Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une femme avec une femme... Et pourquoi ne serait-ce pas pour la vie ?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1176 lectures | ratingStar_5481_1ratingStar_5481_2ratingStar_5481_3ratingStar_5481_4

Il y a peu de temps j'ai lu un témoignage d'une femme qui posait ce genre de question à savoir s'il est possible de vivre longtemps avec une femme. De là beaucoup de personnes lui ont dit non, parlant de passion, de complicité, de fusion qui dure un certain temps et s'estompant, on rompt un jour ou l'autre avec sa compagne… Je trouve ça assez triste et depuis je me pose pas mal de questions, j'ai envie de vivre de tels moments intenses avec une femme, partageant, échangeant, mais personnellement je ne suis pas prête à penser, à vivre une rupture, une séparation… J'ai assez besoin de stabilité, d'équilibre et pour ça il me faut une relation sérieuse et durable. Est ce impossible ? Je rêve ? J'en attends trop d'une relation avec une femme ? En même temps beaucoup de femmes font la différence entre une relation femme/femme et une relation homme/femme, disant que chez le premier couple c'est fusionnel et qu'un temps car la passion s'échappe petit à petit, disant que chez le deuxième couple c'est plus stable car il y a une différence d'état d'esprit, l'un et l'autre se complétant dans les différences, leur relation dure plus longtemps… N'est ce pas une généralité de penser à ça ? N'est pas partir défaitiste dès le début d'une relation bi ? Je suis d'accord que deux femmes ont plus de choses à affronter face à la société et à des parents proches ou lointains assez conservateurs de par leur époque, leur vécu. Mais n'est ce pas ce qui doit faire la force de femmes entres elles, se "serrer les coudes", affronter les regards, se rassurer mutuellement ? A mon avis c'est plutôt une force qu'une tare… En même temps que ce soir une relation femme/femme ou homme/femme chacun a se personnalité et du moment que l'on a trouvé la femme qu'il nous faut alors on ne devrait pas penser à une proche rupture… Certes la fusion existe, la passion est forte, la complicité laisse place à nos similitudes et nous rend fortes ensemble mais les contraires ne s'attirent pas pour rien… Si nos ressemblances nous unient, nos différences doivent nous compléter et ce, que ce soit une relation hétéro ou homo, donc pourquoi tant de femmes refusent de croire à ce que deux lesbiennes terminent leurs vies ensemble ?
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


5481
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages