Histoire vécue Amour - Couple > Mariage > Autres      (7526 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mes désirs et ses craintes

Témoignage d'internaute trouvé sur forum-couple
Mail  
| 363 lectures | ratingStar_121480_1ratingStar_121480_2ratingStar_121480_3ratingStar_121480_4

Sans pour autant être niaise, je dois le reconnaître, je suis terriblement fleur bleue ! Une romantique de la première heure. "Ils se marièrent, vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants… " oui, j'y crois ! L'homme que j'aime, je l'ai trouvé, j'en suis sûre, sûre et certaine depuis le début ! On a eu nos soucis, nos disputes, mais, malgré ça, ma conviction qu'il est et restera le seul n'en a jamais été ébranlée. Le mariage, j'en rêve depuis toute petite pour la belle robe, pour avoir mon jour de princesse. Mais depuis qu'il est dans ma vie et plus encore depuis quelques temps, le mariage a beaucoup plus de sens à mes yeux. L'engagement, j'y crois dur comme fer. Rien que prester le Serment de Socrate le jour de ma remise de diplôme, ça a été quelque chose. Alors, même si dans mon coeur c'est déjà le cas depuis longtemps, jurer amour et fidélité à mon homme pour toute ma vie devant la loi et les gens que j'aime, c'est… Wouaw… je ne trouve même pas le mot ! De plus, je suis tellement fière de mon fiancé, tellement heureuse de tout ce qu'il est, que je ressens vraiment le besoin de me sentir liée à lui officiellement et de porter son nom de famille. Ca me blesse énormément de savoir tout l'amour qu'on se porte et de me dire qu'aux yeux de la loi, cela ne signifie rien, que nous ne sommes officiellement rien l'un pour l'autre. Il y a quelques jours, après avoir appris que ma soeur, âgée de 30 ans et déjà divorcée une fois, allait se remarier avec son nouveau compagnon, j'ai souhaité reparler mariage avec mon amoureux. Sans pour autant vouloir entrer dans une compétition malsaine ni faire preuve de jalousie, je ressens envers la situation de ma soeur une profonde injustice. Je me permets donc une "petite" parenthèse pour vous expliquer plus clairement : à mon âge, ma soeur avait déjà tout pour être heureuse (un boulot, une maison, un mari qui, certes, avait de gros défauts mais qui lui aurait décroché la lune) et pour des raisons qui aujourd'hui sont encore floues pour moi, elle a tout foutu par terre, a trompé son mari, a flirté sur Internet avec d'autres hommes sur des sites de rencontres. Cela s'est soldé par un divorce, son retour chez mes parents, des frasques virtuelles se concrétisant dans la vie réelle où, à mes yeux, elle a bafoué l'éducation que nous avons reçue et sa dignité avec des hommes qui ne valaient pas grand chose. Puis, elle a rencontré son compagnon actuel et là, tout s'est enchaîné très vite : ils se sont mis en ménage rapidement, elle est tombée enceinte, ils ont déménagé dans un plus grand appartement pour le bébé et voilà qu'aujourd'hui, alors que le petit va avoir un an, elle annonce qu'elle compte se remarier. Depuis plus de six ans, je mène avec mon fiancé une relation où nous avons aussi nos petits soucis mais où ce qui nous unit est vraiment fort et beau et où nous tâchons toujours de faire preuve de responsabilité et de maturité. Jamais nous n'avons fauté ou simplement eu l'envie de fauter avec une autre personne. Chacun est le monde de l'autre et l'amour entre nous ne fait que s'accroître chaque jour. Je n'y peux rien, c'est ainsi, je ne peux pas m'empêcher de me dire que c'est à mon tour d'être récompensée par la vie, qu'elle a eu sa chance, qu'elle l'a gâchée et qu'elle peut déjà s'estimer très heureuse d'avoir pu redémarrer une histoire stable avec quelqu'un après toutes ces bêtises qui lui ont causé tant de tort mais qui ont aussi copieusement fait souffrir son entourage. N'a-t-elle pas déjà été formidablement gâtée d'avoir pu mettre au monde un enfant aussi merveilleux que mon neveu ? Ne peut-elle vraiment rien me laisser ? Je n'ai jamais agi de façon irréfléchie, j'ai toujours fait de mon mieux pour être approuvée dans mes choix de vie par mes parents, savoir qu'ils me considèrent comme une personne responsable et mature est très important à mes yeux. Faudra-t-il toujours que je sois au second plan, irrémédiablement effacée par son tempérament bien plus extraverti que le mien ? Je voudrais tant pouvoir rester moi et, malgré tout, avoir le premier rôle, juste une fois. (Voilà, ça, c'était mon problème d'ego…) Le mariage, j'en ai donc parlé avec mon fiancé en tout début de semaine et cela ne s'est pas très bien passé. J'avoue qu'à ce moment-là, le souci cité un peu plus haut était très présent dans mon discours et il a interprété ça comme un besoin viscéral de couper l'herbe sous le pied de ma s&oelig ; ur aînée. Là où ses réponses m'ont beaucoup blessée, c'est qu'il n'a quasiment parlé que d'argent durant cette discussion. J'ai été blessée de sentir cet engagement si important pour moi, ramené à une unique question de sous. Quelques jours plus tard, nous avons reparlé et, quand je lui ai expliqué que toute cette réticence de sa part m'avait réellement fait beaucoup de mal, c'est là qu'il m'a fait part de ses craintes. En effet, mon homme provient d'une famille éclatée dont les quelques membres restant avec qui nous sommes encore en contact se comptent sur les doigts d'une seule main. Du côté de la famille de son père, il n'y a plus de contact du tout et, à ses dires, ce n'est pas un mal, car ces personnes semblent ne pas être très fréquentables. Du coup, il est honteux de cette famille en ruine et il est gêné de son nom de famille alors que, moi, je serais vraiment fière de pouvoir le porter. De plus, il semble qu'à ses yeux rien ne soit trop beau pour moi, il a donc aussi peur de "m'offrir un mariage minable" (ce sont ses propres mots, je les trouve tellement durs). Pourtant, à ce niveau-là, il sait que je ne suis pas une fille matérialiste et que je souhaite depuis toujours avoir un petit mariage, joli mais intime et sans grandes fioritures. J'ai l'impression d'être parvenue à le rassurer un peu et nous commençons tout doucement les recherches pour les préparatifs. Comme je lui ai dit : "Après tout, la seule chose qui ne coûte rien dans un mariage, ce sont encore les projets ! " Il s'investit de bonne foi mais je voudrais réellement parvenir à faire naître en lui davantage d'enthousiasme et de sérénité à l'idée de notre union.
  Lire la suite de la discussion sur forum-couple.com


121480
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je reve qu'il m'annonce qu'il me quitte... - affaires de couples

image

D'emblée je sais que je ne vais pas passer pour quelqu'un de très courageux… Pkoi je n'arrive a décider de moi même que je devrais le quitter et point barre ? Simplement parce que j'ai très peur de sa réaction. Il ne m'a jamais frappé mais...Lire la suite

C'est parti !

image

Ah bah voilà, j'ai tout faux. Bref, je réitère ce que je disais sur les parures, j'aime bien la première. BL, oui, oui, je sais que tu me suis sur ma récap' et je me souviens aussi que tu n'as pas de récap' (pour ne pas t'éparpiller) et que tu...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages