Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Non à l'homoparentalité.

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 152 lectures | ratingStar_263988_1ratingStar_263988_2ratingStar_263988_3ratingStar_263988_4
Donc, en tant que fan de Dieudonné, tu pourras comprendre qu'il est désagréable de se voir imposer un mode "bienscéant" de lutte. Un seul qui serait bon et autorisé. Vi, et Naphtaline est super réac aussi … c'est le premier truc que je me suis dit en la lisant sur les différents sujets "oh, cette fille est super réac'" L'autocritique selon toi c'est être d'accord avec toi. Mon mode de pensée est déjà le fruit d'une évolution et donc d'une remise en cause… qui peut toujours aller vers autre chose avec le temps, sauf que ton point de vue est celui que j'avais très partiellement il y a une dizaine d'années (sauf à mal considérer les folles par exemple …). Je sais donc pourquoi je ne suis pas ou plus en accord avec ça. Si j'évolue, ça sera peut-être pour mettre de l'eau dans mon vin, mais pas dans ton sens. C'est comme si je m'amusais à te faire un court sur les Antilles, je suis certaine que tu apprécierais, surtout si je sors mon petit couplet moralisateur au passage. La gay pride fait partie des démarches de visibilité. Tant pis si les médias ne montrent que ce qui choque, la très grande majorité des défilants sont des monsieurs et madames tout le monde… homos, hétéros, bis, trans etc. L'aspect festif fait partie intégrante de cette marche. C'est inhabituel peut-être, mais c'est comme ça, et d'ailleurs, si la gay pride n'avait pas eu cet aspect peut-être excentrique, elle n'aurait peut-être jamais marqué autant les esprits. Je trouve très sympathique de manifester dans la joie. Je coirs que beaucoup de gens pensent que c'est joyeux aussi. D'autres restent butés sur le côté "choquant" de la chose. Moi, il y a des tas de trucs qui me choquent, mais pas les drag queens … Pour dire vrai, je n'ai pas participé à une gay pride depuis plusieurs années mais je sais qu'en tant que jeune homo, elle avait une grande importance pour moi… parce que le rassemblement faisait qu'on se sentait plus fort, ça nous reboostait. Je me souviens que dans le métro parisien, on était tout un groupe, festif, maquillé, coloré… et les gens avaient plutôt la banane en nous voyant. C'était sympa. A Nantes, j'ai fait la première gay pride de la ville. Là, il y avait le côté festif… mais un côté militant beaucoup plus fort qu'à Paris aussi. Certaines personnes souriaient sur notre passage, d'autres fermaient leurs volets et lançaient des insultes. Je crois que les gens qui étaient habituellement isolés se sentaient contents de pouvoir juste montrer qu'ils existaient… ou se montrer dans un groupe sans avoir honte (d'où le titre "marche des fiertés" pas parce qu'on serait particulièrement fiers, mais parce qu'on a pas honte, tout simplement). Alors, le côté "mauvaise image" , oui je m'en fous. Les gens qui ont une mauvaise image de la gay pride ont généralement une mauvaise image de ce qui serait trop différent en règle générale. Ils ne vont pas chercher plus loin. L'idée qu'il y a un jour dans l'année où des gens isolés et parfois marginalisés puissent se sentir bien dans leur peau me semble plus importante. De quoi parles tu ? La gay pride est l'une des marches les plus ouvertes qui soient … il y a bien du communautarisme chez les homos mais comme on en trouve dans toutes les minorités, ni plus, ni moins. Je n'ai pas de rancoeur, je suis juste agacée. Et toi, pourquoi tu t'enerves ? La solution la plus simple est souvent la bonne. Comme je disais, il n'y a pas qu'une façon de lutter. La modération ça n'a qu'un temps et parfois il faut accepter de ne pas être forcément "le gentil" ou "le bon" de l'histoire pour pouvoir se faire entendre. Il faut parfois y aller un peu plus fort. Après, on m'entend, on ne m'entend pas… je pense que j'ai déjà rallié pas mal de gens sur pas mal de sujets différents. Ma façon ne te plaît pas ? Elle passera peut-être bien auprès d'autres personnes… tant pis. Y'a des personnes gentilles et ouvertes ici qui sauront ptêtre mieux te parler que moi. Peut être qu'elles diront la même chose que moi mais d'une façon différente et que ça passera mieux.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


263988
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages