Histoire vécue Amour - Couple > Jalousie      (7138 témoignages)

Préc.

Suiv.

je sors avec un homme séducteur

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1636 lectures | ratingStar_24218_1ratingStar_24218_2ratingStar_24218_3ratingStar_24218_4

Je n'aime pas du tout ces posts, ni même lire des témoignages tel que le tien… pourquoi ? Parce que ça fait tellement écho à ce que j'ai pu vivre pendant des mois avec mon ami… la douleur est restée tu vois… une sorte de pincement de jalousie, une acidité dans les tripes qui revient à me souvenir de ce temps de parano terrible, de suspicions qui me laissait complètement seule avec mes folies et divagations, mes films alarmistes ou cruels…

Il faut savoir que je sors avec un homme séducteur, pas un étalon, mais un homme qui vieillit (39ans) et qui cultive son image au point extrême d'être matérialiste (il ne se verra jamais rouler en peugeot, mais QUE en alpha roméo !! ) et narcissique… je sais depuis que je le connais que la réputation de don juan qui lui pend au nez est certes un brin surdimensionnée ou étoffée par le monde, le téléphone arabe et les subjectivités ambiantes, mais qu'elle est relativement fondée sur sa nature 'papillon'. C'est un célibataire endurci, qui a une copine dite 'érgulière' à qui (il me l'a avoué récemment) il ne donne pas plus ni autant qu'à moi… bref on peut dire qu'il n'a pas vraiment quelqu'un dans sa vie. Sinon des coups de coeur et du désir ambiant, inaltérable. La seule vérité dans sa vie c'est d'assouvir ce désir, qu'il peut ressentir pour telle ou telle femme…

Je fais partie de ce d'océan rempli de poissons, et j'ai pu en souffrir mortellement pdt des mois… je te jure que c mortifiant et horrible de passer chaque nuit passée sans lui à l'imaginer avec quelqu'un d'autre, n'importe qui, une voisine libre, une copine de marseille, une ancienne amie avec qui il remet le couvert pour un soir, avec son avocate qui lui plait grandement, avec sa copien même !!

En un mot je voulais être la seule et unique, et j'ai eu du mal à me rendre compte que je ne peux pas mettre de laisse ou couper ses ailes à ce papillon, il est comme il est et si je voulais continuer à vivre des trucs symaps avec lui, je devais le laisser ainsi se libérer de temps en temps, aller voir ailleurs pour mieux revenir ensuite…

C un gd saut de plus de fait, il faut vraiment avoir la foi dans ces cas-là… et encore à ce jour j'ai tj un pincement au coeur, parce que j'ai beau avoir moi-même des opportunités et des soupirants, il n'empeche que je passe toujours les 3/4 de mes mois loin de lui, et que ds ces situations il ne se passe pas un jour sans que je ne me demande 'mais pourquoi on peut pas se voir ce soir alors qu'on est tous les deux libres ? '

Il se trouve donc que je suis un brin accro, encore dépendante de ses attentions, et que le volume ou l'intensité de ce que je lui demande est excessif comparé à ce qu'il peut se permettre de me donner.

Récemment nous avons eu de quoi approfondir nos relations, et moi d'apprendre un peu plus de sa vie, de ses relations, de ses intentiosn, de sa manière même de réagir et de marcher avec les gens, de ses priorités etc… je me suis rendue compte que les seules valeurs sûres dans sa vei auxquelles il sacrifie volontiers tout son temps et ses soirées sont ses potes, ses hobies et sports, sa famille (mère et frère) , et les beuveries et sorties cinoche avec ses potes… il est rare qu'il trouve son content dans une nuit avec une femme, quelle qu'elle soit… si ce n'est qu'il peut mieux dormir la nuit…

Apprendre ça m'a calmé… mais il reste que l'autre fois nous étions dans la voiture, avec des copains, à rouler vers mulhouse et que son portable n'arrêtait pas de biper parce qu'il recevait des textos… il y répondait tj… des romans reçus et des romans en guise de réponses… à quelque uns il nous faisait part de qui était l'origine, un ami, sa mère, ou un contact de la banque… mais il y en a certain où il ne disait rien et souriait… et moi j'ai pris le parti de passer un trajet infernal à ruminer mes paranos concernant ces marques d'une vie parallèle à mon insu… je n'ai pas pu empêcher mon esprit de partir dans ses directions propres, d'aller aux conclusiosn les plus affreuses, pourquoi ? Comment ? Puisque je n'ai aucune preuve que c une fille, sa copine ou qui que ce soit du même sexe que moi ?

En fait on projette nos peurs de l'abandon et du rejet, de l'infériorité sur lui, nous nous servons de ces silences et zones d'ombres comme de toiles vierges sur lesquelles on éclabousse ces complexes perso… nos compagnons sont les insturments de nos tendances autodestructrices…

Peut-être que tu t'en veux d'être restée inactive pdt assez longtemps et que tu commences à vouloir sortir et voir ailleurs, et que ce désir tu le projettes sur ton mari, qui lui n'a pas arrêté de vivre… tu as peur qu'il aille voir ailleurs et cette peur est aussi légitime qu'hystérique, tout comme ta réaction. On ne peut pas empêcher un être, qu'il soit homme ou femme, de s'emprisonner ds une exclusivité sexuelle brute… affective et amoureuse, émotionnelle, je dis pas ! Mais le désir est si primaire et primordial en nous, que quand il se manifeste, il est dur de louvoyer pour le bon sens et le respect de moeurs bibliques !!

Pour l'instant tout ce que je peux te dire c de t'assurer calmement de ses intentions ds la situation telle qu'elle vous est posée… pars du principe qu'il ne t'appartient pas et qu'il peut s'être senti lésé pdt un certain temps… reviens avec lui sur SES problèmes… ne l'assènes pas direct de reproches ou d'accusations qui le rebuteront plus qu'autre chose et communiquez… crever des abcès qui ont conduit à cette jalousie de ta part et ses secrets de l'autre…

Certes il faut qu'on garde un jardin secret, et la vérité n'est parfois pas bonne à dire, mais il est tj bon de se fixer sur la valeur qu'on garde dans la vie de l'autre…

Il faut parler donc ! Et non exiler l'autre ou se fermer sous prétexte de réfléchir et d'y voir plus clair…

Il faut respecter l'individu à part entière que ton mari est, cette personne du sexe opposé avec ses propres complexes et peurs, ses propres questions et désirs, et savoir où tu te positionnes ou pas ! Pour ensuite voir en fonction de ce qu'il dit ou veut, ce que tu peux te permettre de changer ou non…

Il ne faut pas vous perdre de vue, mais ne pas vous perdre de vue vous-même…

Je ne sias pas trop quoi dire d'autre à part te calmer, faire la part des choses et ne pas laisser la rage, la frustration ou la jalousie prendre le dessus et s'encrouter sur tes yeux… parce que ça ne reste que du subjectif… essaies avant tout de baser tes peurs ou tes suspicions sur des faits, et du concret, ce qui veut dire : parles-en au concerné sinon à vos amis communs. Peut-être que si tu tiens des conversations d'un ton curieux masi non inquisiteurs, certaines personnes conviendront du fait qu'il a changé ou non, qu'il s'est rembruni ou non etc…

Souffrir de partager son homme avec quelqu'un d'autre m'est intolérable, encore maintenant… j'ai la chance d'être avec un homme qui n'est avec personne et donc on l'attrape dans nos filets au besoin et c tj une chance d'en profiter un peu. Mais quand ça touche des couples batis comme le tien, je conçois que ce soit vachement plus impossible de dépasser le concept d'infidélité et de trahison… il ne faut en tout cas pas le hair, ou reporter tte ta haine sur une supposée amante… la jalousie a conduit au meurtre et c tout à fait compréhensible quand on ressent la souffrance aveuglante de ces instants de doutes, alors calmes-toi, concentres-toi sur toi et lui, sans inclure de tiers… et vois ce qui a pu t'amener à être ainsi et lui à t'inspirer ces choses…

Et s'il nie encore et encore et encore, dis-toi que peut-être qu'un jour il se lassera de te rassurer pour rien… ce pourquoi je parlais d'autodestruction ds la jalousie : on s'enterre et se condamne tout seul. On prétend suivre notre intuition, mais elle est faussée par nos propres peurs et démons, et on est tellement convaincue d'être trompée que rien ni personne ne peut nous ouvrir les yeux et nous faire accepter la réalité, ce qu'il en est vraiment !! C dingue comme la parano nous enferme dans une bulle malsaine de subjectivité…

Ce pourquoi, encore une fois, il faut faire la part des choses… se calmer grandement soi-même, mettre de côté ce qui est invisible et hautement personnel, et faire confiance dans les sentiments et intentions des autres…

Si tu continues de douter de ton mari, c que tu ne lui fais plus confiance et que donc l'amour n'est plus que ressentiment et désir de possession. L'amour doit être sans cesse en mouvement, libre, évolutif, et pour ça il faut que vous viviez chacun et nourrisiez chacun votre feu de la vie enrichissante car foisonnante alentours… ne vosu etouffez pas en recyclant entre vous un amour des débuts en pensant que vous l'aure tj identique à la fin…

Prendre du recul, faire la part des choses, vori clair ds la situation et les acteurs de la pièce qui se joue, redevenir objective et ne pas se détruire tte seule… pourquoi ton mari irait te tromper franchement ?
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


24218
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Sortir de cette jalousie abusive - jalousie

image

Salut broncha. Moi en fait je vis la même chose sauf que c'est ma copine qui est jalouse ! Je te parle donc en connaissance de cause sur ce que ça peut faire dans l'autre sens^^' je travail avec ma copine dans la même boîte donc on se croise tout...Lire la suite

Je comprends rien! - cancer - astrologie signe par signe

image

Salut tout le monde. Alors mon histoire : je suis avec un homme depuis 15 jours, on s'est vu 5 ou 6 fois, à dormir chez l'un, chez l'autre. Le truc c que perso, j'aime beaucoup être avec la personne avec qui je suis, j'aime envoyer et recevoir des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages