tableau de revenus mensuels, tout compris ( revenus, CAF, etc ), et vos charges mensuelles, en faisant parfois une moyenne sur les 12 derniers mois, puisque plusieurs charges sont annuelles ou bi-mensuelles, etc ... Préparez le même tableau, avec cet enfant en plus : revenus égaux, CAF augmentée au moins des allocations familiales, faites une simulation d'une APL sur le site caf.fr, mais charges de scolarité, d'habillement, d'alimentation, en faisant une moyenne : 3 enfants coûtent tant, un de plus coûtera donc tant ... Et si chacun veut poursuivre des études, n'oubliez pas de prévoir qu'une augmentation de pension sera à prévoir, car il devient alors très cher de financer des études ... Pensez aussi à vous-même : votre état de santé vous permet-il, vous permettra-t-il, malgré tout l'amour et le courage que vous y consacrez, en dehors de toute contrainte, de vous soigner efficacement, ou savez-vous déjà en vous-même que l'énergie n'est plus au rendez-vous et que vous allez vous détruire, et vous imposer une charge supplémentaire ? Qui sera un gros problème pour votre famille, pour cette enfant que vous prendrez sous votre aile, pour tout le monde autour de vous ? Délimitez vos capacités, l'évolution possible d'une maladie, l'énergie va, vient, s'en va ... Il n'a ni honte ni culpabilité à ressentir lorsqu'on dit ce que l'on pressent de l'avenir, c'est tromper tout le monde,et soi-même, de dire que tout va et ira bien . Qu'apparaisse dans vos décomptes un besoin d'aide-ménagère, de transformations du domicile, enfin, tout ce dont vous pouvez déjà avoir entendu parler, même si ce n'est pas " obligé ", mais une perspective ! Vous ne deviendrez pas maman de cette petite fille, mais c'est tout comme, elle deviendra la vôtre et aura besoin de vous. Quand à cette "maman " qui voudrait se rendre " inapte ", et espérer avoir une pension d'invalidité, pour avoir de quoi vivre, c'est à mon sens très très illusoire, à moins qu'elle ne soit internée en HP pour dépression grave . Elle confie peut-être son enfant à cause de celà, et non pour aller naviguer au long cours ! Faites les deux comptes : avant, puis avec cette enfant : sur le site caf.fr, vous aurez un aperçu . puis pensez à l'avenir, aux études de chaque enfant, c'est " astronomique " dès qu'il s'agit des derniers ! Et pensez aussi que cette petite fille, que sa maman " abandonne ", a besoin, en tout cas, d'un foyer, avec toutes ses contraintes, ses inconvénients, mais une place que vous lui ferez, une relation avec vous, comme n'importe lequel de vos enfants ... Cela, ça ne se monnaye pas ! Faites ces comptes, la maman qui désire s'en aller et vous laisser l'enfant, cela vous amènerait tant, mais vous coûterait tant, sans compter votre fatique quotidienne augmentée : demandez 400 € pour sa prise en charge à tems plein . Et que le papa soit ferme : si cette enfant veut et peut faire des études, ce sera tout le temps de ses études !
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


222998
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Separation, jaf, partage des dettes, garde - divorce

image

Bonjour à tous, Je vous écris pour vous faire part de ma situation et avoir des conseils, des avis, vos impressions. J'ai 27 ans, j'ai été en couple pendant 8 ans avec quelqu'un dont je me suis séparé en 2010. Nous avons un fils qui a...Lire la suite

Pension alimentaire, quels frais dois je assumer ? - autonomie, independance des enfants

image

Bonjour, je suis étudiant en faculté et par jugement du JAF mon père a été contraint en 2004 (j'étais alors mineur) à me verser une pension alimentaire. Celle ci a entre temps été réévaluée et s'élève aujourd'hui à 500 euros par mois...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages