Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Homoparentalité, le débat...

Témoignage d'internaute trouvé sur pelerin
Mail  
| 912 lectures | ratingStar_60911_1ratingStar_60911_2ratingStar_60911_3ratingStar_60911_4

Non seulement, le présentateur (Stéphane BERN) m'a paru un peu dépassé par le brouhaha régnant mais lui-même l'accentuait en coupant à plusieurs reprises la parole aux participants ! Quant à ces derniers, ils s'exprimaient tous en même temps ce qui ne permettait pas de suivre sereinement le débat ni même de bien cerner l'argumentation de chacun.

Quoi qu'il en soit, le sondage final dans la salle, indiquait la plus forte majorité du côté des "contre".

Je n'ai même pas été étonnée de ce résultat qui me rappelle étrangement ceux obtenus en leur temps à propos de l'avortement et de la peine de mort ! ).

N'empêche que, moi aussi, j'ai envie de dire ce que j'en pense :

- Si le mariage est un acte d'amour, pourquoi ne serait-il pas accessible aux homosexuel (le) s ?

- Si le mariage est un acte de "légalisation", alors pourquoi les couples homosexuels ne bénéficieraient-ils pas des mêmes droits que les couples hétérosexuels ?

- Si l'on pense que la procréation (je reprends ici la formule d'un participant) "est le noyau même du mariage sans que cette possibilité soit une obligation au sein du couple", je me demande alors pourquoi l'absence de procréation deviendrait tout à coup un obstacle au mariage sous prétexte que celui-ci est contracté par des homosexuel (le) s ?

- Si l'on constate maintenant que le mariage n'offre plus de nos jours la "stabilité" voulue, pourquoi le risque de divorce ou de séparation serait-il plus rédhibitoire chez les homosexuel (le) s que chez les hétérosexuels ?

- Par ailleurs, si l'on estime que le statut de "parent" implique d'une part certaines obligations vis-à-vis d'un enfant (qu'il soit légitime ou non) à savoir le nourrir, le soigner, le protéger et suscite d'autre part, le désir (hélas ce n'est pas une obligation) de l'aider à devenir lui-même adulte et, par-dessus tout, à lui donner tout l'amour dont il a besoin pour favoriser son épanouissement, alors, à nouveau, je me demande pourquoi un couple homosexuel ne pourrait pas remplir le rôle de parent ?

- Enfin, s'il est exact qu'un enfant a besoin de se référer à la fois aux modèles féminins et masculins pour structurer positivement son psychisme, il est facile de constater que l'un des modèles peut manquer à la suite d'un veuvage, d'une séparation, lors d'une grave et longue maladie etc. C'est donc l'adulte présent qui doit alors s'organiser pour faire en sorte que ce modèle existe à travers une autre personne (lien familial ou amical). Ainsi, je continue de me demander, pourquoi un couple homosexuel ne pourrait pas, lui aussi, s'organiser pour offrir à l'enfant un modèle de substitution ?

Voilà toutes les questions que je me pose. J'en oublie probablement mais j'ai beau chercher, aucune d'entre celles que je viens de mentionner ne me permet d'argumenter contre le mariage homosexuel. En revanche, elles me permettraient de dire que certains parents hétérosexuels ne méritent pas ce statut de "parent" !

PS : Avant d'écrire ce post, j'ai lu celui indiquant les raisons d'être contre et parmi celles-ci, une en particulier, m'a fait sourire à savoir (en substance) que le mariage hétérosexuel impliquerait une complémentarité sexuelle, sous entendu heureuse, régulière et féconde ! Je viens de passer la soixantaine et je peux vous dire que c'est loin d'être toujours le cas !

Signé : une hétérosexuelle en veine de "normalité" !
  Lire la suite de la discussion sur pelerin.info


60911
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages