Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je veux être une vraie femme

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1730 lectures | ratingStar_200204_1ratingStar_200204_2ratingStar_200204_3ratingStar_200204_4

Je suis un garçon de 18 ans et voici mon histoire. Déja enfant, je savais que je voulais être une fille. J'ai jamais aimé quelconque partie anatomique masculine dans mon corps. Je jouais exclusivement à la Barbie, je hurlais quand on essayait de me couper les cheveux et je détestais mon papa pour une raison ambiguë. Grandissant peu a peu, ma féminité incontestée n'a pu que gagner en ampleur. Jamais je n'ai porté de survêtements ou de chemises pendant mon enfance, adopter un style emo_gothique n'a été qu'une excuse pour pouvoir porter des vêtements androgynes. Certains transsexuels me qualifieront de chanceux mais je suis né avec un visage et corps de fille : dans la rue on m'appelle rarement mr.c'est toujours mlle malgré que je n'ai jamais osé me maquiller ou porter des vêtements de femme en public. (j'ai toujours eu les cheveux rasés pour éviter les soupçons) Mon allure est naturellement féminine, sans maquillage ni travestissement. Au lycée, les moqueries et insultes s'imposent avec toujours la fameuse question "t'es un garçon ou une fille ? " J.

'ai au fil des années réussi à m'intégrer dans un groupe de filles dans ma classe, les moqueries ont quelque peu cessés mais les cicatrises persistent. Je passe mon bac cette année mais je n'ai pas la tête à ça. Je n'ai jamais rencontré l'amour, certainement que personne ne pourrais aimer quelqu'un comme moi. Pourtant, dans la rue, des garçon gay viennent souvent me draguer, ceci m'est arrivé hier même, un très beau jeune homme me fixait des yeux pendant que je me reposais dans un parc.

D'un moment à un autre, je le regardais moi aussi d'un air surpris, il est venu me dire salut alors je l'ai ignoré, il a redit salut alors je l'ai regardé d'un air menaçant. Ce regard'je l'ai toujours eu envers les garçons. Surement que je ne suis pas prés d'aimer ou sympathiser avec un homme tant que je ne m'aimes pas moi même.

Mon entourage n'arrête pas les compliments beaucoup disent que je suis exceptionnellement beau mais je ne vois que laideur en me regardant dans un miroir, comme si chaque parcelle de mon corps était hideuse. Pourtant, jamais je n'ai eu l'idée de me maquiller auparavant mais aujourd'hui, profitant de l'absence de mes parents, je l'ai fait J'ai porté la robe de ma mère et j'ai mis son maquillage. Je me suis parfaitement appliqué et j'ai même pris le soin de remplir le soutien gorges pour plus de volume. A la fin j'ai obtenu une seule et unique réponse : je ne serais jamais une femme.

Comparé aux garçons de mon age, mes mains sont ridiculement petites et mes épaules sont trop étroits. Pourtant dans une robe, j'ai absolument l'air d'un homme, on dirait que le maquillage me donne l'air plus viril.

J'ai toujours espéré qu'enfin un jour, je pourrais porter une robe sans être démasqué, que je suis beaucoup trop efféminé pour avoir ce genre de problème, mais hélas non. Ce que je ne veux pas c'est sortir dans la rue habillé en femme et être ridicule ; paraître en tant qu'un travesti ou un pervers sexuel. Je veux être une femme, une vraie, parfaite et sans aucun trait qui rappelle l'homme qu'elle fut un jour. Conscient de l'impossibilité de mon souhait, je préférais m'abstenir et éviter une honte inutile.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


200204
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages