Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai un aveu a faire

Témoignage d'internaute trouvé sur teemix
Mail  
| 698 lectures | ratingStar_103015_1ratingStar_103015_2ratingStar_103015_3ratingStar_103015_4

Au debut je ne comprenai pas comment deux personnes du meme sexe pouvaient avoir une relation amoureuse voire sexuelle.Je trouvai cela bizzard et malsaint. (avant de me juger lizez jusqu'à la fin) jusqu'au jour ou une personne m'a raconté son histoire.ça ma boulversé et ma aider a comprendre ces personnes.Donc je viens la pour temoigner et aider non seulement ceux qui n'acceptent pas leur homosexualité mais aussi ceux qui ne les comprennent pas.biensure je vai employé la premier personne "je"afin de respecter son authenticité.

L'histoire se passe dans les pays orientaux :

"je devai avoir 7ans, et a cet epoque j'avais 4copines, on été insseparable.

Lorsqu'on jouait je me debrouiller toujours pour être avec L****.c'etait ma meilleur amie.

Elle etait drole et un peu coquette.Un jour qu'elle passait la nuit chez nous et au moment du bain, je me suis surprise a la regarder se deshabiller.Puis elle se tourna et me dit innocement"pourquoi tu mregarde ? Toi aussi t'en a un comme moi"et je me suis mise a rire pour cacher ma gene.Ce soir la je n'ai pu dormir.En effet des images erotiques defilaient en moi.et je pleurai de culpabilité et de honte.

Mine de rien on grandissait toutes les 4 et on commençait a changer d'apparence.

On abandonnait petit a petit nos corps de fillette pour rentrer dans la peau d' adolescence.Et comme toujours "les garçons"etait le principale sujet de mes copines, mais pas moi… comme par hasard. Dailleurs mes amies l'on remarqué et m'on dit"c drole tu ne parle jamais des garçons, on ta jamais entendu dire que tu aimé un tel ou un tel… "

En effet je ne parlai jamais d'eux, je les trouvait sale, puant et mal elevé et je ne comprenai pas que mes copines pouvaient s'interressaient à eux.Mais ne voulant pas être differente je decidé de faire comme elles.J'essayé de regarder le mec le mieu "regardable"et j'ai fais semblant de m'interresser a luij'ecrivé son nom dans mes cahiers) la nouvelle s'est vite rependu…

Une semaine apres, à la sortie du collège je vois le gard venir au pres de moi et me dire :

"tu sais moi aussi je suis amoureux de toi mais je n'osai pas te dire… on a parler un peu et on s'est promi de se voir derrier le collège.

Apres avoir raconter ça a mes amies, elles etaient impressionner car biensur aucune de nous n'etait deja sortie avec un mec.Et elles attendaient toute ce qu'on appelé "kiss kiss".

Je suis aller au rendez vous et quelque minute plutard de discution il m'embrassa "comme a la tele disait il".J'ai faillis vomir sur le champ car "il puait de la guelle".il me demanda comment c'etait.

Je lui dit que c'etait bien, mais en realité c'etait deguelasse.J'ai donné rendez-vous a mes copines chez moi pour leur faire part de mon experience.Elles etaient toute la : "alors c'etai comment ? Il ta embrasse ? Sur la bouche ? Avec la langue ? Comme à la télé ?

Et pour les impressioner je leur dit"c'etait genial, on dirait des fraises à la creme mais sans sucre, on s'embrassait comme à la télé, on se disai des mots d'amour…

Et c'est la que L**** ma meilleur amie me dit :

Sur le coup je n'ai pas repondu puis les autres on crie en choeur :

Je leur dit et j'etais sinsère : mais vous etes malade, sa ne marche pas entre fille…

-mais on fait juste semblant ! Rencherit L****.

Alors j'ai ceder : je lui est tenu par la nuque et je leur dit"dabors vous le tenez par la nuque ensuite vous vous approcher et…

Et je m'emparra de la bouche de L****et je l'embrassa… longuement.

Et je sentis tout mon corp fremir tous mes membres se crisper ma respiration s'accelerer.puis je la relacha pour prendre mon souffle.

Et je la demanda :

-ben c'etait pas mal, j'avais du mal avec la salive (beurk) dit t'elle.

Mais ta raison peut être avec un garçon sa va être mieux.et on s'est mise a rire.et dans ma tete je me disai"comment sa se fais que je trouvai bien agreable que j'ai meme frissoner ? Peut être parceque c'etait ma meilleur amie et que jel'appreciait bien contrairement a l'autre garçon.C'est a ce moment la qu'une de mes copine me tira de mes penser en me disant qu'elle voulait aussi essayer. Et je me suis dit pourquoi pas, comme sa je pourai comparer et voir j'aurai le meme effet…

Et effectivement c'etait pareil mais moins intence qu'avec L****.j'essayer avec la 3eme et c'etai le meme effet que la 2eme.

Mais la derniere je n'ai pas voulu l'embrasser pretextant que j'etais fatigué et que c'etai degoutant (meme si c t pa vré) et ce fut mon erreur car aussitot sortie de ma chambre elle est partie dire a mes parents.

Mon père : "alor comme sa tu donne des cours de bisoutage a tes copines hein.

Moi : non papa c'etais juste pour rire.C'etait une experience.

Mon père : experience hein dans ce cas j'en connais d'autre qui aimerai faire l'experience par exemple la chevre laba…

Ma mereu mon carrelage, elle a besoi d'être netoyer… avec ta langue biensur.

J'ai du choisir entre embrasser notre chevre et laver le carrelage avec ma langue.

Et je dois avouer que jnaurai jamais penser que le sol serait si degoutant.

Apres cet experience je n'ai jamais recommençai.J'ai terminer mes etudes au college puis au lycée sans être sorti avec des garçons.Mais je gardais toujours ce souvenir dans ma tete.

Et je commençai vraiment à me poser des questions sur moi meme et sur mes gout bizzard,

Lorsque je me surprenais a regarder des femmes nues j'allais a la maison et je me cognai la tete contre le mur, j'ai meme failli crever mes yieux pour ne plus voir ces images obscenes. Et le soir c'etait pire, je m'empecher de dormir pour ne pas rever d'image erotique.je parlai a personne de ce sujet meme a mes amies (avc qui on été resté en contacte) elles pensait que c'est a cause de la punition de mes parents que j'ai renoncer aux garçons.Et pour moi c'etait une escuse pour ne pas rencontrer de garçon.

Le temps passait et je suis partie poursuivre mes etudes en France.C'est alors que pendant une promenade dans un parc avec une amie, je vis deux hommes s'embrassaient…

Devant tout le monde sans gene.J'etais tellement surprise que je me mis a les regarder.

Mon amie me dit "arrette de les regarder ! T'as jamais vue des homo ?

-des quoi ?

-des homosexuelles des gais des pédé… enfin.

-mais… c'est tolerer sa ? Je veux dire c'est possible ?

-ben oui d'ou tu sort toi ?

-et les femmes aussi… peuvent… je veu dire…

-biensur tu veux dire des lesbiennes ben wé !

Alors je suis partie consulter tout les documents consernant ce sujet et je ne sais pas si j'etais contente ou pas… je dirai soulagée enfin ma "maladie avait un nom"et je n'etais pas la seule. Je dois avouer que depuis mes 7ans jusqu'à mes 17ans je n'ai jamais entendu parler de sa.

Apres reflexion je decidai d'en parler a ma copine.Et j'ai été soulagée de constater qu'elle n'avait pas de prejuger sur ça.au contraire elle ma dit.

"tu as du souffrir car en effet ce n'est pas toi qui a choisi c'est venu comme sa et plus tu luttais plus sa persistais.

Aujourd'huit meme si je n'accepte pas, je me comprend mieu, j'ai appri a ecouter mon coeur et mon corp et je suis des therapies car je n'arrive toujours pas à penser que je ferai ma vie avec une femme.La suite je pense que c'est un choix ; soit on s'accepte telle qu'on est soit on essaie de comrendre d'ou vien ce penchant pour le meme sexe.

Pour l'instant je suis entre les deux mais plus la therapie avance plus je je me penche vers le sexe opposé (mais biensur sa depend de chacun et de son histoir).

Voila je dois dire que ce temoignage m'a emue ; quand je pense qu'elle luttait contre sa nature et qu'elle lutte toujours…

Quand je pense que quelque part d'autre personne sont dans son cas.

Sont partgé se croient differents…

Je tien à m'exuser au pres des personnes (connues ou inconnues) à qui j'ai fais une remarque desagreable et j'espers que ce temoignage les aidera a voir claire et surtout pour ceux qui ne les comprennent pas.
  Lire la suite de la discussion sur teemix


103015
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages