Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Pension alimentaire      (1930 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il s'agit de couper les ponts avec lui et définitivement

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 266 lectures | ratingStar_275359_1ratingStar_275359_2ratingStar_275359_3ratingStar_275359_4
Czeslawa, Ce que je vais te dire va certainement te faire souffrir, mais je lis qu'il est déjà gravement soumis à ses pulsions et que son surmoi est à zéro. Donc, si tu ne veux pas sombrer avec lui, il n'y a pas trente six solutions : il s'agit de couper les ponts avec lui et définitivement : plus de téléphone, plus de sms, plus de mail, plus de couurier, plus d'entrevue. C'est à ce prix que l'on s'en sort, sinon c'est l'enfer et la folie assurée des deux côtés. J'ai coupé net après 32 ans de relations, trois enfants, j'ai fait le silence radio total. Crois-moi, ma vie n'a pas basculé pour autant du noir au rose, ce fut difficile, mais c'était LA solution… sinon, je partais en vrille moi aussi. Au bout de deux ans, je sais que je suis sortie définitivement de son emprise, mais complètement. Il me reste que ma santé en a pris un coup : chute de mes défenses immunitaires, nid idéal pour une maladie chronique… orpheline. Je me bats pour avoir une vie potable côté santé, pour que mes trois enfants aient un niveau d'études qui leur convient sans pension alimentaire, je me bats aussi par défi d'être debout, car je sais qu'il veut ma mort… il ne l'aura pas. J'ai évacué tous les toxiques qui allaient avec : sa mère, ses frangines et ce définitivement. J'ai perdu des ami (e) s'ou pseudo ami (e) s, j'ai perdu une partie de ma famille qui n'a rien capté et m'a dénigrée. Mon père était PN, j'ai voulu épouser son opposé côté personnalité… et j'ai parfaitement reconduit dans mon couple les mêmes inepties que celles du couple de mes parents. Ma mère a toujours eté toxique pour moi car elle défendait mon père (y compris quand il y avait maltraitance) … de même elle défendait mon mari contre moi, elle m'écrasait en toute complicité avec lui. J'ai souffert de tous ces souvenirs d'enfance qui étaient à l'origine de mon scénario de vie. Mon père est mort, ma mère est toujours en vie. Il y a un mois, au fond du désespoir je lui ai écrit une lettre où j'ai listé 40 points négatifs sur elle, j'ai brûlé cette lettre. Il y a une semaine, elle m'a dit une chose extraordinaire : "ton père était un menteur et un manipulateur, comme X (mon ex). J'ai attendu d'avoir 80 ans pour comprendre la vie"… il était temps ! Je vis seule avec mon dernier enfant, car je veux me ressourcer, me reconstruire, apprivoiser cette solitude. Je me sens bien dans ma vie de solo. Je n'ai plus ni les ressources, ni le courage, ni l'envie de rencontrer un homme. Je garde mon énergie rien que pour moi, mon équilibre, ma santé déjà bien amochée après 32 ans de vampirisation. Pense à toi… remonte comme t'a dit la psy à ta petite enfance ; tes relations avec ton père, ta mère. Essaie de décortiquer comment tu t'es comportée avec eux : obéissance, soumission, domination d'un ou de l'autre, sauveteur de l'un ou de l'autre… peut-être sauveteur de ta mère mariée à un PN. S'il y a quelqu'un à sauver, ici et maintenant, c'est toi-même et non ce personnage fantoche et "tartuffien"… quitte ton habit de pompier, ton habit de psychiatre. Apprends à te faire enfin passer en premier, à être plus à ton écoute, à t'aimer, à apprécier ta propre compagnie dans la solitude, apprends l'introspection. Je suis là si tu en as besoin.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


275359
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Separation, jaf, partage des dettes, garde - divorce

image

Bonjour à tous, Je vous écris pour vous faire part de ma situation et avoir des conseils, des avis, vos impressions. J'ai 27 ans, j'ai été en couple pendant 8 ans avec quelqu'un dont je me suis séparé en 2010. Nous avons un fils qui a...Lire la suite

Pension alimentaire, quels frais dois je assumer ? - autonomie, independance des enfants

image

Bonjour, je suis étudiant en faculté et par jugement du JAF mon père a été contraint en 2004 (j'étais alors mineur) à me verser une pension alimentaire. Celle ci a entre temps été réévaluée et s'élève aujourd'hui à 500 euros par mois...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages