Histoire vécue Amour - Couple > Mariage > Autres      (7526 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis quelqu'un qui est bien seule surtout quand je pense à l'engagement.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 06/05/10 | Mis en ligne le 16/07/12
Mail  
| 228 lectures | ratingStar_276456_1ratingStar_276456_2ratingStar_276456_3ratingStar_276456_4
Je me retrouve dans ce même genre de noeuds, mais je suis une femme je ne comprends pas, J'aime mon ami, c'est toujours ce que j'ai dit mais suis incapable de m'engager. J'ai cru qu'en travaillant en analyse j'allais réussir à dépasser mes peurs, mais la réalité est toute autre. Je suis quelqu'un qui est bien seule surtout quand je pense à l'engagement. Je suis certes bien avec lui aussi, mais est ce le vrai amour ? J'ai lu que lorsque l'on aimait vivre seule, c'est que l'on ne savait pas aimer. Alors c'est mon cas, je ne sais pas aimer, car de toutes façons on ne m'a pas aimée…oui bien sur mes parents m'ont aimé mais tellement absorbé par leur travail que les enfants passaient après, et aujourd'hui je ne sais pas aimer. Un amour pas dit, jamais démontré. Je suis de caractère taciturne, rêveuse, qui aime les choses à distance. Qu'est ce qu'il faudrait pour que ça change ? Certains disent de soigner la petite fille en moi, la relation parentale aussi, mais ça ne se fait pas comme cela, et comme il n'y a jamais eu de dialogue dans ma famille, je n'ai pas su mettre de dialogue dans mon couple. Contrairement à vous on n'en parle pas beaucoup. Faut dire que j'ai beaucoup fui au départ toute discussion, et aujourd'hui mon ami me parle de mariage et je lui réponds que je tiens à lui, oui mais j'ai très peur. Pourquoi ai je si peur de la vie ? En fait ce qui me rassure c'est ma petite vie, mes petites affaires…et puis j'ai découvert tellement de choses avec lui, que je ne sais où j'en suis. Au début j'étais super accro comme dépendante affective. J'avais tellement besoin d'être aimée, seulement j'ai toujours eu cette dualité très forte en moi : rester avec lui pour être aimée, le quitter pour ne pas étouffer. Je suis consciente que je le fais souffrir, même si le quotidien est plus léger qu'il n'a été. Je le ferai énormément souffrir si je quittais, je pense qu'il se sentira trahi. Comment être honnête ? N'est il qu'une béquille à mes manques ? Comment ne pas vivre côte à côte ? Finalement je répète ma façon d'avoir été avec mes parents, côte à côte sans jamais oser parler à coeur ouvert, ce qui fait qu'il y a de la colère en moi. Je me demande si en parlant avec mon ami, tout ne s'écroulerait pas, car ce serait entrer dans la réalité, et tout mon petit monde éclaterait. Finalement je ne me suis jamais confrontée aux autres par peur du rejet . Ce que je veux dire avec mon témoignage c'est que je suis de l'autre côté par rapport à vos témoignages, mais sachez que je souffre tout comme les personnes que vous côtoyez certainement. Bien à vous.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


276456
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je reve qu'il m'annonce qu'il me quitte... - affaires de couples

image

D'emblée je sais que je ne vais pas passer pour quelqu'un de très courageux… Pkoi je n'arrive a décider de moi même que je devrais le quitter et point barre ? Simplement parce que j'ai très peur de sa réaction. Il ne m'a jamais frappé mais...Lire la suite

C'est parti !

image

Ah bah voilà, j'ai tout faux. Bref, je réitère ce que je disais sur les parures, j'aime bien la première. BL, oui, oui, je sais que tu me suis sur ma récap' et je me souviens aussi que tu n'as pas de récap' (pour ne pas t'éparpiller) et que tu...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages