Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis mariée et j'aime une femme.

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 4221 lectures | ratingStar_5304_1ratingStar_5304_2ratingStar_5304_3ratingStar_5304_4

Notre WE d'amour… qui ce transforme en un WE d'adieux…

Nous nous sommes retrouvées samedi, elle est passée me prendre chez moi nous partions passer un WE d'amour à l'hôtel, avec l'accord de mon mari…

Nous avons passé une soirée et une nuit merveilleuse… nous sommes aller faire une ballade et diner toutes les deux, je n'avais plus aucunes retenues, si "mon petit ange" ne m'avait pas dissuadée (elle, ressentait de la gène) je voulait faire voir aux personnes présentent autour de nous, combien deux femmes peuvent s'aimer ! Combien on était heureuses ensemble, heureuses d'être libres de s'aimer enfin ce qui nous a laissé imaginer ce que nous pourrions vivre de MERVEILLEUX ensemble…

Un pur bonheur jusqu'à 8h30 environ… nous sommes descendu prendre le petit-déjeuner… quand tout à coup je me suis senti emparée d'un sentiment horrible, ce sentiment que j'enfouissais au fond de moi… j'allais la perdre… je suis sorti et là… GROS CAS DE CONSCIENCE…

Je réalisais le mal que j'avais fais ! Que j'allais faire… JE SUIS UN DESTRUCTRICE…

Trois solutions se présentent à moi, aussi négatives les unes que les autres…

Je quitte mon mari, qui m'aime comme un fou, qui fait tout pour me récupérer, pour m'aider, pour nous aider elle et moi… il me prouve vraiment à quel point il m'aime ! Il est d'une diplomatie REMARQUABLE ! Moi je ne sais plus analyser mes sentiments pour lui, est-ce de l'immense tendresse ? De l'amour ? Ou bien de la pitié ?

Tout plaquer pour tenter d'aller vivre près de celle que j'aime par dessus tout ! Plus encore que ma propre famille ! … à savoir qu'elle ne pourrait pas subvenir seule, à nos besoins (elle, sa puce et moi) ! Moi je ne suis bonne qu'à "torcher le cul des vieux" ce qui me rapporte que très peu… à savoir aussi qu'elle n'a pas son indépendance, elle sur le point de divorcer, elle vit avec sa puce, chez ses parents ! Donc pas de ce qui pourrait être un "chez nous"…

Tenter de L'OUBLIER… JE NE LE PEUX PAS JE N'IMAGINE PAS MA VIE SANS ELLE… et pourtant elle en trouve le courage… je suis consciente que je la détruis mais je suis lache et égoîste JE NE VEUX JE NE PEUX PAS LA PERDRE…

JE N'AI PLUS LA FORCE DE SURVIRE SANS ELLE… QUELLE QUE SOIT LA DECISION QUE JE PRENDRAI ELLE SERA DESTRUCTRICE…

VOILA OU J'EN SUIS !!!! OU NOUS EN SOMMES…

COMBIEN DE TEMPS VAIS-JE RESISTER AU BESOIN DE DETRUIRE CE DEMON QUI EN MOI ? JE PLONGE !!!! JE COULE !!!! JE N'AI PLUS LA FORCE DE REMONTER !!!! JE NE SUIS QU'UNE GRANDE LACHE ! JE VEUX FUIRE MES SOUFFRANCES ! LEURS SOUFFRANCES A TOUS ! MES RESPONSABILITES, ME FUIREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!! !!!ME DETRUIRE…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


5304
b
Moi aussi !
34 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par mauds13 | le 17/11/10 à 18:10

Bonjour , je vis la même situation que toi sauf que moi je suis célibataire , elle est mariée folle amoureuse de moi son mari fou amoureux d'elle ces enfants son plus chez elle sont automnes
elle a peur et me dit que son mari est fragile , que ces enfants accepterai pas
elle n'arrive pas a faire un choix depuis 2 ans que nous nous connaissons , son mari est au courant depuis six mois mais nous nous voyons quand même
autant bien que qu'elle lui cache tout maintenant, j'en souffre elle souffre que faire ?? mais je l'aime très fort .

Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages