Histoire vécue Amour - Couple > Jalousie      (7138 témoignages)

Préc.

Suiv.

Relation avec un homme marié

Témoignage d'internaute trouvé sur femmeactuelle
Mail  
| 135 lectures | ratingStar_266887_1ratingStar_266887_2ratingStar_266887_3ratingStar_266887_4
Bonjour, J'ai eu une relation avec un homme marié et je peux vous dire que le chagrin que j'ai eu à la rupture a été 10 fois plus fort que les bons moments vécus avec lui. Jamais plus je ne me risquerais à ce genre d'expérience. J'ai trop souffert. Certaines penseront que je l'ai bien cherché… mais je ne cherchais rien. Il y a deux ans j'étais en vacances en famille (je suis célibataire) et je le rencontre, lui avec toute sa famille (femme, filles qui ont 30 ans, gendre..etc). On a juste sympathisé. Jamais je n'aurais imaginé qu'il aurait envie de ma draguer une fois les vacances passées. 17 ans de plus que moi et au milieu de ses proches… franchement non… j'y aurais même pas pensé. Pourtant si, une fois les vacances terminées, il m'appelle, il devait juste me donner des places pour entrer dans un salon. Il m'a draguée. Il y a mis les formes, la classe, toute la panoplie qui plait à une femme. Il s'est transformé en prince charmant… et j'ai cédé, j'ai donc été consentente. Il me disait tout de sa vie, jusqu'à me parler de ses ex maitresses, de sa femme, de ses filles, de son boulot, de ses amis, tout. Je vivais sa vie en live. Il m'offrait beaucoup de petits cadeaux, il m'appelait tous les jours dès l'aube, de Paris, de l'étranger… tout le temps… jusqu'à ce que ça devienne envahissant. En plus nous n'habitons pas dans la même ville et pour me voir il devait prendre soit l'avion soit le train. Il était jaloux, je lui étais fidèle mais il était plus jaloux que s'il avait été mon mari parce qu'il aime posséder et que n'étant pas mariés, il n'y a pas de contrat, pas d'enfants et ça créait pour lui une situation de doute permanent. Pour se dédouaner et pour se donner des allures de type exceptionnellement honnête, il me rappelait sans cesse, je t'aime mais j'aime ma femme et ne la quitterait jamais, mais que si la vie avait fait qu'il ne soit pas engagé ailleurs il m'aurait épousée… c'est mignon… Il ne supportait pas que j'ai des amis hommes donc il "n'acceptait" que je sorte qu'avec des amies femmes. Précisons que j'ai 41 ans et lui 58. Un jour, j'ai craqué, je lui ai dit que je le quittais car il était devenu trop jaloux, acariatre, blessant et j'en avais assez de lui servir de déversoir à tous ces soucis. Je rajouterais que vivre avec un homme d'affaires a ses mauvais côtés (ils ne pensent qu'à eux et ont un égo démesuré). Il a été très étonné, personne ne l'avait jamais quitté en 30 ans d'adultère… la belle affaire. Depuis le temps qu'il disait que je serais la 1ere à le quitter… ce fut fait. Mais j'aurais dû en rester là. Mais je n'ai pas pu supporter la solitude, il était tellement présent d'une certaine façon que 24h plus tard j'ai commencé une très longue descente aux enfers qui a duré plus de 10 mois (et je suis encore en phase de remontage de pente, chaque jour est une épreuve). J'ai donc voulu revenir, mais il avait été blessé, et au final au bout de plusieurs mois il a dit que non, c'était fini, que j'avais pris une décision. En fait, il est rentré chez lui comme d'habitude, a retouvé sa femme, n'a pas souffert de la solitude et a donc très bien vécu la situation. Je pense que depuis il a dû en rencontrer une autre, voire plusieurs, puisqu'il a fait ça toute sa vie. Pour lui j'avais "l'immense privilège" d'être la maitresse attitrée et d'être la seule (du moment) … avec le recul je pense que j'ai vécu une relation comme si j'avais une burka sur la tête… bonjour la révolution féministe… je me suis enferrée avec un macho dans toute sa splendeur… Depuis, j'interdit à toutes mes amies d'entamer une relation si brève soit-elle avec un homme marié. Je leur dit de regarder la souffrance que j'ai endurée et que ça n'en vaut pas la chandèle. Je fais partie de celles qui disait "jamais ça" et pourtant il ne faut jamais dire jamais. On peut se dire que l'on gère, que l'on se s'attachera pas. C'est un leurre, bien sûr qu'on s'attache, et comme il n'y a pas de vie commune on idéalise l'autre, l'absence crée le besoin, on se retrouve dans une relation tronquée. J'ai réussi à ouvrir les yeux en lisant plusieurs personnes sur différents forums. Elles ont vécu la même situation… j'aurais pu les lire plus tôt, mais j'étais tellement amoureuse que j'aurais sans doute lu en diagonale, pensant que mon histoire était à part et tellement formidable… J'espère que mon témoignage servira à une autre. Bonne journée.
  Lire la suite de la discussion sur femmeactuelle.fr


266887
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Sortir de cette jalousie abusive - jalousie

image

Salut broncha. Moi en fait je vis la même chose sauf que c'est ma copine qui est jalouse ! Je te parle donc en connaissance de cause sur ce que ça peut faire dans l'autre sens^^' je travail avec ma copine dans la même boîte donc on se croise tout...Lire la suite

Je comprends rien! - cancer - astrologie signe par signe

image

Salut tout le monde. Alors mon histoire : je suis avec un homme depuis 15 jours, on s'est vu 5 ou 6 fois, à dormir chez l'un, chez l'autre. Le truc c que perso, j'aime beaucoup être avec la personne avec qui je suis, j'aime envoyer et recevoir des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages