Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment garder un ami sans souffrir ?

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 356 lectures | ratingStar_87104_1ratingStar_87104_2ratingStar_87104_3ratingStar_87104_4

Bonjour à toutes et à tous,

Je fais actuellement face à une situation difficile et j'aimerais avoir quelques conseils afin d'y remédier. D'avance je vous remercie pour votre attention.

 ; gé de 20 ans, je suis tombé amoureux pour la première d'un garçon, et ceci date du moins de septembre 2009.

J'ai eu le courage, ou du moins la bêtise, je ne sais pas encore moi-même, de lui avoir avoué mes sentiments.

A l'époque on était relativement proche et j'en avais vraiment l'envie de lui en parler. D'autant plus que selon mon entourage et le sien il y avait histoire de conclure quelque chose…

Chose dite, chose faite, le jour est arrivé où j'ai enfin abordé le sujet. Il n'a pas donné suite à ma requête mais il n'en a pas pour autant été troublé. Pas un seul mouvement de recul de sa part depuis ce jour bien au contraire on s'est même rapproché depuis !

Mais le soucis c'est qu'il est sorti avec une fille peu de temps après ma "déclaration". Il me demandait notamment des conseils alors que je n'étais pas la bonne personne à demander cela car non seulement j'étais inexpérimenté en la matière mais aussi parce que je l'aimais encore et je souffrais qu'il me demande cela.

J'ai souffert de cette situation et j'en souffre toujours. Vous pourriez croire que je n'ai pas à me plaindre puisque malgré ce que je lui ai avoué je peux m'estimer heureux qu'il m'est gardé en tant qu'ami… mais c'est bien plus compliqué en vérité.

Ce garçon en question est de nature amorale c'est à dire qu'il a des difficultés à faire confiance aux gens qui l'entourent. Non seulement il ne croit pas en l'amitié mais il ne croit pas non plus en l'amour. Par exemple il m'a avoué qu'il ne savait pas encore s'il éprouvait des sentiments envers sa copine…

Je souffre ainsi de ce comportement, de cette manière de penser, de ce manque de croyance en l'amitié alors que c'est justement cela ce que je recherche. Il est encore difficile d'accepter le fait que l'amour que j'éprouve est un amour impossible mais je demande une amitié digne de ce nom… C'est lui qui a accepté de se rapprocher en tant qu'amis devrais-je donc en demander moins de sa part ?

Pourtant quand bien même il n'ait pas fois en la nature humaine nous parlons tout de même de sujet concrets.

Ayant un manque de confiance en moi il a donné son accord afin de m'aider, de donner des conseils, de jouer le rôle d'un père qui serait là pour moi ; je serai ainsi un fils admiratif qui ne demanderait que de se sentir bien dans sa peau.

Il est peut être là pour moi mais j'ai l'impression qu'il ne se rend pas compte de l'importance de ce que je lui demande. Devant un tel souhait et devant une telle acceptation on pourrait imaginer qu'on est les meilleurs amis du monde… et bien non ! Il peut arriver de ne pas se parler pendant quelques jours quand bien même nous coutoyons le même amphithéâtre. D'habitude j'allais toujours vers lui mais j'en ai plus qu'assez de faire le premier pas… il m'a avoué que je lui manquais… qu'il était d'une certaine manière obligé de rester avec sa copine puisque celle-ci est également en cours avec nous.

Pourtant on ne s'est pas vu durant plus d'un mois quand bien même je lui proposais des ciné… n'est-ce pas contradictoire ?

Je souffre ainsi de cette situation, de cette certaine indifférence, d'autant plus que je l'aime encore. Il m'a proposé de faire ensemble de la musculation et de subir un relooking afin de tenter quelque chose avec une fille ou un garçon et ainsi de me permettre d'avancer une fois pour toute.

J'ai accepté ses propositions mais ça me fait mal qu'il me considère uniquement comme un "pote" et non pas comme un "ami". C'est pourquoi je me fais pas mal de films… Récemment d'ailleurs il s'est dégonflé pour la musculation alors que j'avais émis beaucoup d'espoir…

J'espère juste qu'en m'acceptant comme je suis j'aurais enfin la confiance qu'il me faut pour tenter quelque chose. Une fille ou un garçon je n'en sais rien encore.

Mais ce qui est certain j'espère de tout coeur que je pourrai "oublier" l'amour que j'éprouve pour ce garçon.

Ce garçon qui semble me garder par intérêt et qui ne se soucie guère du malheur des autres.

J'aimerais ainsi vous demander des conseils pour arriver à l'oublier puisque je souhaite le garder en tant qu'ami mais lui ne semble pas comprendre la portée du mot "Amitié".

Pensez-vous qu'il faut que j'arrive à me rapprocher encore plus et ainsi connaitre une amitié réciproque ?

Pensez-vous également que c'est une bonne chose qu'il me donne confiance en moi ? Qu'il me permette de me sentir bien dans ma peau ?

N'est-ce pas une manière d'être encore une fois dans ce cercle vertueux de l'admiration et donc de l'amour dans la mesure où je ne risque pas de l'oublier ?

Bref que pensez-vous de cette histoire ?

Je vous remercie de m'avoir lu jusqu'ici et n'hésitez pas à donner votre point de vue…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


87104
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages