Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Pension alimentaire      (1930 témoignages)

Préc.

Suiv.

Révision de pension alimentaire : il ne faut pas hésiter si c'est nécessaire

Témoignage d'internaute trouvé sur commentcamarche
Mail  
| 411 lectures | ratingStar_160972_1ratingStar_160972_2ratingStar_160972_3ratingStar_160972_4

C'est normal d'avoir peur. Surtout dite-vous une chose : lorsqu'il aura l'occassion de faire appel au tribunal contre vous, il le fera sans état d'âme. Je parle en connaîssance de cause. Divorcée depuis 1993, deux filles maintenant majeures, je n'ai jamais demandée l'indexation de la pension 1000 Frs (justement parce que je ne voulais pas me prendre la tête avec lui). J'ai demandé et obtenu une réevaluation de la pension en 1997 qui est passée à 1500 Frs (il ne s'est même pas présenté au tribunal et ne s'est même pas fait représenté). La dernière fois qu'il s'est occupé de ses enfants, c'était en 1997, et encore n'a t-il pris que la grande (remariage, un fils né en 1996). Il n'a repris contact avec ses filles qu'en 2006, a eu une correspondance avec elles et depuis qu'il m'a appelé au tribunal pour pensions alimentaires induement versées en utilisant les écrits des filles, il ne prend plus la peine d'entretenir le contact. L'audience du 8 déc 2009 à été repousée en février 2010 car il n'a pas fourni le justificatif de ses ressources. Je ne risque pas grand chose (pas assez de revenus) , mais ce n'est pas une situation agréable à vivre. J'ai toujours gardé un compte pour la pension et un autre pour mes propre revenus de façon à ne jamais utiliser la pension pour moi. Mes filles savent que la pension leur a toujours servi, paiement de factures, de loyers, de meubles d'électro-ménagers pour elles, chez elles. Résultat : il n'a pas respecté le protocole d'accord, paiement par moi, remboursement de la moitié par lui (en 1993). Je ne peux pas me retourner contre lui car on ne peux remonter que cinq ans en arrière, il y a donc prescripion. J'ai accepté pendant un ans de ne pas percevoir la pension pour qu'il puisse se remettre à flot (1994). J'ai assumé seule l'éducation de mes deux louloutes… Maintenant je suis accusé par lui d'avoir comblé MES manques de trésorerie grâce à la pension ! Je vous passe le fait d'un divorce par consentement mutuel, alors que pendant plusieurs années il m'a trompé avec une de ses collègues de boulot, justement parce que je l'aimais encore et ne voulais pas lui faire d'ennuis. PAS d'état d'âme : vous l'appelez au tribunal pour le bien-être de vos enfants, si vous vous entendez bien (pour le moment) avec lui, il le comprendra !
  Lire la suite de la discussion sur commentcamarche.net


160972
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Separation, jaf, partage des dettes, garde - divorce

image

Bonjour à tous, Je vous écris pour vous faire part de ma situation et avoir des conseils, des avis, vos impressions. J'ai 27 ans, j'ai été en couple pendant 8 ans avec quelqu'un dont je me suis séparé en 2010. Nous avons un fils qui a...Lire la suite

Pension alimentaire, quels frais dois je assumer ? - autonomie, independance des enfants

image

Bonjour, je suis étudiant en faculté et par jugement du JAF mon père a été contraint en 2004 (j'étais alors mineur) à me verser une pension alimentaire. Celle ci a entre temps été réévaluée et s'élève aujourd'hui à 500 euros par mois...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages