Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

difficile d'être une maman homo, loin de Paris

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 986 lectures | ratingStar_825_1ratingStar_825_2ratingStar_825_3ratingStar_825_4

C'est en partie ce que je ressens dans ma vie. Je ne suis pas loin de paris et évidemment sur paris, il y a plein de bars et de boites homos mais, ce n'est pas mon genre : je trouve que c'est trop "drague" et beaucoup de personnes n'y recherchent que des aventures.

J'ai au yeux de beaucoup de personnes 1 vie "hétéro" : des enfants, et je vis avec le papa même s'il n'y a rien entre nous et qu'il sait que j'aime les femmes.

Plusieurs personnes de mon entourage savent que je suis lesbienne. Je n'ai plus peur d'en parler même si je ne le crie pas sur les toits. Dans mon coeur, dans mon corps et dans mes émotions ; je suis lesbienne.

Et cela c'est une certitude depuis plusieurs années.

Mais avant toute chose, c'est ma vie de famille que je veux respecter, la vie avec mes enfants car c'est mon plus grand bonheur de chaque jour.

Mais, tout comme toi, je ne me sens pas femme a 100 % car, je n'ai pas réussi à trouvé 1 petit bout de femme vers chez moi qui puisse accepter que ma priorité c'est mes enfants, et que je dois jongler autour d'eux…

Il y a quelques années, je suis tombée amoureuse de mon ancienne voisine. Elle était maman, nous devions nous organiser entre les enfants, l'école, le boulot… mais peu importe, nous y arrivions.

J'adorais tous ces moments mêmes courts, comme un petit café ensemble ou une ballade dans le parc avec nos enfants respectifs, des choses toutes simple de la vie, mais, avec juste le plaisir de partager du temps auprès d'elle et de voir nos enfants si complices.

Nous savions toutes les 2 nos attirances féminines. C'est resté "platonique" mais peu importe, ce fut de bons moments…

Alors, même si ce n'est pas facile, pas évident… je suis sûre que nous ne sommes pas les seules à vivre dans cette situation. Il nous faut juste plus de temps pour trouver la bonne personne qui nous accepte en tant que femme, avec nos défauts et nos qualités, mais surtout qui respecte nos vies, nos premiers z'amours, nos enfants.

Bon courrage a toi même si la route est longue, il faut garder espoir et écouter son coeur !
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


825
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages