Histoire vécue Amour - Couple > Jalousie      (7138 témoignages)

Préc.

Suiv.

une histoire parsemée de rupture et de jalousie

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 924 lectures | ratingStar_21302_1ratingStar_21302_2ratingStar_21302_3ratingStar_21302_4

Bonjour à tous,

Ne trouvant pas de cas semblables au mien, je me lance pour vous raconter mon histoire.

Je ne cherche pas de conseils (je me suis depuis fait une raison sur sa vie et ses aléas) , je veux simplement vous faire part de mon histoire.

Ainsi peut-être celle-ci pourra aider certain (e) s dans leur propre vie.

Mon copain et moi nous sommes connus il y a dix ans ; j'avais alors 16 ans et lui 19 ans.

Il a été mon premier vrai amour et ça a été le cas pour lui aussi.

Tout se passait à merveille jusqu'à sa première infidélité en 2003 ; celle-ci a bien sûr fait voler en éclat les idéaux que j'avais sur le couple et en même temps l'image parfaite que j'avais de mon petit-ami.

Après une séparation de plusieurs mois pendant lesquels je rencontre de nouvelles personnes et fait de nouvelles expériences (pas tant que ça ! ) , je le revois et les sentiments refoulés remontent à la surface : j'étais à nouveau amoureuse de lui.

Lui durant la période de séparation s'était rendu compte de son erreur et s'en mordait chaque jour les doigts. Bien fait pour lui, on est d'accord !

Mais malheureusement son comportement suspicieux, jaloux et possessif qu'il a vis-à-vis de moi finissent par m'étouffer et n'est finalement qu'un retour des choses qui était à prévoir ; après m'avoir trompé, il redoutait que je fasse pareil.

Pfff… Ce ne fut même pas le cas.

Je décide donc de le quitter en lui expliquant les raisons de mon départ ; il ne les accepte pas mais je ne lui laisse pas le choix.

Entre temps je fais ma vie, rencontre de nouveau du monde… Jusqu'à ce que je le revois un jour par nécessité et retombe dans ses bras ; on ne peut rien faire contre cette alchimie qui nous unie.

Et pourtant ce n'était pas peine d'avoir essayer.

Mais non rien n'y fait.

Je l'aime, il m'aime, nous revenons ensemble.

Je remarque des changements positifs dans son comportement, les efforts qu'il fait pour me laisser libre en vivant en même temps notre amour.

Mais la vie est bizarrement faite : mon père décède quelques mois plus tard. Cette perte me fait perdre un boulon et me fait réaliser que la vie et trop courte et que l'homme que j'aime n'est qu'un salaud pour m'avoir trompé il y a quelques temps et me fait réaliser que, non, je n'ai toujours avalé la pillule. (J'avoue que cette prise de conscience est arrivée assez tard…).

Je le quitte donc en pensant qu'il n'est finalement pas fait pour moi.

Lui ne cesse de me dire combien il m'aime et qu'il souhaite que je revienne pour continuer notre histoire, mais partie dans un délire sorties-entre-copines-soirées- en-boîte-et-flirt, je ne veux pas en entendre parler.

Jusqu'à ce qu'un jour, ayant besoin de lui pour quelque chose et pour lequel il répond présent, je le vois différrement de l'homme à cause de qui je n'ai plus confiance en l'amour.

J'avais besoin de lui, il était là. Nous étions tous les deux, il me dit qu'il m'aime toujours et qu'il n'attend qu'une chose : mon retour.

Je réalise qu'il me manque et qu'il est surtout temps de faire quelque chose de notre vie.

Nous nous remettons ensemble et pour de bon cette fois !

Deux mois plus tard, j'apprends que je suis enceinte ; c'est le bonheur total. Lui qui me tannait depuis quelques années pour avoir un enfant est heureux comme tout, bien qu'un peu surpris par la vitesse à laquelle cela s'est fait.

Je suis à ce moment-là en colocation avec une amie qui ne me veut pas que du bien (notamment à cause du fait que lui ne veuille pas me quitter et veuille rester avec moi chaque soir) , et décide donc sans regrets de poser mon congès et de retourner chez ma mère en attendant de trouver autre chose avec mon copain.

Nous nous mettons en quête d'un appartement à acheter, et en Octobre 2007, quinze jours après la naissance de mon fils, nous signons et devenons propriétaire.

Je me souviens de cette période avec tristesse. Dès qu'il a su que j'étais enceinte, il ne m'a plus touché et m'expliquait qu'il avait peur de faire mal au bébé. S'en est suivi un accouchement difficile, alors que ma grossesse s'était très bien passée, et je n'ai su bien plus tard que cette épisode auquel il avait assité, avant qu'on le fasse sortir de la salle de travail, l'avait bel et bien fait renonçé à me toucher.

Mettant tout cette absence de désir sur le compte de l'accouchement, je ne me préoccupe plus trop de ça et mène tant bien que mal ma vie avec mon petit trésor et lui.

Jusqu'à ce que je trouve que l'ambiance sentait mauvais…

Comme la première fois, il y a 5 ans maintenant, il s'absentait de temps en temps prétexant des sorties entre amis, son téléphone ne trainait plus depuis longtemps que dans sa poche…

Un jour, ne tenant plus, je craque sa boîte mail et découvre le message d'une fille terminant par "mon amour". Je lui en parle, il nie alors je décide de creuser, comme la première fois.

J'arrive à entrer en contact avec elle, et là c'est l'heure du grand déballage.

Mr sort avec mademoiselle depuis quelques mois, mais le trouvant bizarre elle se pose de sérieuses questions à son sujet et n'est qu'à moitié étonnée de mon appel.

En discutant avec elle, je me rend compte que le procédé est le même que la première fois et que finalement la "technique" utilisée a été la même pour les trois.

Sauf que moi j'en suis tombée éperdument amoureuse, et que, elles, n'en ont pas eu le temps puisque j'arrivais pour courcircuiter leur histoire.

Mr est mis devant le fait accompli, se rend à nouveau compte de la souffrance qu'il me fait et fait subir à notre enfant (notamment par le fait que dès la découverte de cette nouvelle histoire j'ai pris mes cliques et mes claques et suit partie chez ma mère).

Bien sûr il regrette et ferai tout pour se racheter. Il m'aime et n'a toujours aimé que moi. D'ailleurs comme à la première, il annonce à la seconde que tout ce qui lui a dit et fait n'était que du vent et qu'en réalité il ne sait pourquoi il s'est laissé prendre dans cet engrenage. Il ne l'aime pas et n'attend rien d'elle.

Elle le prend d'ailleurs assez mal et finit par nous harceler, chacun de notre côté (no comment).

Prenant du recul pour m'aider à y voir clair, je fais un bilan de notre vie qui jusque là a été très en dent de scie.

Et puis je réalise que mon petit copain, le père de mon fils, est surement atteint d'une pathologie affective qui le fait s'écarter à quelques années d'intervalle de son chemin.

Je ne prends pas cela en excuse pour lui pardonner ce qu'il m'a fait et tous les mensonges qu'il a pu me dire. NON !

Je tente de trouver une solution pour l'aider, car il a encore la chance que l'on se connaisse depuis autant de temps et qu'il n'ait pas que été mon petit copain, mais aussi un frère pour moi.

Donc voilà, j'en suis là actuellement.

Pour le bien-être de mon fils qui s'est totalement trouvé déboussolé par le changement de domicile et l'absence de son papa, j'ai regagné mon appartement depuis dimanche et lui ai demandé de revenir vivre avec nous.

Il a accepté avec plaisir, et tente chaque jour de me prouver qu'il m'aime et qu'il regrette une fois de plus ce qui s'est passé.

Il ne donne plus de nouvelles à l'autre, puisque de toute manière il n'en veut pas et n'est pas du tout contre une thérapie de couple pour pouvoir régler son problème pathologique affectif, qu'il ne renie pas mais qu'il a du mal à cibler.

Moi de mon côté, l'idée du couple que j'avais est totalement remise en question. Au vu de sa soit-disante pathologie (et dont je suis sûre) je le met en garde sur le fait qu'à la moindre occasion que je pourrais avoir avec quelqu'un qui me plairait, je n'aurai qu'à me souvenir de ces écarts pour faire ce que j'ai à faire sans scrupule.

Ca a beau être sûrement pathologique, rien n'est excusé. Il reste encore conscient de ses actes.

Voilà, cher tous, mon histoire telle que je la vis.

Je n'attends aucun conseil, je sais ce qu'il me reste à faire, mais je ne reste pas fermer à vos remarques.

Je voulais simplement témoigner de ma vie, et faire savoir à cet homme que j'aime malgré tout (il me lira car je lui ferai part dans quelques instants de ce post) que cette chance que je nous redonne est DEFINITIVEMENT la dernière et que suite à la consultation que nous prévoyons de faire, il n'aura plus d'excuse à mes yeux et restera un cas incurable et désespéré.

Seul l'avenir nous le dira.

.

Merci à ceux qui auront tout lu. Merci d'avoir laissé à mon coeur l'occasion de se vider.

Yndci.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


21302
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Sortir de cette jalousie abusive - jalousie

image

Salut broncha. Moi en fait je vis la même chose sauf que c'est ma copine qui est jalouse ! Je te parle donc en connaissance de cause sur ce que ça peut faire dans l'autre sens^^' je travail avec ma copine dans la même boîte donc on se croise tout...Lire la suite

Je comprends rien! - cancer - astrologie signe par signe

image

Salut tout le monde. Alors mon histoire : je suis avec un homme depuis 15 jours, on s'est vu 5 ou 6 fois, à dormir chez l'un, chez l'autre. Le truc c que perso, j'aime beaucoup être avec la personne avec qui je suis, j'aime envoyer et recevoir des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages