Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

30 ans de mensonges

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 18/04/10 | Mis en ligne le 05/05/12
Mail  
| 182 lectures | ratingStar_250753_1ratingStar_250753_2ratingStar_250753_3ratingStar_250753_4
30 Ans de mensonges[b] Ceci est mon histoire, tu ouvres ce livre et qui que tu sois, je te souhaite la bienvenue, tu es peut-être adolescent et tu as des potes qui t' attendent sur msn, tu es femme au foyer mariée et heureuse, tu es active, surbookée ou retraitée dynamique, tu es homosexuelle et tu te sens incomprise, tu es un homme, une femme sans problème apparent avec des idées bien tranchées, tu es une étudiante dans le doute de qui tu es, qui tu veux devenir, pleine d' interrogations sur ton avenir, tu es homophobe par ignorance ou par conviction personnelle, tu connais un ami homosexuel, tu as une soeur peut-être homosexuelle, un cousin, tu es grand-mère, tu es maman d'homosexuel (les) , papa… …Ce livre est pour toi… Je ne sais pas qui tu es mais je sais que tu peux en lisant mon histoire influer sur ta propre histoire ou celles d'autres personnes et pour cela, je te dis merci à l' avance… tu comprendras pourquoi au fil des pages que tu tourneras. Viens, entre dans mon salon avec les autres, installe toi, mets toi à l'aise, je vais te lire mon histoire…. L'homophobie existe dans notre monde. Une solution à envisager serait de faire des campagnes dans les milieux scolaires car beaucoup de jeunes pensent que l'homosexualité est une maladie et il n'y a rien de pire que l'ignorance, car elle génère de la peur et des préjugés qui finissent par des actes discriminatoires (jusqu'à l'agression). Selon un sondage américain récent cité par l'Universitaire, 85 % des jeunes homosexuels sont harcelés à l'école, 40 % sont agressés physiquement et la haine dont ils sont victimes est le fait de professeurs et du personnel dans 25 % des cas ! En éduquant les jeunes par le biais de l'école, vers une ouverture sur l'Amour conjugués à tous les sexes, on récoltera dans le futur. J'entends par là, que très souvent, les jeunes véhiculent les idées "homophobes" de leurs parents. Or si l'école impartiale, leur apprend les différentes formes d'amour, ils pourront par là même, faire comprendre "aux parents" que cela existe … alors peut-être…. Auront-ils un autre regard et dès lors, des lois pourront être plus comprises et votées pour l'égalité des droits. Parce que je nourris l'espoir, de ne plus jamais lire ceci : Témoignage sur un blog : Ce soir j'ai "du" faire mon coming out chez ma maman… malgré moi… Je ne voulais pas lui dire parce que je me disais que ça ne les regardait pas, pour l'instant en tous cas… Puis des âmes charitables s'en chargent parfois pour toi, puis c'est vrai, quand j'entends ma mère dire à quel point il est honteux de voir des tarlouzes dans la rue et mon beau père surenchérir en expliquant qu'il faudrait réinstaller des camps de concentration pour "ces gens là" … je ne peux plus me taire ! Alors ma maman m'a demandé de jurer, de jurer sur ta tête… Enfin bref, sous leurs accusations, leurs pressions, leurs cris, etc… petite panique et du coup, quand ils m'ont dit pour la centième fois "mais dis que t'es lesbienne, on le sait" , j'ai juste répondu : "ben ouais" Et là le drame… Ma mère hurle, pleure, tombe dans les pommes… On appelle les pompiers, alors qu'ils sont toujours en ligne, mon beau père m'attrapa par les cheveux et me file un vilain coup de poing en pleine tête ! Les pompiers arrivent, mon beau père leur dit : "C'est elle, elle a voulu la tuer" … Alors j'explique que je ne suis pas une meurtrière en devenir, je suis juste lesbienne ! Et mon beau père qui me hurlait dessus : "t'es contente, tu veux nous pourrir la vie" . Je lui ai donc demandé ce que je devais faire ? Comment ? Parce que c'est moi, je suis comme cela, j'aime les femmes et que je ne pourrais pas devenir hétéro même si j'allais brûler un cierge… Alors certes, je ne fais pas ma maligne parce que ma mère, c'est ma mère et je l'aime quand même et ne veux pas la perdre mais il y a un moment où il faudra que j'arrête de me cacher, que ce moment est arrivé ce soir par mégarde, certes mais j'ai 25 ans et aujourd'hui à part les respecter, je ne leur dois rien et surtout pas d'être malheureuse pour qu'eux n'aient pas honte de leur fille…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


250753
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages