Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Découverte de mon Homosexualité

Témoignage d'internaute trouvé sur pathol08
Mail  
| 601 lectures | ratingStar_27478_1ratingStar_27478_2ratingStar_27478_3ratingStar_27478_4

Bjr.

J'ai vécu ça aussi avec ma meilleure amie quand j'avais 20 ans. On n'a jamais pu en parler, on a vécu 10 ans une amitié forte, fusionelle. Sans vivre ni l'une ni l'autre d'histoire avec un homme. Pourtant c'est ce qu'on recherchait toutes les 2 ! Enfin ce qu'on se disait… On se parlait à mots couverts, on s'exprimait à travers des chansons d'amour qu'on s'envoyait au visage, et les regards… Et puis quand je voulais parler (fallait que ça sorte) , je restais bloquée sur des débuts de phrases. Elle voulait des enfants, a fini par sortir avec un de ces collègue et s'est mariée.

A ce moment-là, je lui ai voulu, j'étais malheureuse. Alors on s'est déchirée. Moi j'étais toujours seule ! J'ai vécu quelque histoires avec des hommes, ne me réalisant pleinement dans aucune. Je me posais des questions sur ma sexualité, car par la suite, j'ai encore ressenti des amitiés "fortes" avec des filles. Sans aller au bout.

Et puis cet été, j'ai rencontré une femme, bi. Il s'est passé quelque chose. Enfin, dirais-je. Cela m'a ouvert les yeux sur ce que je suis : j'aime les femmes. Aussi, seulement ? Pour ce qui est des hommes, je me pose encore la question. Bon moi mon histoire avec cette femme s'est mal terminée, car j'étais amoureuse, pas elle. Je cicatrise mais ça fait encore mal…

Si j'ai un regret dans ce que j'ai vécu (avec mon amie à 20 ans) , c'est celui de ne pas avoir parlé avec elle. Cela nous aurait aidé, déjà à sauver notre amitié. Ou peut-être plus… Et même s'il ne se serait rien passé, peut-être ça m'aurait permis de ne pas perdre tout ce temps pour aller vers moi. Sachant que je ne suis pas encore totalement sûre de m'être trouvée. Le chemin est long parfois, d'autant plus lorsqu'on attends.

En tout cas, parler c'est pas si difficile que ça. Surtout en exprimant vraiment son ressenti, ses peurs, ses angoisses, etc… Quand on parle avec le coeur, avec quelqu'un qui nous aime (et l'amitié c'est aussi de l'amour) , on ne risque rien.

Il y a 2 mois, j'ai dis ce que je vivais à mes parents (qui l'ont bien pris, et pourtant j'avais une sacré trouille à leur parler) ; dans la foulée j'en ai parlé avec cette fameuse copine. Et bien elle a totalement compris, m'a soutenue (elle s'inquiète pour moi aussi, car je vis des moments pas faciles). Il ne se passera rien avec elle, car l'amour, enfin plutôt l'envie de la serrer dans mes bras et de fusionner, est parti.

Mais j'ai compris que j'aurais dû lui parler il y a… bien longtemps. On a toujours le choix de dire oui ou non à une relation, mais le pire c'est le doute.

Et aimer, que ce soit dans ce que certains (moralité, religion) ont baptisé la norme (hétéro) ou non (homo ou bi) , c'est beau quand c'est vrai. C'est important de laisser parler son corps, sans se poser de question sur ce qui se passe. Sexuel ? Sensuel ? C'est pas important. Ce qui l'est, c'est de sentir bien avec ce qu'on est.

Alors bon courage.
  Lire la suite de la discussion sur pathol08.com


27478
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages