Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Que c'est en contraignant sa propre nature que l'on contraint la nature

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm
Mail  
| 147 lectures | ratingStar_282666_1ratingStar_282666_2ratingStar_282666_3ratingStar_282666_4
Cher nutellamiamor, Je ne sais pas si je suis plus mur que toi ou même plus avancé ; mais oui, si j'avais à défendre un homosexuel, je pourrais trouver plein de raisons de ne pas avoir honte, Que c'est la société qui nous rejette non pas parce que nous sommes contre-nature, mais parce que nous sommes hors norme ; Que c'est en contraignant sa propre nature que l'on contraint la nature ; Qu'une lionne qui prend sous aile un bébé gazelle, même si ça n'a pas de lendemain, ce n'est pas contre-nature ; Que dans un couple homosexuel il n'y a pas de dominant/dominé, que les deux sont égaux dans l'acte (et dans la distribution des taches ménagères) et que c'est ce qui gène la gente masculine dans son plus grand machisme, Que les deux membres d'un couple homosexuel sont égaux dans le couple et que c'est plus beau qu'un couple hétéro où il y a quand même une dominance de l'homme sur la femme, Qu'une société qui pronne la parité et l'égalité des sexes (même s'il y a encore beaucoup de travail) ne devrait pas juste tolérer les homosexuels, Que pour toutes ces raisons l'intégration de l'homosexualité dans notre société devrait être un progrès, etc, etc… Mais que faire contre la société ? Que faire contre la rumeur, les préjugés ? Galilée a dû revenir sur le fait que la Terre est ronde, à cause de la société, "et pourtant elle tourne"… Moi aussi j'ai peur. Peur de l'avenir. Peur de me faire passer pour un traitre auprès de ma famille. Peur d'être l'objet de mépris, de moquerie, au mieux de curiosité (ça me rappelle une trilogie sur un elfe noir qui veut s'intégrer dans le monde de la surface (Drizzt) ). Peur aussi d'être lâche envers moi même, de me contraindre, de jouer un faux jeu, de me cacher, et de me couper petit à petit de la société… J'ai l'impression d'aller dans une impasse. Que mon destin est de me rejeter ou d'être rejeté. J'ai peur de ne jamais être heureux. Et à avoir peur de ne jamais être heureux, j'ai peur de vivre… En plus, j'ai une empathie exacerbée : je suis capable de me tourner les sangs pour une remarque qui aurait pû blesser, pour un mot qui aurait été mal interprété. Alors, imaginer que des gens ne voudraient plus me parler à cause de ma nature… Non, je te rassure, je ne suis pas suiscidaire. J'espère que je ne suis pas non plus en dépression. Peut-être avec la reprise du travail et des activités ça passera… jusqu'à la prochaine fois ; et d'année en année jusqu'à mes vieux jours. Ou jusqu'à ce que la société change… Voilà ce que je ressent vraiment. Maintenant, je vais attendre le grand amour qu'il soit homme ou femme. Comme je ne suis pas entreprenant ça risque de prendre du temps. Et puis je vais peut-être jouer les mariages de tous mes amis. Je vais les voire vivre. Ça aussi ça fait mal. Mais je vais arrêter de ma plaindre. Je ne veux pas que tu perdes espoir. Je ne suis pas de bons conseils. Je cheche juste mon chemin comme toi. Merci pour cet échange que tu m'as permis. Je n'ai jamais parlé à personne comme ça tu sais. A bientôt. Benoît.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


282666
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages