Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'argentine autorise le mariage homosexuel

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 21/07/10 | Mis en ligne le 25/04/12
Mail  
| 198 lectures | ratingStar_246527_1ratingStar_246527_2ratingStar_246527_3ratingStar_246527_4
C'est bien vu. Mais je ne suis pas d'accord sur un point. Le coté répugnant de l'inceste est, c'est vrai, lié à la morale et totalement subjectif, mais la réalité médicale est là aussi. Les incidences néfastes, génétiquement parlant, que peuvent entrainer l'inceste la rendent condamnable à ce seul titre. Il n'y a pas vraiment de suspission. J'ai vérifié auprès d'un amis interne de médecine Gé'… le fait à l'air avéré. De plus, l'argument de procréation ne s'applique pas ici. Les homosexuel pourront faire les efforts qu'ils voudront, ils ne pourront pas physiquement procréer. Les sujet de réflexion peuvent dont être séparé dans le cas des homo. On réfléchi d'abord au mariage, on parlera des enfant après, ou séparément. En ce qui concerne l'inceste, ce n'est pas possible puisque la procréation physique est envisageable, et dangereuse. Essayons, pourquoi pas, de voire les choses sous un autre angle… J'accepte, personnellement, l'idée qu'un frère puisse aimer sa soeur, même si je serais plus que gêné de les voir s'embrasser… voire plus. Alors, cette gêne est elle liée à la morale ? Peut être, peut être pas… mais probablement oui. Toutefois je persiste et signe que la morale étant totalement subjective et rarement fondé sur des principes qui n'ont pas forcément grand chose d'autre que la spiritualité (surtout dans les pays comme le notre dont l'Histoire des legislation est très intiment lié à des cultes religieux) , elle ne peut être un argument recevable dans un débat, d'une part, et d'autre part, elle ne dois pas peser lors d'une prise de décision que si l'environnement l'impose. En ce qui concerne la polygammie, par contre, je suis contre, mais pas pour des question morale. Simplement parce que j'ai des arguments qui me poussent à dire que dans certain cas elle représente un manque de respect de l'autre… dans certains cas, pas tous. J'ai visité des pays où la polygammie est autorisée, et est même un sport national… Je respecte ces gens. J'en ai rencontré, ils sont tout ce qu'il y a de plus modéré, gentil, agréable, leurs femmes sont heureuses et n'ont pas été mariées de forces (pas dans tous les cas je veux dire…). Bref, pour certains, la polygammie n'est pas contre la morale. Elle est contre certaines morales, mais pour ma part, tout en étant contre me l'appliquer à moi même, je la respecte et ne dénigre en rien son existence. Si le débat en vient à là un jour, je débaterai en mettant en avant mon point de vue, sans jamais parler de morale, de norme, ou de tout autre notion extrèmement biaisée par les us et les coutumes de chacun, us et coutumes qui peuvent être de part leur histoire à l'opposé pour deux personnes… Je suis aussi contre les moustiques par exemple… de là à penser qu'il faut les éradiquer… non merci. Disons simplement que la morale, dans tous les cas, ne se suffit pas à elle même pour interdire ou autoriser, pour imposer quoi que ce soit. En toute chose, il y a du pour et du contre. Ce que tu écris là, est (une partie) du "pour", il faut la comparer à du "contre"… sans invoquer aucune morale et aucune normalité. Ce message a été modifié par Mad_World - 21 juillet 2010 - 09:39.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


246527
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages