Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Etait ce un beau reve?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 16/04/11 | Mis en ligne le 18/04/12
Mail  
| 192 lectures | ratingStar_243182_1ratingStar_243182_2ratingStar_243182_3ratingStar_243182_4
Bonsoir, J'ai hesité avant de temoigner mais je pense que cela me fera du bien de me dire que je ne suis pas seul… Voila je suis un homme de 35 ans et mon ami m'a quitté debut mars et la douleur me ronge interieurement et des angoisses nouvelles apparaissent. En mars 2010 apres avoir vecu 4 ans avec un homme tres complexé il m'a remplacé du jour au lendemain sans que j'ai rien vu venir parceque a ses yeux je ne paraissais pas vouloir m'engager comme lui l'entendait. Il m'aimait mais etait incapable de me le dire, le demontrer et tres peu de tendresse et de gestes attentionnés j'etais tres frustré et ça l'agaçait… il me disait qu'il fallait que je fasse le deuil de ce besoin car ça n'existe pas et je finissais par le croire… Ce fut un choc terrible, un veritable traumatisme… je croyais devenir fou. Je lui en voulais terriblement de m'avoir trahi alors qu'on s'etait jurés fidelité absolue. Heureusement le soutien de ma psy et de mes ami (e) s m'a beaucoup aidé. Je pensais jamais m'en remettre et que ma vie amoureuse etait finie. Et puis en juillet 2010 alors que je ne m'y attendais absolument pas… un" bel ange de 33ans" m'est apparu. Il etait tout ce que je n'ai pas eu de toute ma vie, d'une extreme tendresse, gentillesse et une orgie de demonstration amoureuse, une passion tres forte… il est tombé amoureux de moi tres vite et moi sur la reserve j'ai craqué et nous sommes tombés amoureux l'un de l'autre. On vivait a 75 km l'un de l'autre mais on s'appelait tout les jours et on se voyait des qu'on pouvait en semaine et on passait nos week end et nos vancances entieres a nous caliner et a nous aimer… j'etais extremement heureux et lui aussi. On avait l'impression d'être fait l'un pour l'autre… Lui etait persuadé que son homosexualité ne serait jamais acceptée de sa famille, ni de ses quelques amis (il est tres solitaire) et encore moins son milieu professionnel tres macho et homophobe… Quand j'etais avec lui j'avais toujours peur que tout s'arrete du jour au lendemain car le seul engagement qu'il me promettait etait de m'aimer… jamais il ne parlait d'avenir ou ne savait jamais nous projeter a plus de 3 mois… 8mois d'une relation pure, d'amour, de bien être, j'etais comblé. On etait deux face au monde… et puis debut mars 2011 (etange coincidence avec ma rupture de l'an dernier) apres avoir passé une nuit torride… je senti son visage mouillé… il etait entrain de pleurer !!!! Tres surpris je lui ai demandé ce qu'il se passait. Et il se mis a pleureur a grosses larmes avec un regard triste en me carressant la joue… et la il me dit : Je t'aime, tu as pris mon coeur mais il vaut mieux arreter avant qu'on se fasse du mal… j'ai pas envie de vivre caché, j'ai l'impression d'être coupé du monde… j'etais effondré sous le choc… il avait l'air si désolé de me faire du mal d'un coup il m'embrassait les mains et on s'est mis a pleurer toute la nuit et je le suppliais ne pas me quitter… le lendemain il m'a ramené chez moi, je ne pouvais rien faire, je me sentais impuissant… par amour je comprenais mais je refusais la situation… en me laissant devant chez moi il me dit en pleurant "surtout n'oublie pas que je t'aime et je serai toujours la pour toi mais c'est fini ça va mieux comme ça"… et puis depuis ce jour la et ce pendant 3 semaines tous les jours il prenait de mes nouvelles jusqu'a ce que les mails deviennent laconiques et inexpressifs… il disait dans un de ces mails qu'il ne sait pas dire par ecrit ce qu'il ressent et qu'il prefere ne pas y penser car cela lui fait trop de mal… et dernierement c'est moi lorsque je fais des grosses crises d'angoisses, je lui ecris pour lui dire que je l'aime qu'il me manque et il repond en me parlant de la pluie et du beau temps et a signé dernierement "prends soin de toi" j'ai pris cela comme un adieu… je souffre terriblement, je n'ai aucune raison de lui en vouloir car j'ai passé, comme lui le dit 8 mois de pur magie… Dans un de ses mails il disait : je suis incapable de te donner plus… je ne sais pas faire… je n'assume pas… Je precise qu'il vit juste en face de ses parents et que de toute sa vie il n'a presenté qu'une copine pour faire semblant qu'il est hetero il y a quelques années. J'arrive pas a me dire qu'on peut quitter quelqu'un par peur ou par raison… ! Ne dit on pas que l'amour est plus fort que tout ? J'angoisse a l'idée qu'il m'a quitté parcequ'il ne m'aimait plus car je me dis si ses sentiments etaient si forts il aurait quand même du oser aller plus loin ? Non ? Qu'en pensez vous ? Cela ressemble a un mauvais film d'amour impossible… il m'a dit ne m'attends pas ;; je ne reviendrai pas… même si au fond de moi je reve qu'il revienne mais de jour en jour je commence a ne plus y croire… ma psy m'a dit qu'un jour je sourrirai tendrement quand je repenserai a lui ; .et que même si ça fait mal et que c"est fini, on a eu la chance de vivre des moments rares… et que cela prouve bien que des hommes qui savent aimer, le dire et le prouver ça existe… j'ai peur sans lui, il me manque, il etait parfait a mes yeux… je suis en colere qu'il a pas eu la force d'aller plus loin et continuer… il m'a assuré que cela lui a traversé l'esprit que fin fevrier et que rien n'etait programmé et qu'il n'y a personne d'autre pour me remplacer… Je lui ai demandé s'il n'allait pas faire la betise de se mettre avec une femme rien que pour faire plaisir aux autres il m'a repondu" ah ça non alors… je me suis bien rendu compte que j'etais gay en t'aimant"… une amie m'a dit que peut être qu'il n'accepte pas son homosexualité et qu'il doit se degouter peut être… c'est vrai qu'on prenait 1000 precautions quand je venais chez lui pour qu'on ne remarque rien alors que lorsqu'on etait en vacances a l'etrange,.il n'hesitait pas a me toucher et m'embrasser quasiment en public… (je ris de ces bons moments de complicités mais les larmes coulent) … et vous ? Pensez vous qu'on peut mettre fin a une relation amoureuse même tres forte par peur de l'avenir… je souffre, j'ai peur tout seul, j'angoisse… je me decouvre completement dependant affectivement… (d'ailleurs même quand on etait ensemble je restais devant le telephone et attendais impatiemment nos rendez-vous et le week end…) c'est une liberté retrouvée mais son absence me ronge… largué 2 fois de suite a la même periode… mon coeur est fatigué ;; même si effectivement comme le dit ma psy… ce fut peut être une relation de transistion, un ange est venu soigner mon coeur et est reparti… est ce que j'ai encore son coeur ? Il m'a dit tu as pris mon coeur… est il reparti avec ? Je sais a ce jour qu'il a retrouvé sa vie de solitaire sans contrainte (ce qu'il destestait) j'ai plus la force d'aimer a nouveau… mon estime en a pris un coup… aidez moi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


243182
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages