Histoire vécue Amour - Couple > Divorce > Procédure      (3658 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne pense pas non plus que tu doives envoyer cette lettre.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 138 lectures | ratingStar_280408_1ratingStar_280408_2ratingStar_280408_3ratingStar_280408_4
Bonsoir Leslie, Ton histoire m'interpelle car des déconvenues comme les tiennes j'en ai connues tellement aussi… Et malheureusement j'en connais encore. Je ne pense pas non plus que tu doives envoyer cette lettre. Si elle a effectivement un effet thérapeutique (perso j'avais carrément un carnet sur lequel je crachais ma bile au fur et à mesure des déceptions en tout genre ! ) , elle ne servirait à rien. Viendra un temps où avec le recul tu te diras que tu as eu tort d'afficher ta souffrance devant des personnes qui n'ont manifestement pas la même psychologie que toi. Et puis ça ne changera rien… Il y a des femmes (et des hommes) qui ne vivent que dans l'amertume. C'est probablement le cas de son ex-femme qui n'arrive pas à refaire sa vie après la séparation d'avec son mari car elle vit dans la colère et l'envie de vengeance… Tu dis que "ce que tu trouves cruel, c'est de t'être autant investie dans cette relation", tu as changé de ville pour vivre avec lui et tu as dû redéménager car il n'était pas prêt. J'en déduis que si tu as redéménagé, c'était sans doute pour qu'il se rapproche de ses enfants. Alors voilà, je vais te faire part de mon expérience en quelques mots : je vis quelque chose avec un home depuis trois ans. Il n'est pas divorcé depuis cette date. Je me suis aussi beaucoup investie aussi dans sa vie, par contre en parallèle j'ai su prendre quelques décisions pour mon propre confort. Et surtout malgré ses demandes (pas vraiment directes mais sous-entendues) je n'ai pas cédé pour ce qui est d'aller vivre dans le bled où il vit, et ce pour plusieurs raisons : sa femme qui ne peut pas me sentir y vit (garde alternée) , ça m'éloigne considérablement de mon boulot et mes enfants devraient changer d'écoles et d'habitude. Bien m'en a pris car le constat aujourd'hui est le suivant : Le divorce traine depuis trois ans, sa femme lui demande une prestation compensatoire monumentale (on aurait partagé les finances, autant dire qu'elle aurait tout gagné) , il n'avance pas depuis trois ans, il ne veut pas changer d'horaires de boulot, et ne veut surtout pas perturber ses enfants (alors que les miens, pas grave !!! ) et j'apprend aujourd'hui que jamais (en tout cas pas avant une dizaine d'années) nous ne vivrons ensemble. Tout va bien… Voilà, donc oui, je suis d'accord avec toi. Tu es le pansement de ce monsieur. Sa maitresse l'a sans doute aussi été. Le mieux aurait été qu'il quitte sa femme parce qu'il en avait envie et non pas parce qu'il était allé voir ailleurs. Ensuite ce qui aurait été pas mal, c'est qu'il apprenne à vivre seul. Pour ensuite apprécier d'aimer à nouveau quelqu'un… Ta fille souffre. Mais pourquoi ? Est-ce parce qu'elle l'aimait bien et qu'il lui manque. Ou alors est-ce parce que tu souffres ? Ou alors voit-elle ta douleur et ne comprends pas parce que tu ne lui as pas dit ? Quel âge a-t'elle ? Je vais encore te parler de moi (désolée ! Mais c'est le seul exemple que je puisse te donner). Mon homme, ce courageux garçon (qui comme le tien avait décidé un temps de retourner chez sa femme alors qu'il la trompait depuis plus de deux ans… avec moi) m'a larguée au printemps, comme ça, d'un coup suite à une parole de trop de ma part. Il a pris ses affaires et s'est barré (il est revenu trois semaines plus tard ! Je ne t'apprends rien ! ). J'ai pleuré, pleuré, pleuré… Tant et si bien que quand mon ex m'a ramené les enfants après le week-end, mis à part mettre des lunettes de soleil dans l'appartement, ce qui aurait paru suspect, je n'ai pas pu cacher ma mine blafarde, mes yeux rougis, mon nez coulant. Bref un exemple de beauté… Les jours qui ont suivi, j'ai arrêté de bouffer (chacun son truc) au point de perdre cinq kilos, et ça non plus je n'ai pas pu le cacher. Mes enfants ont tout vu et tout senti. Ils ont commencé à montrer des symptômes inhabituels, angoisses, regards en coin, fièvre, troubles du sommeil… Un jour que je pleurais encore, une copine m'a demandé d'aller chercher mon fils, le grand qui avait 11 ans et elle m'a dit de tout simplement lui dire que j'étais triste et que je pleurais parce que P. M'avait quittée, qu'il allait me falloir du temps et qu'ils allaient, lui et son frère, devoir m'aider, m'aimer, me soutenir et que je leur promettais de faire le tout pour le tout pour aller mieux. Et elle m'a dit de lui demander de me faire un câlin. Ensuite, elle m'a dit de parler au petit (8 ans) mais en donnant moins de détails. Et tu vois, ça a marché, ça m'a soulagée de pouvoir partager ma tristesse avec eux. Ça a ouvert aussi une discussion entre nous sur les relations homme-femme, sur les difficultés du couple. Leur petits soucis ont disparu. Et ça a même créé entre nous une plus grande complicité. D'ailleurs, soit-dit en passant, mon ami, quand il est revenu, n'a pas compris cette nouvelle complicité et a dû affronter quelques réflexions de mes enfants. Rien ne vaut la communication. Peut-être as-tu parlé à ta fille, mais si tu ne l'as pas fait, et tu peux le faire à n'importe quel âge à condition d'adapter ton discours aux mots qu'elle peut comprendre, il est fort à parier qu'elle a "absorbé" ton stress et tes angoisses sans comprendre de quoi il s'agissait. Je pense aussi qu'aujourd'hui tu dois penser à toi, à toi, et à toi. Et à ta fille, bien sur. Je sais que ça n'est pas facile et pas forcément dans notre nature. Mon ami me reproche aujourd'hui de penser à moi. Ben ouais… Je pense à moi, car pendant trois ans, j'ai pensé à lui… Et puis je pense comme Jeanine, s'il n'est pas capable de trancher auprès de son fils de 20 ans, c'est dramatique. Fuis-le car il n'arrivera jamais à rien le pauvre homme. Ça n'est plus un gosse son fils, que jeune adulte certe, mais bon, faut arrêter de surprotéger nos enfants. Son fils peut comprendre qu'il y a deux fêtes d'anniversaire, il doit même comprendre que s'il y en a deux c'est uniquement parce que sa mère ne veut pas de toi. Et puis tu penses bien qu'il y trouvera son intérêt : deux fêtes d'anniv. = deux cadeaux (surtout que 20 ans, c'est pas rien, c'est jackpot). Je te rassure, mes enfants ont su trouver leurs intérêts dans notre divorce : plus de sorties, deux chambres avec deux aménagements différents… Et encore je m'entends bien avec mon ex, donc on n'achète pas les enfants pour obtenir leur amour !!! Vides ton sac ici, tu trouveras toujours quelqu'un pour te soutenir. Ça ne remplace pas ton mec, mais quand tu te retrouves toute seule, ça fait du bien d'avoir des copines virtuelles… Courage.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


280408
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Qui est passe par le jaf de bordeaux pour son divorce ? - divorce

image

Merci pour votre réponse. En fait je vous donne un peu plus de détails car cela répondra à ce que vous me dites. Comme Monsieur compte t'il s'organiser ? En fait Monsieur a une maitresse qui est nounou (comme par hasard ! ) et il va surement lui...Lire la suite

Elisa ,reine des coeurs.. recit termine

image

J'ai lu tes deux dernières suites avec beaucoup de délices. C'est superbement écrit comme d'habitude. Je vais à mon aise, tout relire, ayant perdu pas mal de fils en naviguant sur la toile. Quant au mariage et ceci pour Paul, je te conseille de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages