Histoire vécue Amour - Couple > Mariage > Autres      (7526 témoignages)

Préc.

Suiv.

La blessure de l'ego

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 115 lectures | ratingStar_259145_1ratingStar_259145_2ratingStar_259145_3ratingStar_259145_4
La blessure de l'égo. Tentative d'explication. Ceci est un sujet personnel, et vu de ma fenètre. Les conclusions que j'en tire sont personnelles et fruit de MON expérience. Je ne veux pas faire de généralisation, mais expliquer ma perception. D'autres auront d'autres explications, elles sont les bienvenues ; 0). Nous en avons souvent parlé ici et je voulais aller un peu plus loin sur le sujet. Ayant été trompée, j'ai évidemment pris un coup énorme sur le coin de la figure. SURPRISE. Comme le dit Mairienne sur un autre fil, je faisais partie des gens qui pensaient que NOTRE couple était "mieux" que les autres…. Pourquoi me direz-vous ? Et bien parce que cela faisait quasiment 10 ans que nous étions ensemble et que tous les couples den os amis s'étaient séparés de longue date déjà….10 ans de mariage en 2004 à 33 ans me paraissaient effectivement faire exception. Nous nous étions mariés en outre à l'église en y croyant vraiment et cela aussi est assez rare. De nos jours des tas de gens ne se marient plus, quant à ceux qui se marient encore à l'église nombreux sont ceux qui le font par tradition ou pour faire plaisir à une grand-mère que la foi chevillée au corps en se jurant sincèrement l'éternité…nous avions fait une préparation au mariage consciencieuse et avions même fait une retraite de 2 jours avec prêtre, autres couples demandant le mariage ainsi que couples mariés depuis des décennies pour creuser le sujet. Je pensais que nous étions un peu hors du commun. J'étais également assez admirative de mon époux que je considérais comme un homme droit aux valeurs sûres et à l'éducation traditionnelle au sein d'une famille en apparence soudée et sans problèmes. Nous allions avoir un troisième enfant, ce qui n'est pas non plus le cas de toutes les familles….. Bref, je n'imaginais pas que cela puisse nous arriver à nous. Donc tout cela nous ramène à l'égo. Certains ici ont souvent cité cette notion d'égo avec une certaine condescendance que je déplore. J'ai eu souvent l'impression de lire un peu…oui ce n'est qu'une blessure de l'égo d'être trompé, comme si prendre un coup à son égo c'était juste cesser de péter plus haut que son cul. Hors il ne s'agit pas de cela du tout. L'égo a dans ma perception un rapport énorme avec l'estime de soi. Et sans estime de soi, on n'est plus rien, qu'une merde, une loque que l'on peut piétiner et selon moi c'est là que l'on perd pied. Je voudrais une fois de plus et au travers d'un autre thème expliquer combien le fait d'être trompé peut selon les cas, et justement selon que cet égo a été plus ou moins blessé, et suivant l'estime de soi, cela peu être totalement destructeur. Dans mon cas, il s'agit de la fameuse goutte d'eau. Sans vouloir jouer causette, il se trouve que mon enfance n'a pas été particulièrement stable et stabilisante ou structurante. J'ai vécu avec une maman très jeune, nous n'avons que 20 ans d'écart. J'ai vécu avec une maman a jamais blessée et aigrie par son propre divorce et les infidélités nombreuses de mon père. J'ai vécu avec un père absent allant jusqu'à ne me prendre qu'une fois par an au mieux. J'ai vécu dans la difficulté matérielle en HLM, J'ai ensuite vécu la maladie de ma mère, sa longue descente en enfer et les coups, Devenue jeune adulte, je m'étais accrochée (pour survivre psychologiquement) à l'idée de fonder ma propre famille. En jetant mes espoirs dans ce projet "normal" , je laissais le passé derrière moi et avançais en étant actrice de MA vie et de ma stabilité à venir. Je ne subissais plus la vie chaotique de mes parents, je faisais en sorte de donner du sens à ma vie et d'avoir des enfants que MOI je protègerais de ce qui m'avait tant blessée. Quant tu as eu le passé que j'ai eu, Quant tu as en face de toi l'homme que j'ai croisé (enfin que je pensais qu'il était) et que ton mariage dure un peu alors que les autres se cassent la gueule….et bien oui, l'infidélité fait une énorme blessure à ton égo. Je vois dans ce cas là mon égo, un peu comme la seule stabilité psychologique que j'avais. Ce minimum de fierté qui me faisait me dire, je vais m'en sortir, j'y crois, j'en ai les capacités. Or, trompée par quelqu'un que tu aimes sincèrement, et donc que tu estime, tu n'es plus rien. Je reprends donc là un extrait de ce que j'avais écris sur mon blog et que j'ai posté à nouveau pour Mairienne il y a peu. "ça fait toujours le même effet de se faire plaquer, jeter, larguer…. Finalement je me sens comme quant j'avais 15 ans, pareil. Tu te sens nulle, moche, conne ! Surtout conne en fait….idiote quoi, bête, naïve, une pauvre fille. Toi tu y as cru…..même bêtement t'avais l'impression que tout allait bien presque…genre on est un couple modèle…les autres devraient prendre exemple sur nous en fait…regardes bientôt 12 ans de mariage…14 ans d'union ! Putain, c'est pas tout le monde quoi ! En fait tu viens de te faire larguer, t'es juste une conne ! Et en plus……..t'as rien vu venir, ou pas vraiment, comme de juste…..t'es naze ! 1) Si tu as un tant soit peu de fierté tu te dis "J'aurais du le larguer avant qu'il ne le fasse" . Donc ton égo en prend un coup c'est sûr. 2) Ensuite invariablement tu te dis que TOI tu l'aimais et que lui visiblement non… Mais comment t'as pu être aveugle à ce point…. 3) tu te demandes mais "POURQUOI" !!! C'est vrai, t'es quant même pas débile au contraire même…enfin tu pensais que t'étais pas trop conne…. T'as pas mal de qualités…. (euh je ne vais pas forcément en faire la liste là maintenant tout de suite) …mais bon t'es rigolote, sympa, pas trop mal fichue, tu gagnes ta vie t'es pas une glandeuse….. En plus autant que tu t'en souviennes franchement sexuellement c'était génial entre nous. C'est quoi le problème ?! Alors les jours où tu es hyper positive (et euh réaliste je dois dire je crois) tu te dis que le problème c'est LUI ! Mais aussitôt, te reviennent en mémoire les fois d'avant ! 4) Hélas, trois fois hélas, ce n'est pas la première fois !!!!!!!!!!! Alors et si c'était toi le problème ?! " L'égo…ben oui. Tu n'as plus de fierté vue que tu viens de te faire planter lamentablement. Donc tu te cherches…mais qui es-tu en fait pour qu'on puisse se permettre de te prendre à ce point pour une conne ? Comment un homme à qui tu as fait tant de bien peu te faire mal à ce point ? Comment une femme à qui tu n'as rien fait peu avoir participé à te "tuer" ? Comment ? Pourquoi ? Donc tu es moins bien que les autres puisqu'à toi on peu se permettre de te faire du mal. Donc tu le mérites ou quoi ? Donc que vaux-tu ? Pas grand-chose …c'est ça que tu penses quant on te trompe. T'es qu'une merde. On ne te respecte pas. Et qui plus est, LA personne qui ne te respecte pas est la personne que tu aimes le plus au monde et qui aurait du être ton meilleur allié. Une femme, une parfaite inconnue n'a aucune considération ni pour toi, ton existence, ta famille et ce qu'il adviendra de toi ensuite…. N'est-ce pas un peu comme si tu n'étais rien…. ? N'est-ce pas un peu comme si tu n'étais pas importante pour personne ? Car si ceux qui te sont le plus proches et ceux qui ne sont pas tes ennemis te font mal, tu n'as pas de raison d'avoir de l'importance pour quiconque…. Tu ne comptes pas. Ton existence, tes sentiments sont niés…tu n'es plus. Dans ce cas là, je voudrais vraiment redire à ceux qui prennent souvent à la légère cette notion d'égo combien la blessure de l'égo signifie bien plus qu'une simple petite vexation ou qu'une blessure légère d'amour propre. Ce qui arrive à notre égo à ce moment là est, ou en tout cas a été pour moi bien plus profond et destructeur. Je n'avais rien d'autre, rien de plus précieux que MON mari et mes enfants…. Et tout à coup tout cela s'écroule, et tout à coup tu n'es plus rien. Comment tenir psychologiquement sans estime de soi ? Comment rester debout si ton égo a été balayé ? Je ne suis pas une spécialiste, je ne suis pas psy, ni médecin. Mais il me semble bien que l'égo c'est autre chose que de la fierté mal placée comme le sous-entendent certaines réflexions lues ici ou là. Que cette infidélité, te ramène (enfin dans mon cas) à l'image que tu as de toi à travers la blessure que l'on vient de te faire. Que ce que tu crois percevoir du regard des autres est tellement méprisant ou plein de pitié que tu en perds justement toute notion de fierté. Et dans ce cas là perdre ta fierté cela a été pour moi me vautrer dans des positions d'une telle bassesse ….supplier, pleurer, ne plus savoir si je devais vivre ou mourir. C'est vraiment assez difficile à transmettre comme sentiments mêlés. J'ai lu cette définition sur le net. "Essence consciente et pensante de la personne. Structure de surface nécessaire à l'équilibre psychologique" Je ne me trompe pas….c'est bien quelque chose de nécessaire l'égo. Quant l'égo est trop mis à mal….c'est bien ton "essence" et ton "équilibre psychologique" qui en prennent un coup…. C'est pas pour faire victime…ce n'est pas pour se plaindre de manière abusive. C'est un profond ressentis, que je vous explique. C'est 2 tentatives de suicide, la dépression et deux ans et demi de visite chez le psy ensuite…. La blessure de l'égo, je voulais juste vous dire que c'est un bouleversement de l'ordre du Tsunami… Je me souviens avoir lu cette expression sur le forum de la part d'un homme trompé… "Tsunami ou mon 11 septembre" … Alors de grâce, même si cela parait excessif à ceux qui sont infidèles ou incompréhensible aux amants et/ou maitresses….sachez que pour certaines personnes trompées le bouleversement interne n'est pas une vue de l'esprit. Le changement qui s'opère est effectivement bien loin de la vexation. Evidemment toutes les infidélités ne se ressemblent pas. Evidemment et si je prends mon cas personnel, sans le passé que j'avais j'aurais sans doute réagis autrement, Evidemment et même si ça fait mal de le regarder en face, trompée j'ai aussi ma part de responsabilité. Oui évidemment vous avez raison. Mais cette blessure de l'égo, dans certains cas, elle vous ramène au petit enfant nu come un vers qui sort du ventre de sa mère et doit affronter le monde hostile. Or un bébé est protégé par sa mère. La solitude que l'on éprouve à être trahie par ceux que l'on croyait là pour nous protéger est sensiblement similaire à l'abandon d'un nouveau né sur un trottoir. Je schématise là… n'allez pas pousser les hauts cris ! Evidemment cela sous entend forcément aussi que l'on a donné soi-même trop de "pouvoir" à l'époux pour parvenir à notre bonheur. On l'a trop chargé en quelque sorte et on n'a pas assez compté sur soi-même. Bien entendu et de cela je m'en rends compte aujourd'hui. Mais, et ceci explique cela…l'époux infidèle (ou l'épouse bien sur) nous connaît théoriquement et doit lui aussi être ouvert à ce qu'on attend de lui. Il doit être capable de dire si la charge est trop lourde et surtout il devrait s'enquérir du poids de ses actes aussi. Il ne suffit pas de dire… tu attendais trop. Si on considère que l'un ne doit pas trop attendre de l'autre…on devrait pouvoir voir aussi que l'autre doit savoir le poids de ses actes. Or je me rends compte que parfois quant le couple ne parvient pas à ressortir grandit de l'infidélité…. Il y a non seulement le trompé (comme moi par exemple) qui a trop attendu de l'infidèle et donc demande sans doute trop…mais il y a aussi l'infidèle qui se refuse à gérer les soins à apporter à la blessure qu'il a provoqué. On touche à des notions tellement profondes et aux implications psychologiques si complexes que tout le monde est dépassé. Peu de gens ont suffisamment d'amour mais aussi de courage pour réussir à traiter convenablement l'étendue des dégâts. C'est un peu comme si après un incendie éteint dans une tour de 20 étages on partait sans consolider les fondations, abattre les cloisons branlantes et baliser les lieux…. Il ne suffit pas d'éteindre l'incendie = mettre fin à la relation adultère. Il faut consolider les fondations au minimum, voire en reconstruire de nouvelles. L'égo….c'était mes fondations.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


259145
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je reve qu'il m'annonce qu'il me quitte... - affaires de couples

image

D'emblée je sais que je ne vais pas passer pour quelqu'un de très courageux… Pkoi je n'arrive a décider de moi même que je devrais le quitter et point barre ? Simplement parce que j'ai très peur de sa réaction. Il ne m'a jamais frappé mais...Lire la suite

C'est parti !

image

Ah bah voilà, j'ai tout faux. Bref, je réitère ce que je disais sur les parures, j'aime bien la première. BL, oui, oui, je sais que tu me suis sur ma récap' et je me souviens aussi que tu n'as pas de récap' (pour ne pas t'éparpiller) et que tu...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages