Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Pension alimentaire      (1930 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne suis pas d'accord avec la décision de la cour d'appel

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1147 lectures | ratingStar_62964_1ratingStar_62964_2ratingStar_62964_3ratingStar_62964_4

L'arrêt de la Cour d'Appel est tombé, il infirme le jugement de première instance… bizarre, je m'y attendais, souvent la Cour d'Appel va à l'encontre de ce qui a été décidé en première instance, comme pour justifier sa fonction… mdr, j'aurais préféré perdre en première instance, pour que cela s'inverse…

Allez, j'essaie de me dire que ce n'est pas grave, que ce n'est que matériel, n'empêche, je pense qu'il va me falloir le week-end pour digérer ça…

J'ai beau me dire qu'on n'est pas à la rue, qu'on a un toit, et de quoi manger chaque jour, je trouve cela vraiment injuste, de devoir payer pour un salaud qui a purement et simplement tourné le dos à toutes ses responsabilités.

Sa mère m'avait dit que ces histoires ne la concernaient pas, donc je pense qu'il n'y a rien à attendre de sa part non plus. Ca aussi ça m'écoeure ; perso, si c'était ma fille qui avait déconné, j'aurais tellement honte que j'essaierais de réparer ses conneries, au moins auprès de ceux qui n'y sont pour rien !

Nous leur emmenons leur petite fille un week-end sur deux, et nous la recherchons, 70 kilomètres à chaque fois ; je serais en droit de leur demander une pension alimentaire, je ne l'ai jamais fait ; et jamais, on ne m'a demandé si ça allait, si j'arrivais à payer les avocats, au contraire, je me prends encore des remarques !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


62964
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par kochka | le 19/04/11 à 10:13

Les lois régissant le divorce sont mal adaptées. Une rupture de contrat, un abandon de responsabilité dans un autre domaine serait répréhensible par la loi. Le divorce ? non. Sous prétexte de protéger la liberté des conjoints. De plus les frais d'avocats, bonjour les dégâts. Je me demande si nous ne devrions pas descendre dans la rue, nous les victimes d'inconscients (hommes ou femmes bien sûr). Se retrouver sans ressources (ou presque) du jour au lendemain, avec des enfants qui n'ont rien demandé, qui ne font que subir la faiblesse de l'un de leur parent, ce devrait être passible de peines conséquentes. Mais non. Il faut dire que les manquements consécutifs à une rencontre extra-conjugale (abandon de foyer avec le triste cortège de peines et de difficultés qui s'ensuit)sont embarrassants. Qui nous dit que l'avocat (avocate), le juge, etc. ne sont pas eux aussi dans la situation de l'amant ou de la maitresse, bref, ne sont pas des briseurs de foyer ? J'ai vécu une séparation douloureuse (j'en suis à mon troisième divorces! ces ruptures s'expliquent très bien peut-être qu'un jour je raconterai, ce n'est pas banale, 3 divorces après respectivement : 7 ans - 22 ans et 11 ans de vie commune, je le sais). Mon second mari (2 enfants avec lui) m'a quitté pour... une enseignante alors que ma dernière fille était en primaire. Sa scolarité s'en ait ressentie bien sûr. Là aussi rien n'a y faire au sacrosaint nom de "liberté". Liberté de quoi ? d'être faible et de succomber à sa libido ? Car 9 fois sur 10 c'est une affaire de sexe. Bonjour l'exemple que les adultes donnent aux enfants !

Histoires vécues sur le même thème

Separation, jaf, partage des dettes, garde - divorce

image

Bonjour à tous, Je vous écris pour vous faire part de ma situation et avoir des conseils, des avis, vos impressions. J'ai 27 ans, j'ai été en couple pendant 8 ans avec quelqu'un dont je me suis séparé en 2010. Nous avons un fils qui a...Lire la suite

Pension alimentaire, quels frais dois je assumer ? - autonomie, independance des enfants

image

Bonjour, je suis étudiant en faculté et par jugement du JAF mon père a été contraint en 2004 (j'étais alors mineur) à me verser une pension alimentaire. Celle ci a entre temps été réévaluée et s'élève aujourd'hui à 500 euros par mois...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages