Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Pension alimentaire      (1930 témoignages)

Préc.

Suiv.

Au secours : mon mari veut la garde alternée.....

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 229 lectures | ratingStar_263566_1ratingStar_263566_2ratingStar_263566_3ratingStar_263566_4
En ce qui concerne la question financière, le fait d'avoir des enfants à charge coûte souvent plus cher qu'une pension alimentaire. C'est une erreur de penser qu'avoir la résidence principale permet de faire des économies. Mon ex-mari et moi même avions pratiqué la garde alternée pendant 2 ans. Puis il a refait sa vie et est parti vivre un peu plus loin, et depuis Septembre nous avons décidé ensemble d'arrêter, pour ne pas que les enfants se lèvent à pas d'heure le matin. Depuis cette année, ils les a donc quasiment tous les Mercredi, 1 WE sur deux et la moitié des vacances, et il me verse une pension alimentaire. Mais il leur paie moins de vêtements qu'avant (ce n'est pas un calcul de sa part, c'est juste parce qu'il les as moins souvent) , il y a plus de repas chez moi, de petits frais de pharmacie sans ordonnance, etc, etc. Je suis sûre que financièrement, en dépit de la pension, les enfants me coûtent plus cher que lorsque nous étions en garde alternée. J'imagine que si vous divorcez vous devez quand même ressentir de la colère ou du conflit pour votre ex, et malgré vous, c'est peut-être aussi une raison à votre opposition à la garde alternée. Mais si il la souhaite, qu'il l'obtienne ou pas, je vois déjà ça comme une bonne chose : cela signifie que c'est un père présent pour ses enfants, pas de ceux qui disparaissent au moment de la séparation comme il y en a, hélas, beaucoup trop. Chaque situation est particulière. Peut-être serait-elle bien pour vos enfants, peut-être pas. Ce qui est valable une année, à un moment, ne l'est plus forcément l'année d'après. La façon dont votre 2ème va traverser la phase d'opposition peut aussi être une indication sur un besoin d'avoir un papa très présent, ou au contraire, d'être rassuré et plus près de sa maman. Il faut savoir observer nos enfants en évitant de projeter sur eux ce que nous souhaitons. Et il faut trouver un accord qui ne lèse personne, et surtout, qu'il nous convienne ou pas, essayer de ne pas repasser devant le juge pendant au moins un an. C'est terrible pour les enfants quand les parents passent leur temps à faire appel et que les modalités de garde changent tous les 3 mois, ils n'ont plus de repères structurants, ne savent plus quand ils sont chez l'un et quand ils sont chez l'autre. La seule chose dont je peux témoigner personnellement, c'est qu'une garde alternée intelligente est possible même chez des tous petits. Nous nous étions séparés quand mon premier fils avait 2 ans 1/2 et mon deuxième fils 1 an. Ils étaient chez moi les Lundi et Mardi soir, en partie la journée du mercredi pour le premier quand il est rentré à l'école, chez leur papa les Mercredis et Jeudis soirs, et Vendredi-Samedi-Dimanche en alternance une semaine sur deux. Pour ne pas avoir de valise qui faisait des aller-venus, nous avions tout en double, des vêtements au doudou, et nous avions même acheté les mêmes lits superposés dans les deux maisons. Pour les grandes vacances, nous faisions et faisons toujours 2 semaines chez une, 2 semaines chez l'autre, car il nous semblait qu'une séparation d'un mois était trop longue pour tout le monde. Une chose à laquelle on ne pense pas forcément quand on se sépare, c'est qu'on va peut-être aussi refaire sa vie, rencontrer quelqu'un, ou vouloir sortir, avoir une activité pour soit, pour se reconstruire. Savoir qu'on a, dans la semaine, 1 jour ou deux sans les enfants, au début, c'est la déprime. Après, ça peut devenir une chance dont on se saisit, pour aller au cinéma, danser, sans avoir à payer une baby sitter ou s'inquitéter pour les enfants. Dans tous les cas, je vous souhaite de trouver la solution qui vous conviendra le mieux, et je vous souhaite bon courage dans ces moments très délicats.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


263566
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Separation, jaf, partage des dettes, garde - divorce

image

Bonjour à tous, Je vous écris pour vous faire part de ma situation et avoir des conseils, des avis, vos impressions. J'ai 27 ans, j'ai été en couple pendant 8 ans avec quelqu'un dont je me suis séparé en 2010. Nous avons un fils qui a...Lire la suite

Pension alimentaire, quels frais dois je assumer ? - autonomie, independance des enfants

image

Bonjour, je suis étudiant en faculté et par jugement du JAF mon père a été contraint en 2004 (j'étais alors mineur) à me verser une pension alimentaire. Celle ci a entre temps été réévaluée et s'élève aujourd'hui à 500 euros par mois...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages