Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

mariage, adoption et homosexualité

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 708 lectures | ratingStar_52634_1ratingStar_52634_2ratingStar_52634_3ratingStar_52634_4

SaluxXXXXX, 

Le rapport homosexualité / adoption est un faux problème. Le cas de l'invité homosexuel est patent : il ne s'agit évidemment pas d'une parentalité liée à l'adoption, pas plus que celle des autres enfants dont l'un ou les deux parents sont homosexuels. Les enfants nés de parents homosexuels sont nés dans le cadre de la coparentalité. C'est à cela qu'il faut donner un statut légal… ce qui posera des problèmes concernant la polygamie… ARf ARf ARF… Moi, personnellement, je n'ai rien contre une certaine forme de polygamie… dès lors qu'elle ne se fonde pas sur la force, qu'elle peut être réciproque (combien d'hommes n'ont pas rêvé de se marier avec… Tu mets le nom de la star du show bizz que tu veux). Ourf ourf ourf.  

 

Concernant l'adoption proprement dite… il ne devrait pas y avoir de législation trop poussée, notamment pas d'interdictions globales  sur telle ou telle catégorie de population… Pourquoi ? Parce que les adoptions sont faites par des individus et qu'elles se doivent donc d'être traitées au cas par cas ; contrairement aux lois qui ont tendance au globalisant (au normatif) , les problèmes que posent l'adoption sont complexes et difficiles à "mettre en boîte". Qui gèrerait un tel non-système est un autre problème… Arf ARf Arf  

On notera cependant, qu'une candidature qui remporterait l'adhésion d'un grand nombre de personnes (professionnels de la psycho, de la socio, ex-adoptants organisés en syndicat ou non, etc.) aurait toutes les chances d'être un succès… Je pense seulement, remarque… irf irf irf.

 

Le "mariage homosexuel" est un problème très simple : le mariage est une institution d'origine chrétienne, musulmane, juive, bouddhiste, et Cie. Le mariage civile n'est jamais qu'une p^le copie des mariages religieux - même pas de a tellement c'est p^le. Son origine est révolutionnaire, datant d'une époque où l'on aimait aussi changer les noms des mois et des jours et où on aspirait à remplacer Dieu par la République (avec un culte bizarre vaguement maçonnique). Les homosexuels doivent donc d'abord fonder une religion de ce qu'ils voudront et faire des mariages homos dans le cadre de leur religioN, Arf arf arf, d'une part.  

Ensuite, d'autre part, si c'est la question des droits et devoirs qui pose problème, le pacs et le mariage civil étant réhaussés, pour un besoin de cohérence de l'ensemble, il suffit de supprimer -enfin- le mariage civil. Plus de mariage sous la bannière tricolore devant un maire ou un adjoint à la con. Juste un machin administratif du nom de pacs, égalité pour tous. Chacun chez soi et les moutons seront bien gardés. La République, censée être laïque et égalitaire, d'un côté, et DieuXXXXX, de l'autre.  

Si les couples veulent mettre du sacré dans leur union, en plus de l'administratif, ils taperont à la porte de leur choix : église, synagogue, mosquée ou culte des homos enfin réconciliés avec leur besoin de sacré. Les religieux seront contents, les républicains seront conformes à leurs idéaux et les homos face à leurs revendications : que faire dès lors que le mariage républicain est supprimé, que revendiquer quand il n'y rien à revendiquer et tout à construire ? Une belle rigolade et un beau défi à relever… Plus de bastons et tout le monde content. C'est pas beau ça ?
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


52634
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages