Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Romeo et juliet (gay)

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 22/04/13 | Mis en ligne le 12/06/14
Mail  
| 749 lectures | ratingStar_531224_1ratingStar_531224_2ratingStar_531224_3ratingStar_531224_4
Chapitre 90. POV Adrian. Il y a quelques secondes, Benjamin m'a demandé si je voulais m'installer ici, avec lui. Je ne m'attendais pas à ça. "Je ne sais pas, je ne l'ai jamais envisagé jusqu'à maintenant. Il y a peu, tu m'as parlé de mariage et là, tu veux que j'habite avec toi. Je n'ai rien contre mais il n'y a encore pas si longtemps, je n'assumais pas mon homosexualité alors tout ça d'un coup, ça fait un peu beaucoup pour un petit bonhomme comme moi" Je vois que le visage de Benjamin change d'expression. Je le blesse bien malgré moi et ça me fait mal. "Je t'aime, ça j'en suis sûr mais ce n'est pas comme si on était séparé, j'habite à quelques mètres de toi. J'ai besoin de temps pour réfléchir à tout ça mais je te propose un compromis" "Lequel ? " me demande Benjamin timidement. "C'est vrai que je passe mes nuits ici alors je peux amener quelques affaires, ça me permettra de me changer ici sans être obligé de repasser chez mes parents pour aller au lycée. En même temps, il y a des fois où j'aurai besoin de rester avec mes parents, mes frères" "Je comprends ! D'accord on fait comme ça. C'est vrai que je suis rapide mais je t'aime et je veux vivre avec toi" "Moi aussi je t'aime mon p'tit diable ; laisse moi juste du temps. Et ta mère en pense quoi ? " "Elle n'est ni pour ni contre, elle nous laisse faire notre vie comme on le veut" Je me lève et viens m'asseoir sur les genoux de Benjamin pour l'embrasser. Notre baiser passionné dure un temps fou. Nous mettons fin à notre baiser et reprenons notre repas de crêpes que nous mangeons avec plaisir, nous mettant du chocolat partout. Une fois le repas terminé, nous débarrassons la table puis nous nous installons devant la télé, comme n'importe quel couple. Il y a quelques mois, je n'aurais même pas cru que c'était possible. Je n'admettais pas mon homosexualité alors être en couple avec un garçon, c'était inimaginable. Je ne vois pas vraiment le film qui se déroule devant mes yeux étant perdu dans mes pensées, ce qui ne m'empêche pas de caresser Benjamin en passant mes doigts dans ses cheveux ou sous son pull. Après le film, nous nous embrassons puis je prends congé de mon chéri. Demain, nous sommes lundi et je n'ai aucune affaire avec moi ni même mes cours. Benjamin le comprend très bien, tout comme il comprend que j'ai besoin de réfléchir et puis il faut aussi que j'en parle avec mes parents parce que je n'ai pas encore 18 ans. Si j'acceptais la proposition de Benjamin, je ne pense pas qu'ils refuseraient car ils se rendent compte de l'amour que l'on éprouve l'un pour l'autre. En rentrant, je vois mes parents qui sont encore devant la télé alors que mes deux frères et JB sont déjà au lit. Je n'ai pas envie de discuter de tout ça avec eux, préférant déjà y réfléchir par moi-même. Je les embrasse puis après m'être lavé les dents, je prépare mes affaires pour demain et me met au lit. Je m'installe confortablement et m'endors très vite, contrairement à ce que je pensais. … JB et moi sortons de la maison et je vois Benjamin sur le chemin qui se dirige vers nous. J'embrasse mon amoureux puis nous allons tous les trois vers l'arrêt de bus. Cette semaine et les suivantes seront assez particulières car nous allons avoir cours uniquement le matin, l'après-midi étant consacré à l'entraînement en vue du décathlon inter-lycée. La matinée passe plutôt rapidement. Après le repas de 13h nous filons à la salle de sport, du moins ceux de la classe qui participent au décathlon. Nous retrouvons les autres participants et voyons M. Lima ainsi que les autres profs de sport du lycée. "Jeunes gens, je ne peux pas vous surveiller tous pendant votre entraînement puisque vos épreuves sont différentes. Karim et Marc, vous allez avec M. Duclos ; Vanessa, Aurélie et Benjamin avec Mme Delperier ; JB avec Mme Leriche et les autres avec moi et Mme Boucher. Je suis séparé de mon chéri, sniff. Rémi, Jenny, Samantha, Cyril et moi courons tout autour du terrain de foot. Moi qui pensais être en forme, je me rends compte que ce n'est pas le cas. C'est beaucoup plus crevant qu'une partie de jambes en l'air et beaucoup moins jouissif. J'ai l'impression que je ne vais jamais tenir la distance et je n'ai qu'une hâte, que ça se termine. Le pire c'est que ça va durer quatre semaines, je me demande si j'ai bien fait de m'inscrire finalement. Un peu avant 17h, nous prenons une douche puis sortons du lycée. Nous allons au Lancelot pour nous remettre de nos émotions devant une bonne bière bien fraîche et discuter. "Dire que demain, il va falloir remettre ça" lance Marc alors qu'il est complètement écroulé sur la table. "Courage parce que ce n'est que le début" répond Aurore en lui passant les mains dans les cheveux. Après notre bière, nous quittons notre bar et nous séparons. Arrivés à la maison j'invite Benjamin à entrer puis sous ses yeux, je mets quelques affaires dans un sac afin de les déposer chez lui ; mon chéri m'embrasse pour me remercier de tenir ma promesse tandis que le petit monstre pénètre dans ma chambre. "Tu vas où ? " me demande Théo. "Je vais passer la nuit chez Benjamin" "Eh bah ça va baiser dur ! " "Eh ! Je t'interdis de parler comme ça" "Pardon ! Mais bon, vous n'allez pas jouer aux cartes" "Ce n'est pas une raison pour parler de cette façon et puis ce que l'on fait ne te regarde pas" Théo fait un peu la tête mais je m'en fous complètement. Nous sortons de la maison et nous allons chez Benjamin où nous embrassons ma mère qui passe l'aspirateur dans le bureau et je la préviens que je reste cette nuit avec mon amoureux, ce qui nous vaut un petit sourire plein de sous-entendus. Benjamin va voir Mathilde pour savoir ce qu'il y a ce soir au menu puis nous allons dans la chambre de mon amoureux. Il me fait voir la place qu'il a fait dans son armoire pour que je puisse y mettre mes affaires et une fois celles-ci rangées, je rejoins Benjamin qui est allongé sur le lit. Je me mets à côté de lui et nous restons allongés ainsi, nous tenant la main et croisant les doigts. Vers le chapitre suivant.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


531224
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite