Histoire vécue Amour - Couple > Mariage > Autres      (7526 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mariage mixte entre marocain et sénégalais

Témoignage d'internaute trouvé sur bladi
Mail  
| 2814 lectures | ratingStar_45323_1ratingStar_45323_2ratingStar_45323_3ratingStar_45323_4

Mademoiselle t'a rien perdu si ton choix s'est porté sur un galsen. C'est quelqu'un de cool en general, un open mind man. Tiens bon miss ! Tout ira pour le mieux entre vous .

Ci dessous tu peux lire le temoignage d'une marocaine sur le senegal et les senegalais .

LE SENAGAL VU PAR UNE MAROCAINE.

Je n'y suis pas arrivée en souriant. Et pourtant, j'en suis repartie en pleurant. Ce qui est vrai pour le nord de la France - c'est le propos du célèbre film Bienvenue chez les Ch'tis - l'est aussi pour le pays que j'aime et où j'ai vécu cinq courtes années. Assurément, le charme opère très vite au Sénégal, là où j'ai ressenti les plus fortes émotions qu'il m'a été donné de vivre. J'ai surfé entre le meilleur (souvent) , et le moins bon (rarement) … Mais ce sont les meilleurs souvenirs qui restent !

Le moins bon, sur lequel je passerai très vite, vient des inconvénients d'un pays "en voie de développement" : pauvreté, tourisme de masse irresponsable, mauvais état des routes et éternelles coupures d'électricité… Quant au meilleur, une page ne suffirait pas pour le décrire… Marocaine de coeur je suis - et je resterai -, mais aussi sénégalaise d'adoption. Un cheikh que j'ai rencontré au tout début de mon séjour me l'avait affirmé : "Le Sénégal vous ensorcellera… On ne l'oublie jamais. Vous verrez : vous y reviendrez après l'avoir quitté ! "

Le Sénégal, c'est d'abord le pays de la Téranga, l'hospitalité légendaire, où l'étranger participe au quotidien de ses hôtes tout en étant traité comme un invité de marque. La convivialité et la palabre sont au coeur de la vie sociale et s'expriment souvent autour d'un plat unique réunissant petits et grands. La cérémonie du thé, l'ataya, est également un moment important de la journée, surtout pour les jeunes.

La Téranga, la tradition et les femmes.

Chez les Sénégalais, chaleureux et accueillants, prêts à faire découvrir aux visiteurs leur pays, les sourires et la générosité sont spontanés. Ils ouvrent facilement leur porte - comme leur coeur - et vous trouverez toujours sur votre route quelqu'un pour vous aider. Le minimum que vous puissiez espérer est que l'on vous offre un peu de son temps. Un temps d'une autre dimension, que chacun prend pour soi mais aussi pour les autres. "Sénégal, no stress" peut-on lire sur les tee-shirts vendus à la sauvette…

La Téranga vient de loin, puisque le pays est depuis longtemps devenu le carrefour de multiples ethnies - Wolofs, Sérères, Mandingues, Peuls, Toucouleurs et autres Diolas, pour ne citer qu'eux - comme celui de nombreuses communautés étrangères - libanaise, mauritanienne ou marocaine. Cette dernière, en particulier, est très appréciée en raison d'une amitié sénégalo-marocaine séculaire. Accueillant, le Sénégal l'est aussi pour les religions. Il est très courant d'y trouver, au sein d'une même famille, plusieurs confessions. Les mariages interreligieux sont nombreux et parfaitement tolérés. D'autant que ce qui fonde la solidarité familiale, c'est la tradition.

Celle-ci prône d'abord le respect des anciens : quiconque est plus âgé que vous mérite votre attention et vos égards. On doit faire traverser la chaussée à une personne âgée et la faire passer devant soi dans une file d'attente… On qualifie respectueusement l'aîné de "Grand" , ou de "Vieux" , selon son âge. Et puis, il y a aussi le respect de la femme : la maman est sacrée, on lui rend grâce tous les jours d'avoir donné la vie. "Merci maman ! " peut-on lire sur les minibus très colorés qui sillonnent en trombe Dakar. On doit protéger sa soeur - ou les femmes de sa famille - de la même manière que sa voisine. La condition féminine est peut-être l'une des meilleures d'Afrique. Bref, le respect de ces valeurs concourt à faire du pays une mosaïque de personnes, de religions et de coutumes qui cohabitent dans un esprit de paix et de tolérance inoubliable.

Si un jour ma famille et moi avons quitté le Sénégal - à regret -, le pèlerinage annuel au pays de Senghor reste un rituel incontournable. D'abord Dakar et le bonheur de retrouver, dès notre descente d'avion, des sensations anciennes et profondément ancrées dans nos coeurs… Le plaisir de sentir la foule qui se presse, les odeurs de la mer, les couleurs des boubous… Cette impression étrange de n'être jamais partie, que le temps, ici, s'est arrêté dans mon souvenir… Et quel plaisir de voir mes enfants baragouiner en wolof, palabrer tranquillement avec les gens en leur tenant la main…
  Lire la suite de la discussion sur bladi.net


45323
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je reve qu'il m'annonce qu'il me quitte... - affaires de couples

image

D'emblée je sais que je ne vais pas passer pour quelqu'un de très courageux… Pkoi je n'arrive a décider de moi même que je devrais le quitter et point barre ? Simplement parce que j'ai très peur de sa réaction. Il ne m'a jamais frappé mais...Lire la suite

C'est parti !

image

Ah bah voilà, j'ai tout faux. Bref, je réitère ce que je disais sur les parures, j'aime bien la première. BL, oui, oui, je sais que tu me suis sur ma récap' et je me souviens aussi que tu n'as pas de récap' (pour ne pas t'éparpiller) et que tu...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages