Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Pension alimentaire      (1930 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon ex-concubin, depuis le jugement, veut que tout le monde croit qu'il fait les choses bien

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 1457 lectures | ratingStar_55254_1ratingStar_55254_2ratingStar_55254_3ratingStar_55254_4

Je suis dans le même cas que vous, à quelques petites choses prés.

Mon ex-concubin, depuis le jugement, veux que tout le monde croit qu'il fait les choses bien, (un pleureur né) le souci c'est que viscieux comme il est, il s arrange pour ne pas respecter le jugement et faire en sorte que du coup j applique ce dit jugement et ne lui laisse pas l enfant pour ensuite aller porter plainte. En début d année il a signé l acte d acquiescement du jugement y indiquant qu il souhaitait payer l arriéré de pension alimentaire de 1700€ en 2 fois, je n ai toujours rien reçu. Quand il vient chercher son fils (enfin les rares fois où il le prends finalement) je suis obigée de me faire accompagner pour ne pas me faire insulter et me faire traiter de mauvaise mère et lors de ces rencontres pour éviter que mon fils assiste a un dérapage, je préfère ne plus rien dire (ne pas demander le paiment de la pension, et autres problemes qui pourrait y avoir). J'ai énormément de soucis en 1 mois j'ai été convoqué 3 fois pour NRE, ce que je ne comprends pas c'est que pour déposer une plainte il faut montrer le jugement… Par contre moi on me refuse de déposer plainte pour non respect du jugement, non paiement de pension alimentaire etc… Mon avocate est, la plupart du temps injoignable, je peux lui laisser jusqu'à 3 messages par jour sans qu'elle deigne me rapeller, malheureusement je ne peux en changer pour des raisons financières…

J'ai donc fais la demande d une nouvelle requete auprés du JAF mais il faut que je patiente 4 à 5 mois maintenant.

Les problèmes avec lui sont de toutes sortes, j'en suis malheureusement au point de devoir prendre des calmants avant d'ouvrir les courriers recommandés qu'il m'envoie, ainsi que les jours où il doit me prévenir de son intention de venir chercher son fils. (il y a un délai de prévenance dans le jugement).

Plusieurs problémes sont déjà arrivés, comme dire qu'il venait le chercher et finalement ne pas venir (en laissant son fils à l'école tout seul) ou ne pas me contacter et venir en me disant qu'il le prend. (pourtant sur le jugement il y est indiqué : "faute pour le père d'avoir confirmé à la mere son intention de venir chercher l'enfant au plus tard… il sera réputé y avoir renoncé").

De plus il a fait de fausses déclarations sur son domicile réel au juge, a fait faire de fausses attestations, et n'a pas déclaré toutes ces ressources mais j'ai l'impression de n'être entendu nul part.

Il se dit vivre chez ses parents, tout en donnant des factures d'1 logement qu'il avait jusqu'à 2 mois avant l audience, alors que je sais par mon fils qu'il vit avec sa copine et ses 2 enfants.

Et quand j'en parle avec lui il me dit que je torture mon fils, c'est trés difficile pour une mere de ne pas savoir ou son fils vit et dans quels conditions.

Les mensonges sont même dans ses dépots de plainte, par exemple dans une des plaintes, (il disait avoir vu son fils derrière la grille de l'école, mais en fait l'école n'était pas ouverte) Bref à part me prouver sa mauvaise foi ça ne me mène pas à grand chose…

Je pense qu'il a entamé une guerre des nerfs atroce… Mais je ne veux pas rentrer dans son jeu et souhaite juste que tout cela s arrete pour le bien de mon fils.

J'ai pourtant essayé de toutes mes forces de lui faire un peu confiance mais je n y arrive plus, quand nous étions ensemble aprés la naissance de son fils c'était quelqu un qui buvait énormément et passait son temps dans les boites de nuits, il travaillait et était chauffeur de car (transport scolaire) , il ne gardait jamais son fils, et devait mentir à la creche pour pouvoir faire garder mon bébé.

Je suis vraiment à court d'idées… pour l arrièré de pension j'ai contacté la CAf, il y a 5 mois pour une procédure amiable censément, mais toujours pas de nouvelles. Je n'ai pas les moyens de payer un hussier.

Pour le paiement de la pension, on me ferme la porte au nez partout en me disant que cela ne fait pas 2 mois, mais qu un seul. Le probleme est qu il va faire comme l année passée, avant le jugement, et ne payer qu'1 mois sur 2.

Et est ce vraiment si difficile, pour quelqu'un qui se dit être malheureux sans son fils, de téléphoner et prendre des nouvelles 1 fois par semaine ?

Je ne comprends pas ces gens qui veulent être plaint et qui ne font rien pour leurs enfants… Un enfant doit rester innocent et surtout ne pas se préoccuper des problèmes d'adultes… malheureusement dans mon cas à part me taire et me laisser faire je ne vois plus comment faire.

Je fais suivre mon fils dans un centre spécialisé pour que tout ceci ne l'affecte pas plus.

J'ai même tenté d'essayé la médiation familiale.

Maintenant la directrice de l'école me conseille de prendre rendez vous avec la'assistante sociale de la pmi.

Bien entendu tout cela n'est qu'un petit résumé non détaillé de tout ce que je subis…
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


55254
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Separation, jaf, partage des dettes, garde - divorce

image

Bonjour à tous, Je vous écris pour vous faire part de ma situation et avoir des conseils, des avis, vos impressions. J'ai 27 ans, j'ai été en couple pendant 8 ans avec quelqu'un dont je me suis séparé en 2010. Nous avons un fils qui a...Lire la suite

Pension alimentaire, quels frais dois je assumer ? - autonomie, independance des enfants

image

Bonjour, je suis étudiant en faculté et par jugement du JAF mon père a été contraint en 2004 (j'étais alors mineur) à me verser une pension alimentaire. Celle ci a entre temps été réévaluée et s'élève aujourd'hui à 500 euros par mois...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages