Histoire vécue Amour - Couple > Mariage > Autres      (7526 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le statut de la femme musulmane dénoncé par Wafa Sultan

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 1188 lectures | ratingStar_20084_1ratingStar_20084_2ratingStar_20084_3ratingStar_20084_4

La psychiatre arabe américaine Wafa Sultan dénonce le statut de la femme dans l'islam  

   

Ci-dessous des extraits d'une interview de la psychiatre arabe américaine Wafa Sultan, diffusés sur la télévision Al-Hayat le 4 décembre 2008.    

   

Voir les extraits vidéo sous-titrés en anglais : http://www.memritv.org/clip/en/0/0/0/0/0/0/1993.htm.    

Sources : MEMRI  

   

Wafa Sultan : Si l'islam traitait véritablement les femmes de façon honorable, les conséquences positives en auraient été visibles au cours des 14 siècles passés. L'islam n'a pas traité les femmes de façon honorable. Au contraire, l'islam a dénaturé le concept d'honneur. Mon frère Rachid, je peux appeler ce stylo "un couteau de 14 cm", mais ça n'en fera jamais un couteau. Cela restera un stylo. L'islam a inversé les concepts, forçant ses adeptes (…) à considérer les tueries et les décapitations comme des actes de tolérance, le fait de rendre une femme captive comme un acte de compassion, le pillage des butins de guerre comme un droit, et le fait de se masturber contre les cuisses d'une petite fille comme [une forme de] mariage. [L'islam] a ainsi détruit la structure intellectuelle de la nation arabophone, produisant des personnes incapables de distinguer entre une chose et son contraire, des gens à l'esprit tordu, aussi stériles qu'une terre en friches, qui ne produisent rien.    

   

La meilleure preuve de ce que je dis est la réalité de l'islam. Le mariage du prophète Mahomet avec la fillette Aïcha n'honorait pas le statut d'enfant de celle-ci. Le mariage de Mahomet à Zaynab, l'épouse de son fils adoptif, après qu'il l'eut vue nue et désirée, n'honore pas les femmes mariées. Le mariage de Mahomet à la Juive Safiya, au retour d'un raid où il avait tué son père, son frère et son époux, n'était pas l'honorer. (…) Les êtres humains - hommes et femmes - appartiennent à leur Créateur. Aucun être humain n'a le droit d'en posséder un autre. L'assujettissement des femmes les réduit au niveau d'animaux. Et je ne parle même pas des lois sur l'héritage, du [statut du] témoignage [féminin] au tribunal, de [l'acceptabilité du fait de] battre une femme qui refuse de coucher avec son mari, des crimes d'honneur. Mahomet a déclaré dans un hadith : "Il y a trois choses qui gâchent une prière : une femme, un chien noir et un âne." Leur arrive-t-il de réfléchir à cela ? Se rendent-ils compte qu'Allah a choisi le corps féminin comme sa plus grande invention - capable de créer ? Ne serait-il pas moral d'attribuer au corps féminin une certaine sainteté, au lieu de le considérer comme impur ?    

   

(…)    

   

Quant aux intellectuels qui prétendent que l'islam honore les femmes, ils me font penser à quelqu'un qui essaierait d'attraper deux lapins courant dans des directions opposées, sans parvenir à en attraper aucun. D'un côté, ils essaient de convaincre le lecteur ou le spectateur qu'ils sont "libéraux" ou progressistes et soutiennent les droits de la femme, et de l'autre, ils essaient de contenter les oulémas et leurs adeptes en prétendant que l'islam honore les femmes. L'histoire révélera qu'il s'agit d'imposteurs, non d'intellectuels.    

   

(…)    

   

A mon avis, dans les pays arabes en particulier, on ne peut déconnecter le statut des femmes de l'islam. On ne peut nier le lien qui existe entre les deux. L'islam est une confession qui englobe tous les domaines de la vie, qui interfère dans les moindres détails de la vie des individus - nous indiquant comment entrer aux toilettes et - excusez mon langage - comment nous essuyer le derrière. L'islam étant une religion arabe, il a réussi a occulter la culture, les coutumes et les traditions des peuples de langue arabe, plus que dans les nations islamiques non arabophones. C'est pourquoi dans le monde arabe en particulier, le statut de la femme découle indiscutablement des enseignements islamiques.    

   

(…)    

   

Je crois fermement que la confession islamique a été créée pour servir Mahomet et légitimer ses désirs et ses besoins. Pour preuve, nous avons les paroles d'Aïcha : "Je vois que Ton Seigneur s'empresse de satisfaire tes désirs." Ces paroles, prononcées avec innocence et spontanéité, incarnent l'objectif de la foi islamique. L'islam a permis à des hommes d'épouser des enfants en bas âge afin de justifier le mariage de Mahomet à Aïcha. L'islam a interdit l'adoption afin de justifier le mariage de Mahomet à l'épouse de son fils adoptif - une pratique interdite par les valeurs préislamiques des Arabes. L'islam a permis de capturer des femmes et de violer leur honneur pour justifier le mariage de Mahomet à Safiya, après qu'il eut tué son mari, son père et son frère la même nuit. Pouvez-vous imaginer qu'une femme assiste de ses propres yeux au meurtre de son mari, de son père et de son frère et accepte sur le champ la religion du meurtrier, et de coucher avec lui ? L'esprit humain peut-il accepter une histoire pareille ?    

   

(…) Je n'ai personnellement pas souffert, mais j'ai été témoin de nombreux crimes commis à l'encontre de femmes au sein de ma propre famille au sens large et dans le cadre de mon travail [de psychiatre]. En tant que médecin, j'ai été dans des maisons où la lumière du jour n'est jamais entrée, et j'ai assisté à des crimes commis sous l'influence de l'enseignement islamique. Dans ma [propre] famille, à l'âge de douze ans tout au plus, la fille de ma soeur a été obligée d'épouser son cousin, qui avait plus de quarante ans. Elle a connu avec lui l'enfer sur terre. Le jour où elle eut le sentiment qu'elle ne pourrait jamais s'en sortir, elle s'est suicidée. Elle s'est incendiée et s'est transformée en cendres en quelques minutes, laissant quatre enfants derrière elle.    

   

   

--------------  
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


20084
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je reve qu'il m'annonce qu'il me quitte... - affaires de couples

image

D'emblée je sais que je ne vais pas passer pour quelqu'un de très courageux… Pkoi je n'arrive a décider de moi même que je devrais le quitter et point barre ? Simplement parce que j'ai très peur de sa réaction. Il ne m'a jamais frappé mais...Lire la suite

C'est parti !

image

Ah bah voilà, j'ai tout faux. Bref, je réitère ce que je disais sur les parures, j'aime bien la première. BL, oui, oui, je sais que tu me suis sur ma récap' et je me souviens aussi que tu n'as pas de récap' (pour ne pas t'éparpiller) et que tu...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages