Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Pension alimentaire      (1930 témoignages)

Préc.

Suiv.

je ne peux plus voir mes enfants

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 1189 lectures | ratingStar_56272_1ratingStar_56272_2ratingStar_56272_3ratingStar_56272_4

Séparé depuis fin aout 1998, j'ai continué à voir mes enfant jusqu'en février 2003.

Après avoir passé d'agréables vacances de février avec ma nouvelle épouse, et nos enfants " les trois miens et les deux siens" , je n'imaginai pas un instant que je ne devrais plus les revoir, même si j'étais conscient qu'ils étaient perturbés par  l'oeuvre destructrice qu'opérée leur mère sur eux.  

Suite aux vacances scolaires j'ai tenté de les rappeler jusqu'à la veille des vacances d'avril  

2003, J'ai  eu finalement au téléphone leur beau-père qui ma dis que mes enfants ne voulaient plus me voir.

 Il m'a insulté et menacé si je devais venir, il m'a même accusé de forcer mon fils Nicolas à dormir avec moi, puis m'a passé mes enfants qui m'ont à leur tour injuriés, et dit qu'ils en avaient marre de moi ; qu'ils désiraient que je les laisse tranquille.  

Totalement désemparé et brisé par ce qui m'arrivait, j'ai écris en leur expliquant que je ne tenais pas à leur imposer de venir me voir,  je les aimais de tout mon coeur et  j'espérais les revoir au plus vite.  

Espérant un dénouement le temps a passé, pas d'appels de mes enfants, aucune réponse à mes nombreux courriers. Etant dans la crainte de leurs infliger une enquête sociale douloureuse je n'est su que faire. Je ne pouvais accepter de me voir les contraindre à monter dans mon véhicule, je pensais qu'avec le temps ils me reviendraient.

 Mes parents de leur côté on essayé durant des mois de les joindre au téléphone, leurs courriers et les miens n'y ont rien faits. Les amies d'enfance de mes enfants n'ont parvenu à les joindre malgré leur insistance, même leur institutrice qui était l'amie de mon ex-épouse à écrit pour parvenir à un contact.  

Lassé et révolté j'ai mal réagi cessant de payer la pension alimentaire, espérant une réaction mais rien n'y a fait. Depuis quelques mois, ma fille ayant grandie à répondu à ma lettres, et à ce jours nous avons repris  contact, et grâce à internet, nous discutons une heure par jour.

 Ce changement de situation à certainement engendré la démarche de leur mère.  

Du jour ou mon épouse est partie habiter à Lyon  et c'est retrouvé a 300 km, je n'ai vu mes enfants qu'aux vacances scolaires. Ils venaient et m'appelaient par mon prénom car leur mère les avait contraint d'appeler leur beau-père papa.  

Mon fils qui n'avait que 5 ans ne voulait pas me témoigner d'affection devant sa soeur et son frère, de peur qu'ils ne le répètent à leur mère. Ils se sont souvent plein de ne pouvoir ni parler, ni regarder des photos de leur père chez leur mère.

 Lorsqu'ils venaient, ils me manifestaient de l'affection quant ils étaient seuls avec moi, ils ne se faisaient plus confiance entre eux, de peur que leur mère les accuses ….

Je ne reconnaissais plus ma fille, les derniers temps elle était agressive et sans raison apparente, elle manifestait la même haine que sa maman.

Mon épouse actuelle, ses enfants, nos amis peuvent témoigner de l'oeuvre destructrice opérée par leur mère. Je suis conscient de mon erreur de n'avoir payé de pension alimentaire mais en contre partie peut-on évaluer ces quatre années de paternité volées et la destruction opérée dans le coeur de mes enfants. J'ai toujours vécu et travaillé en pensant que ce qui m'appartient est pour mes enfants, mon ex-épouse m'a quitté après avoir consommé l'adultère,  a vidé nos comptes bancaires et la totalité de notre habitation  après avoir changé les serrures alors qu'aucune séparation n'avait était prononcé, me laissant comme je suis fonctionnaire, que les factures à régler. Je n'ai jamais exercé de violence, ni de vengeance à son égard, je n'ai demandé qu'a voir mes enfants. Mon épouse actuelle a tout fait pour que mes enfants ce trouve l'égaux des siens lorsque nous les avions, les enfants entre eux s'appréciaient et  languissaient de se revoir. J'ai en grande partie élevé les enfants de mon épouse, j'aurais aimé souvent partager nombreux de ces moments avec les miens. Je pense qu'il est inacceptable  d'admettre ce que mon ex-épouse à fait croire aux enfants, "soit le fait que j'ai pu les abandonner" .  

Aujourd'hui j'ai pu revoir ma fille et je sais quelle à peur tout comme moi que la démarche de leur maman nuise à notre relation. De leur coté, mes garçons, plus jeunes, disent ne plus avoir de père. Et pourtant mon seul et unique désir a toujours été de partager ma vie avec mes eux. J'ai pleuré leur absence des nuits entières, bien conscient que l'on ne me rendra jamais ce qui à été pris.

 

 
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


56272
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Separation, jaf, partage des dettes, garde - divorce

image

Bonjour à tous, Je vous écris pour vous faire part de ma situation et avoir des conseils, des avis, vos impressions. J'ai 27 ans, j'ai été en couple pendant 8 ans avec quelqu'un dont je me suis séparé en 2010. Nous avons un fils qui a...Lire la suite

Pension alimentaire, quels frais dois je assumer ? - autonomie, independance des enfants

image

Bonjour, je suis étudiant en faculté et par jugement du JAF mon père a été contraint en 2004 (j'étais alors mineur) à me verser une pension alimentaire. Celle ci a entre temps été réévaluée et s'élève aujourd'hui à 500 euros par mois...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages