Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le plus ancien média gay de France, menacé de censure

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 560 lectures | ratingStar_22768_1ratingStar_22768_2ratingStar_22768_3ratingStar_22768_4

Le voici :

 

 

Illico, le plus ancien média gay de France, menacé de censure par le ministère de l'intérieur.

Jeudi 26 avril 2007  

 

 

 

Illico, le plus ancien média LGBT de France (né au printemps 1988) , penche à gauche et est hostile à Nicolas Sarkozy.

 

Voilà donc le texte publié sur E-llico.com :

 

Le magazine gay Illico menacé d'interdiction par le ministère de l'Intérieur.

Le magazine gay gratuit Illico vient de recevoir un courrier du ministère de l'Intérieur qui le menace d'interdiction pour la présence de publicités pour des sites Internet ou téléphoniques de rencontres ainsi que ses critiques de films X.

 

Une coïncidence troublante alors que le contenu du magazine n'a pas varié depuis des années, mais que le magazine mène une campagne très hostile à l'élection de Nicolas Sarkozy.

La rédaction d'Illico est tombée des nues ce matin à la lecture du courrier recommandé signé du Sous-directeur des libertés publiques du ministère de l'Intérieur (Marc-André Ganibenq) qui menace le titre d'interdiction à travers l'utilisation d'un article bien connu des éditeurs de presse (l'article 14 de la loi n°49.956 du 16 juillet 1949) qui vise officiellement à protéger la jeunesse et qui, selon une interprétation très restrictive, peut aboutir à sa disparition.

 

Le courrier en question reproche à Illico de publier "des textes et de photographies de nature pornographique susceptibles de choquer les mineurs qui pourraient l'acquérir" . En cause, en particulier, la rubrique chroniquant les films X (sous le titre Rayon X) et la présence "en quantité de publicités pour des sites internet ou des serveurs de rencontres par téléphone explicitement sexuelles" . Le courrier affirme en particulier que l'illustration de la chronique de films X comporterait des images présentant "des sexes masculins en érection" .

 

Or la réalité est tout autre. La rubrique Rayon X publie de nombreuses années des critiques de films X, comme certains confrères de la presse gay, ­Têtu en particulier. Les illustrations qui accompagnent ces articles sont soit de la couverture du dvd si elle ne présente pas de sexe en érection, soit une autre image du film ou encore une reproduction "floutée" de la partie représentant un sexe en érection.

 

Le courrier du ministère ne donne d'ailleurs dans son courrier aucune précision sur un exemple quelqconque qui aurait pu entre dans le champ des reproches qui nous sont adressés. Sous-entendant que la pratique courante d'Illico serait de présenter des sexes en érection.

 

Même absence de fait précis pour ce qui concerne les publicités pour les serveurs internet et téléphone de rencontres. Aucune publicité ­— contrôlées à la fois par les annonceurs et le support qui les publie — n'est mentionnée comme pouvant poser un problème en particulier. Notons, là encore, que les mêmes publicités sont publiées simultanément par tous les supports de presse gay (Têtu, 2Xparis, Préf, BabyBoy, etc…).

 

Quant au risque que ces textes et images atteignent la jeunesse, faisons observer qu'Illico n'est pas diffusé en kiosque, mais strictement dans un réseau d'établissements fréquentés par une clientèle homosexuelle majeure (bars, discothèques, saunas, sex clubs) dont l'accès est précisément interdit aux mineurs.

 

Il y a donc quelque chose de profondément troublant dans l'activation de cette procédure à l'encontre d'Illico qui publie sans discontinuer depuis mars 1988 un contenu qui n'a jamais été assimilé par quiconque depuis près de 20 ans à un magazine pornographique mettant en danger la jeunesse de France.

 

En revanche, Illico — ­chacun le sait bien — est un média d'information gay essentiellement centré sur l'actualité politique et sociale de la communauté LGBT. Et c'est aussi un média militant qui n'a jamais mis son engagement dans sa poche, en particulier depuis plusieurs mois, pour affirmer son opposition à l'ex-ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, qui dispute l'élection présidentielle en cours.

De là à voir une coïncidence entre ces éléments, il n'y a sans aucun doute que notre paranoïa bien connue à l'égard de cet homme politique, de ses méthodes et de son emprise sur les services de l'Etat qui l'étaye.Illico va, bien entendu, faire valoir auprès des services de la Direction des libertés publiques ses arguments et tenir ses lecteurs et la communauté gay au courant de l'évolution de ce dossier. Nos lecteurs doivent savoir que peu de publications ayant été l'objet de la procédure qui frappe aujourd'hui Illico en ont réchappé. La quasi-totalité des titres de presse concernés ont été frappés d'interdiction définitive.

 

Au-delà de ce risque administratif, l'image d'Illico est attaquée, sa crédibilité éditoriale et commerciale abîmée. Le magazine destabilisé. Et au-delà d'Illico même, la presse homosexuelle dans son ensemble se trouve menacée par les attaques infondées contre l'un de ses titres les plus anciens et les plus emblématiques.

 

Nous abordons incontestablement une période inquiétante.

 

Jacky Fougeray, directeur de la rédaction d'Illico.

 

 

 

On reconnait bien les méthodes sarkozistes !!!
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


22768
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages