Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Pension alimentaire      (1930 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'ex de mon mari nous harcèle avec la pension alimentaire

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 246 lectures | ratingStar_227432_1ratingStar_227432_2ratingStar_227432_3ratingStar_227432_4
Je me suis mariée depuis 9 mois ( juin 2007) avec un homme divorcé 3 enfants. Il a divorcé en 2002 et il paie une pension pour les enfants. Cette pension est réévaluée chaque année selon l'index l'insée, aujourd'hui mon mari verse donc 800 euros (son salaire net 2700 euros) par mois à son ex. Au moment du divorce, l'ex de mon mari a récupéré un demi million francs (séparation des biens prestation compensatoire). Pourtant, elle se sert pas de la prestation compensatoire ( elle la bloque à la banque). Elle ne travaille pas et ne cherche pas à travailler, elle ne vit que de la pension que mon mari verse pour les enfants et de la CAF, elle a droits aussi au logement social. Au moment du mariage j'étais étudiante. Mais nous ne pouvions pas en sortir financièrement. On envisage d'avoir un bébé...j'ai fait une décision dure d'arrêter mes études et de m'installer comme professionnelle libérale. En tous cas, je ne peux pas avoir un enfant si je ne peux pas assumer sa vie. L'ex de mon mari n'est pas quelqu'un d'équilibre. Elle nous harcèle chaque fois quand l'argent lui manque. Elle envoie des messages d'adieu aux enfants qu'ils sont chez nous. Pour nous, on n'est pas responsable de ses malheurs, on paie la pension (jamais en retard) mais c'est pas à nous d'assumer ces besoins. La prestation compensatoire qu'elle bloque sert à cette cause. Mais elle, elle nous appelle pour raconter des histoires, pour exprimer ses colères, par fois même faire des allusions sexuelles déplacées. Et chaque fois elle menace d'aller voir le JAF pour nous faire payer plus, comme elle a droits aux aides juridictionnelles ( elle l'a eu pour le divorce). Elle a dit "; Moi j'ai rien à payer mais tu vas en payer en max!"; Comme elle sait que je travaille maintenant, elle considère qu'on peut payer plus. Cette histoire me semble très injuste, car mon mari paie ce qu'il a à payer sans jamais se plaindre. Mais on y peut rien pour les colères de Mme l'ex. Même si nous envisageons de faire un bébé, jamais on pense à faire baisser le PA car cela serait injuste pour ses enfants. Moi en tant qu'étrangère je fais mon mieux de travailler, je comprends pas pourquoi cette ex peut faire exprès de ne pas travailler alors qu'au moment du divorce elle était encore jeune pour travailler ( elle a 47 ans maintenant, diplômée licence en littérature française). Pour moi c'est son choix de ne pas travailler, j'aimerais bien aussi avoir ce choix de ne pas travailler, de rester 24H sur 24 pour mon futur bébé. Cependant dans le système on confond les gens qui ne souhaitent pas travailler avec ceux qui ne peuvent pas. Mes questions sont les suivantes: - Pour demander d'augmenter la PA, est-qu'elle doit justifier que les besoins des enfants ont augmenté? Ou elle peut demander à partir du moment où nos revenus augmentent? (il me semble qu'aujourd'hui ses colères c'est parce qu'elle est plus pauvre que nous...mais pas pour les enfants) - On peut prouver qu'elle ne souhaite pas travailler, et ne fait pas son mieux de trouver des ressources ( demi million francs à la banque), est-ce que le juge va en prendre en compte? Pour moi si elle ne veut pas travailler c'est son choix...elle vit comme elle veut mais je comprends pas pourquoi elle pense que l'on lui doit quelque chose. - Je suis pas encore enceinte,mais on envisage d'avoir un enfant, est-ce que le juge va en prendre en compte? sinon, quand je gagne plus on lui paie plus? Nos efforts servreint à rien!...je n'aurais toujours pas assez d'argent pour mon éventuel bébé!! - Je commence une profession libérale depuis 3 mois, je n'ai pas encore déclaré revenus 2008, je n'ai pas de bulletin salaire... Et en 2007 j'étais étudiante donc pas d'impôts. Comment le juge va connaitre mes revenus car dans la profession libérale par fois on gagne des sous par fois on peut rester des mois sans un client. - Le juge prendra-t-il compte les harcèlements qu'elle nous fait? - Elle nous ménace en pensant qu'elle va avoir des aides juridictionnelles, est-ce qu'on peut demander, si elle perd, au perdant de nous rembourser les frais judiciaires?
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


227432
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Separation, jaf, partage des dettes, garde - divorce

image

Bonjour à tous, Je vous écris pour vous faire part de ma situation et avoir des conseils, des avis, vos impressions. J'ai 27 ans, j'ai été en couple pendant 8 ans avec quelqu'un dont je me suis séparé en 2010. Nous avons un fils qui a...Lire la suite

Pension alimentaire, quels frais dois je assumer ? - autonomie, independance des enfants

image

Bonjour, je suis étudiant en faculté et par jugement du JAF mon père a été contraint en 2004 (j'étais alors mineur) à me verser une pension alimentaire. Celle ci a entre temps été réévaluée et s'élève aujourd'hui à 500 euros par mois...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages