Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'envie d'être mère est normale chez les homos

Témoignage d'internaute trouvé sur famili
Mail  
| 616 lectures | ratingStar_61455_1ratingStar_61455_2ratingStar_61455_3ratingStar_61455_4

Je pense que l'envie d'être mère est tout à fait normal : que l'on soit hétéro ou homo, on reste un être humain à part entière, avec ses sentiments, ses états d'âmes, ses besoins, ses envies (envie de bébé, envie d'être épanouie, envie de fonder une famille, envie de manger un gros pot de glace devant la télé, ect…).

 

Le fait de faire une distinction entre hétéro/homo, c'est un peu comme faire une distinction entre blonde/brune/rousse : ça n'a aucun sens, et ça ne doit pas être un élément influençable.

 

Chacun a sa particularité : gros, grand, mince, blond, homo, sensible, allergique au pollen, yeux verts, gros nez, oreilles décollées, etc… on est comme ça et voilà !

 

Beaucoup s'interroge sur l'avenir des enfants d'homo.  

L'homosexualité est considérée comme quelque chose d'anormale, presque comme une pathologie pour certain. On perçoit l'homosexualité comme un danger pour les enfants.  

 

Ces femmes homo qui désire un enfant ont désiré très fortement devenir mère, elles se heurtent aux préjugés, aux moqueries, aux méchancetés.

Mais elles vont jusqu'au bout de leurs désirs, pour faire valoir leur droit : celui de la maternité. Coment pourrait-on reprocher à une femme, de vouloir un enfant, sous pretexte qu'elle préfère les femmes aux hommes ?   (personnellement je n'aime pas les choux de bruxelles, mais j'aime beaucoup les épinards à la crême). Ces femmes aimeront aussi plus que tout ce petit bout de chou qu'elles ont désirées envers et contre tous.

 

Ces enfants n'ont pas plus de chance d'avoir leur vie gachée, qu'un enfant d'hétéro. Si ? Pourquoi ? Parce qu'il aura été élevé par 2 mamans ou 2 papas, qui l'auront désirés aussi fort qu'1 papa et 1 maman ? Ça n'a pas de sens.

 

Ces enfants ne vivent pas dans une bulles : ils peuvent prendre les références de l'homme, ou de la femme, manquants à la maison, avec les autres membres de la famille, les maitresses, les maitres, ect,…

 

Un petit garcon qui grandit au milieu de 2 femmes, ne va pas devenir obligatoirement homo. Il sait faire la différence entre un homme et une femme. Il sait qu'il est un garcon et non pas une fille. Il va donc chercher des références dans les hommes de la famille, les amis de la famille, ses professeurs, à la TV.

 

Un petie garcon élèvé uniquement par sa maman ne devient pas homo à cause de l'absence du papa.

 

 
  Lire la suite de la discussion sur famili.fr


61455
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages