Histoire vécue Amour - Couple > Homosexualité      (2858 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une sujet sans en etre un, juste pour dire : assumer ce que vous etes - homosexualite feminine

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 14/04/13 | Mis en ligne le 12/06/14
Mail  
| 876 lectures | ratingStar_531174_1ratingStar_531174_2ratingStar_531174_3ratingStar_531174_4
Chère Toi. Si je pouvais revenir en arrière, je donnerai tout aujourd'hui pour être à tes côtés. Ta pensée ne cesse de me poursuivre encore aujourd'hui depuis ce jour x. Tu as pu avancer depuis, tu t'es même installée en couple avec ta nouvelle amie. J'espère que cela marchera pour toi. Par ce courrier je cherche juste à jeter mes pensées sur le papier ou plutôt sur l'ordinateur. On dit souvent que l'amour véritable ne se rencontre qu'une seule fois dans une vie, et je crois que tu étais pour moi cet amour unique et si cher. Cher à mes yeux, mon coeur, ma vie. Certes, j'ai accepté tant bien que mal cette rupture définitive, pour autant, ce gout d'amertume est très dur à porter au quotidien. Partagée entre regrets, mélancolie, nostalgie, ce souvenir d'avoir mal fait les choses, d'être passée à côté d'une personne qui finalement comme j'ai pu te le dire était une âme soeur. Je ne cherche aucunement à te récupérer, je t'aime toujours et cela même si je serai avec une personne et je ne cherche pas à te porter préjudice d'aucune manière à l'heure actuelle, mais j'aimerai que tu prennes conscience que tout le mal que j'ai pu te causer je le regrette. Je pense que de ton côté je fais partie des "oubliettes" et même tant mieux que tu sois passée à autre chose. Je ne voyais pas à l'époque la vie si simple alors que tu me comblais d'amour par ta présence, ton écoute, ton ouverture d'esprit, ta générosité, ton sourire qui me manque tant. Si j'avais ce pouvoir d'effacer les mauvaises actions de ma vie, j'y consacrerai à effacer le tort que j'ai pu te causer. Ma méchanceté, ma maladresse, ma froideur. Je ne sais pas pourquoi je suis comme cela, que je montre une autre image de moi quand il s'agit de sentiments ou d'affections. Ce sentiment d'amertume me poursuivra encore longtemps et je crois même à vie. Je ne pèse pas mes mots en disant cela, je sais comme je te l'ai dit que je n'éprouverai pas autant de sentiments à l'égard d'une autre personne que toi. Ma vie n'a plus aucun sens depuis que tu n'es plus dans ma vie. Mais je comprends parfaitement que tu te sois protégée de moi en arrêtant notre relation, je suis étouffante voire même parfois exécrable. Crois moi qu'à l'intérieur cela bouillonnait d'idéaux avant j'étais vivante, pétillante … et puis tout a chuté les baffes de la vie, les blessures, la méchanceté des autres j'ai fini par l'aspirer. J'espère retrouver ce côté que j'avais auparavant à la fac. D'un autre côté, je pense que malgré tout c'est du gâchis que notre histoire n'est plus. Deux âmes soeurs qui se rencontrent deux aimants qui s'attirent qui s'électrisent pour au final partir en éclat. Supporter en silence, je sais maintenant ce que tu éprouvais. Je te jure sur ce que j'ai de plus cher au monde, quand tu m'as dit que tu ne m'aimais plus, je crois que mon coeur n'a jamais eu autant mal, une douleur incommensurable. Je n'avais jamais éprouvé cette douleur, avec le recul et un peu de sagesse je pense que finalement le véritable amour c'est aussi celui qui te prend les tripes et qui te fait souffrir. Alors biensur une relation a avant tout pour objectif d'apporter un réel partage une complicité, une écoute mais dans le fond celui qui te poigne le coeur est celui qui te marque à vie, alors j'ai rencontré des personnes, depuis je te rassure. Enfin c'est surtout quand je savais que tu étais avec une autre … J'ai eu un déclic, finalement je devais tourner la page au plus vite… au bout de x temps tu me largues et t'installes en appartement avec une autre personne … quel choc pour moi. Moi qui envisageait me poser en appartement avec toi … Pour tout te dire même quand j'avais des rapports avec d'autres personnes je pensais à toi. Je suis sûre que toi aussi tu as connu cela enfin je pense car ce serait prétentieux de l'affirmer. Ma vie est bien fade sans toi à mes côtés, souvent je me perds dans mes pensées, mes proches ne me reconnaissent même plus. Je suis comme l'ombre de moi-même, un corps inhabité, un esprit parasité, un coeur éteint sans toi. Un coeur, Eteint par sa flamme de bonheur, de joie, de petit "plus" qui fait que la vie est belle et que l'on doit la vivre en portant sur son dos le poids de ses erreurs, et de sa maladresse. Maladresse car dans le fond je suis frustrée de ne pas avoir assumé plus tôt de ne pas t'avoir autant respectée que je le souhaitais. Frustrée d'être passée à côté d'une belle histoire et d'avoir tout gâché faut "d'assumer" d'être amoureuse d'une femme. Quand on a le coeur brisé on brise à notre tour et la boucle continue………..
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


531174
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Elle m'aime... mais pas mon physique... - homosexualite feminine

image

Je me souviens d'une relation amoureuse qui, lors d'une discussion difficile, m'a critiquée sur plusieurs points (26 pour être exacte, car j'ai tout noté après cette "échange" durant lequel je suis restée muette) qui m'étaient constitutifs,...Lire la suite

Je suis amoureux de mon meilleur ami et je ne sais pas comment lui dir - homosexualite et bi-sexualite

image

C'est effectivement toujours délicat de l'avouer a ses amis (comme a sa famille bien sur ) Moi aussi je suis passé par là… J'ai découvert mon attirance pour les mecs vers mes 15-16 ans et j'ai eu mon premier copain a 22 ans (il y-a 1 an qu'on...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages
Les derniers appels à témoins