Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

On nait homosexuel

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 917 lectures | ratingStar_102146_1ratingStar_102146_2ratingStar_102146_3ratingStar_102146_4

J'ai 40 ans et j'ai pour ma part été attiré par les filles quand j'étais ado…

A 24 ans j'ai eu une rupture difficile avec la jeune fille avec laquelle j'étais depuis 2 ans… J'ai été très destabilisé, n'en ai parlé à personne et me suis orienté vers les garçons (j'avais senti une vague attirance pour ce sexe durant mon service militaire, mais c'était passé quand j'en suis sorti). J'ai alors connu une période homosexuelle d'environ 2 ans… Puis j'ai fait la connaissance de celle qui allait devenir ma compagne et me donner 3 enfants…

Je ne sais pas si je me suis "rangé" pour faire comme les autres mais tout ce que je sais c'est que j'ai eu une vie et une sexualité épanouie auprès d'elle pendant plus de 10 ans.

Fin 2007, un événement familial marquant (le décés de mon père) m'a tout fait remettre à plat. Je me suis posé plein de questions sur ce que j'avais vécu, ce que j'avais envie de vivre… Je me suis inscrit sur des sites de rencontre gay. Et là, j'ai fait la connaissance de plusieurs hommes avec lesquels il ne s'est rien passé sinon un dialogue. J'ai notamment discuté avec un homme du même age que moi qui lui savait qu'il était gay depuis toujours mais qui s'était marié "pour faire comme tout le monde". Eh oui, dans les années 80 avouer qu'on est gay quand on habite une petite ville de 20 ou 25000 habitants ce n'est pas facile.

Puis j'ai fait la connaissance d'un jeune homme gay de 23 ans avec lequel j'ai sympathisé… Nous avons beaucoup correspondu via msn puis un jour nous avons décidé de nous rencontrer… Et là, coup de foudre !!! A peine reparti de chez lui, je savais qu'il était fait pour moi !

Ce mec là n'a aucune attitude efféminée, que ce soit dans son attitude, ses propos, sa façon de s'habiller. Il ressemble à un mec, il pourrait même être l'archétype du mec viril (bien bâti, poilu… LOL).

Alors, quand on me dit qu'un homo est forcément efféminé je dis NON ! Ca n'a rien à voir !!!

Peu de temps après notre rencontre j'ai avoué à ma femme cette rencontre et lui ai dit que j'étais très amoureux. Cet été, j'en ai parlé à mes enfants qui ont très bien pris la chose (13 ans, 10ans 1/2 et 5ans 1/2).

Je me suis longuement posé la question de savoir si je n'agissais pas égoïstement et après réflexion je me suis dit que continuer à vivre en me cachant ou en mentant n'était pas la meilleure solution !

Mes enfants on rencontré ce jeune homme et ils l'apprécient beaucoup. Ils lui parlent sur msn, lui ont offert un cadeau pour son anniversaire et demandent souvent à le rencontrer.

Je suis en cours de séparation d'avec ma femme qui connaissait ma vie d'avant et m'a avoué qu'elle savait qu'un jour ou l'autre je retournerai vers les garçons.

Elle pense que c'est parce qu'elle n'a pas su me retenir que c'est arrivé mais je ne crois pas !

Je devais avoir cette attirance enfouie au fond de moi et il a fallu qu'à un moment ça prenne le dessus. Je pense que je me suis voilé la face pendant de nombreuses années mais je ne renie pas ces années ! J'ai été très heureux, épanoui, je voulais des enfants et j'en ai ! Je suis convaincu que ma vie devait se passer ainsi…

Et comme je l'ai dit plus haut, quand on a 20 ans dans les années 80 et qu'on vit dans une petite ville de province être gay n'était pas bien vu… Alors peut être que si j'étais né dans les années 80 et que j'avais vécu dans une grande ville, j'aurai agi différemment.

Mais je sais aussi que le déclic a été provoqué par la rencontre avec ce jeune homme. Ca a été comme une révélation pour moi, c'était lui que j'attendais pour être sur d'une chose… que j'avais envie de vivre une passion avec un homme !

Je ne sais pas de quoi l'avenir sera fait, combien de temps durera notre relation… Tout ce que je sais, c'est qu'elle dure depuis 10 mois, qu'elle est toujours aussi intense, que nous sommes très amoureux l'un de l'autre !

Je ne sais pas si on nait gay, si on le devient, si c'est dans nos gênes… Une chose est sure, il y a eu une époque où on se voilait la face par peur des réactions de la famille, des voisins, des amis, des collègues… Fort heureusement, les gens acceptent mieux maintenant, comprennent mieux… Il n'y a qu'à voir les jeunes générations qui s'acceptent et surtout acceptent leurs amis quelle que soit leur orientation sexuelle.

Pour ma part, ma famille m'accepte tel quel et c'est ce qui compte le plus pour moi. Ceux qui m'ont apprécié en tant qu'hétéro et qui ne m'apprécieront plus en tant que gay, je m'en fiche !
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


102146
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages