Histoire vécue Amour - Couple > Mariage > Jour J      (1190 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le récit du déroulement de notre mariage

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 578 lectures | ratingStar_215995_1ratingStar_215995_2ratingStar_215995_3ratingStar_215995_4

Etant en vacances la semaine dernière, les choses ont commencé à s'accélérer sérieusement le mercredi… Donc mercredi, je me réveille pas bien, nauséeuse, j'en ai marre, plein de boutons ont fait leur apparition sur mon visage. Finalement, je me rends compte que je suis stressée, je pleure un bon coup puis ça va mieux. On continue à préparer diverses choses le reste de la semaine, je vais mieux. Le vendredi, moral dans les chaussettes à cause du temps ! Il pleut il pleut, alors on prend la décision d'installer notre houppah faite maison (bientôt les photos) à l'intérieur du château (vive la mixité, nous avons fait 3 cérémonie samedi : la mairie, l'église car je suis catholique, et une fausse cérémonie juive en soirée car mon beau-père est… Alexandre, bien qu'athé a eu le souci de maintenir les traditions).

 

Après l'installation, nous allons récupérer nos fleurs (j'en profite pour faire de la pub : toute nouvelle fleuriste elle fait des compo superbes ! Arum d'aurore à abondant (28) , puis allons chercher mon frère à la gare. Nous sommes 4 dans l'utilitaire de mon père, alors je voyage sur les genoux de mon promis ! Nous rentrons et je m'occupe des sachets de pétales de roses pour l'église. Mon témoin-cousine et ma mère ont, pendant ce temps, terminé la déco de l'église. Juste avant de me coucher, séance manucure avec Alexandre. Extinction des feux à 00h. Samedi matin ! Nous y sommes ! Je me sens bien. Nous nous faisons réveiller par la sonnerie du portail à 8h. Une cousine nous livre un superbe bouquet de 50 roses. Je me lève, me douche et déjeune avec un lance-pierre. Alexandre prend son temps, ce qui m'énerve car il est déjà 9h, et le photographe arrive à 10h30. Tout le monde finit de se préparer, direction église à 9h30. Finition de la déco, j'apporte les bouquets que nous avons déjà reçus et les pétales à l'église, et nous en profitons pour répéter notre entrée dans l'église. 10h23, nous n'avons pas fini. Le photographe nous attend chez mes parents. Il nous rejoint à l'église pour prendre des photos de la déco. De retour chez mes parents à 10h50, ma mère est rentrée. Elle est stressée et je me fais ouspillée car je n'ai pas passé l'aspirateur ("euh ? Tu es sûre que ça va maman ? "). Bref… la coiffeuse arrive à 11h comme prévu… je suis gênée car ma mère passe toujours l'aspirateur… Bon, je fais attendre la coiffeuse à l'étage car le photographe n'est pas revenu de l'église. Puis tout s'enchaine ! La patronne de la coiffeuse arrive accompagnée d'une esthéticienne, les photographes reviennent. J'hallucine car c'est la cohue dans la cour de mes parents… Environ 8 véhicules sont stationnés. Je me fais coiffer. Ma mère se fait maquiller pendant ce temps. Puis je me fais maquiller pendant que ma cousine se fait coiffer.

 

Bref, tout s'enchaine. Mauvaise idée de mettre de la musique classique (vivaldi en plus ! ) pour me faire destresser, j'ai l'impression d'être dans l'église. Les photographes courent jusqu'à leur voiture pour me ramener "un truc qui bouge". Le stress retombe. Premier grand moment d'émotion quand ma tante-marraine m'offre un premier cadeau : un sautoir de mon arrière grand-mère qu'elle a fait raccourcir en ras-de-cou afin que les arrières-petites filles puissent profiter de ce bijou de famille, dont je ne soupçonnais pas l'existence. Je suis tellement ébahie que j'en oublie de pleurer, ça tombe bien car je suis maquillée. Il est 12h30 quand je suis prête. Je regarde ma témoin se faire coiffer-maquiller. J'en profite pour bien manger car j'ai faimm !!!!! L'heure tourne. Je file dans la salle de bains pour commencer à m'habiller. Ma mère, et Amélie m'enfile ma robe. Deuxième moment d'émotions. Ma mère me fait son cadeau : mon collier pour la journée. Absolument magnifique. Elle compte sur moi pour l'offrir aux générations futures. On fixe mon voile. Je mets mes boucles d'oreille. Ca y est, je suis prête. Mon père et mon frère sont les premiers à me voir. En coeurs d'artichauts, ils ne peuvent rien me dire : "il n'y a pas de mots, tu es absolument émouvante". Ca y est, j'ai les larmes aux yeux. Je fais un bi hug à mon frère-témoin. Alexandre m'attend dans le jardin. Il est retourné. Quand il me voit il semble très ému. Les premières larmes coulent de mon côté.

 

Tout le monde commence à arriver dans la cour. Plus de place pour se garer, le chemin commence même à être encombré. Je tiens à faire quelques photos de couple dans le lavoir à côté de la maison où mon frère et moi avons fait les 400 coups quand nous étions petits. Il est 15h. En chemin, je retrouve mes grands-parents. Papi est un peu stressé car il a un texte à lire à l'église. Mamie pleure en me voyant. J'ai les larmes aux yeux (et oui, encore ! ). En chemin, nous croisons encore 4-5 voitures de la famille. Tout le monde s'arrête pour nous embrasser et me dire combien je suis belle. J'ai chaud au coeur. Plusieurs photos au lavoir, moment de détente. Nous rentrons chez mes parents, Alexandre part à la mairie avec mon oncle. Je prends la suite après avoir pris place dans le Suv de mon père. Arrivée à la mairie à 15h30 comme prévu. Tout le monde est là pour nous. Nous prenons le temps d'embrasser tout le monde. Gilles, maire du village et ami de mes parents nous accueille bras ouverts. Je fais mon entrée à la mairie au bras de mon père.

 

Le maire nous marie et nous transmets un mot de félicitations manuscrit du maire de Courbevoie ou alex et moi habitons. Il a un mot pour ma mère : il aurait aimé qu'elle nous marie car elle était conseillère municipale jusqu'en mars. Nous nous dirigeons en troupeau vers l'église (en fait je prends les devant et je pars avec Alexandre. Parfait, tout le monde nous suit ! ). Je tiens à profiter du temps que nous avons avant l'église pour prendre des photos. Raté, il se met à pleuvoir quelques gouttes. Tous nos invités courent et rentrent dans l'église (mince, moi qui pensais qu'ils allaient mettre du temps à entrer ! )

 

Du coup, on ne fait pas de photos. J'attends le prêtre. Hélène, une amie me prévient qu'il est déjà là ! Tellement pressé de nous marier, il a abrégé le mariage-baptème d'avant pour être ponctuel à notre mariage. Il est 16h20. Je pensais qu'il serait en retard ! Je m'écrie "ouaih, c'est génial, allez, on y va ! " (pas le temps de dire ouf ! ). La musique démarre, alex rentre au bras de sa mère, suivie de ma mère au bras de mon frère, du beauf-témoin d'alex au bras de Brigitte (ma désormais belle-soeur) , de Léo, l'ami d'enfance au bras de Sabine (la deuxième soeur qui nous a fait l'honneur de sa présence à l'église) , puis Amélie, ma cousine-témoin au bras de son fiancé. Je me dirige vers l'entrée au bras de mon père. Cette petite église de village est pleine à craquer. Je fais mon entrée et rejoins mon mari. Tout se passe marveilleusement bien, comme indiqué sur le livret que nous avons fait. Pas de surprise jusqu'à… la lecture du 3ème texte faite par mon parrain-papi à laquelle il a rajouté un discours personnalisé se terminant par "Karine et Alexandre, nous vous aimons".

 

Je me mets vraiment à pleurer cette fois, et j'ai l'impression que tout le monde pleure dans l'église. Sa lecture terminée, il se dirige vers moi comme un automate, moi vers lui pour l'embrasser. Je suis littéralement déboussolée. Trop d'émotions… Sortie de l'église, nous prenons la voiture pour aller au chateau. En route, j'ai très mal à la tête. Je ferme les yeux, j'essaie de me reposer. Nous arrivons à l'heure 18h17, parfait. Début du cocktail… Que dire. Je n'en ai rien vu. On se rend compte que mes grands-parents sont absents.L'inquiétude nous gagne. Ils se sont perdus en route. Mon oncle part les chercher. Entre temps, nous faisons les photos de groupe, le lancer de bouquet. Je garde le sourire mais j'ai très très mal à la tête. Hélène me balance un spiffen (oh merci !! ) , et nous nous isolons avec les photographes pour faire des photos de couple dans le chateau. Je me détends, je n'ai plus mal à la tête. On nous attend déjà pour la cérémonie juive.

 

Encore beaucoup d'émotions ! Mes grands-parents sont là. Je profite des derniers moments avec les photographes pour faire des photos avec eux. Tous les invités sont déjà dans la salle à manger. Nous nous y dirigeons donc, et là, surprise, on retrouve tout le monde dans la salle de danse en train de chanter "tout le bonheur du monde" de sinsemilia. Wahouh ! Le diner se déroule à merveille. Une autre surprise : Un diaporama fait par nos amis et ma témoin de nos vies avant et ensemble. Grand moment de rigolade !! J'en profite pour faire un long discours avec des clins d'oeil "aux vieux couples". Beaucoup de personnes ont les larmes aux yeux, je suis moi-même très émue. Nous finissons le repas et tirons le feu d'artifices (surprise de ma part pour Alexandre). Nous rentrons dans le château et retrouvons Laurent, cousin d'Alexandre installé au clavier, avec un micro pour nous chanter quelques une de ses compositions. Les paroles sont très belles, et je crois savoir à qui elles sont destinées. Je sais qui sera le prochain cousin à se marier !

 

Vient le moment de notre première danse… et celui de la soirée dansante. Nous nous sommes éclatés jusqu'à 6h. On a dit stop au DJ quand je commençais à sautiller partout en fermant les yeux de fatigue. Alex et moi montons dans notre chambre et ouvrons tous les cadeaux et enveloppes. Nous avons été sidérés d'être aussi gatés. Notre voyage de noce en Asie est financé haut la main. Dernier grand moment d'émotion en ouvrant un cadeau : un manuel de médecine datant de 1671. Aie aie aie… Merveilleux. Comment réussir à dormir avec autant de souvenirs en tête ?! Dur dur. Réveil le lendemain… enfin, quelques heures plus tard à 12h. Nos invités commencent à arriver. Nous sommes presque 100 pour ce lendemain de mariage.

 

Voilà. Un mariage fabuleux qui a su malgré un cadre assez pompeux, rester très simple et bon enfant. Un mariage très très émouvant, je n'aurais jamais imaginé à ce point. Hier encore, plein d'amis, et autres invités nous ont rappelé pour nous dire combien notre mariage était réussi, combien ils s'étaient amusé. "le mariage le plus sympa, le plus réussi de la saison" d'après le superviseur de la soirée. Des prestataires fabuleux dont je tiens à faire la liste si vous en cherchez :

-Moonlight animation aux commandes de la musique (il nous a sonorisé le diaporama en plus ! Nouvelle boite, 500 euros pour toute la soirée, hyper sympa, ils sont venus à deux)

-Philippe Praud aux photos, avec son amie Isabelle pour 50 euros de plus (il nous ont fait 1400 photos au lieu des 800 prévues ! )

-Aurore d'"Arum d'Aurore" pour les fleurs qui a fait un travail fantastique (heureusement que dimanche j'ai planqué quelques centres de table car tous les invités pertaient avec ! ) -Patricia Marceau et Natalia pour la coiffure, Karine pour le maquillage.

-Chambord prestige notre traiteur que tout le monde a adoré.

 

Et merci aussi à vous toutes pour votre soutien et votre aide ! Je vous souhaite de vivre un mariage aussi fabuleux que le notre. Ce n'est que du bonheur. Ne vous prenez pas la tête pour des petits détails (nous aussi nous avons eu des couacs genre, les menus pas disposés à table alors que ça m'a pris un temps monstre pour les faire. Pas grave ! On les a distribués en début de repas.) Profitez de chaque regard chaque larme, ressentez à fond toutes les émotions car on ne peut pas en ressentir autant tous les jours. Ce sont des temps forts de la vie. Notre mariage a été très difficile dans les préparatifs.

 

Nous l'avons organisé seuls à cause de la mixité en jeu. Les relations avec mon beau-père ont été tendues pendant 18 mois quand nous avons annoncé qu'on voulait se marier à l'église. On ne pensais pas que ça poserait autant de problèmes. On a soulevé beaucoup de problèmes passés sous silence depuis des années. Il y a eu des larmes, des ras-le-bol. En mars, je pensais même tout annuler. Mais nous avons tenu bon, nous avons brisé la glace, on a pu tout se dire en famille. Mon mariage a l'église a été préservé (j'y tenais tellement) , tout en respectant la demie-origine d'alex avec cette troisième célébration). Et c'est ça le mariage. Ce n'est pas une simple fête de famille. C'est vraiment l'occasion unique de pouvoir se dire des choses bouleversantes, de se rapprocher… Alex n'est plus mon copain, il est devenu le fils de mes parents, et moi la fille des siens.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


215995
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

09.05.2015 - blanc, vert, lierre : je demarre ! - mariage

image

Hé bien voilà, après 6 mois à traîner sur le forum Mariage de docti, je saute le pas et j'inaugure MA récap !! AVIS : je m'excuse par avance : je sens que ça va être long, très long… Déjà que j'ai tendance à pondre des pavés quand...Lire la suite

Qu'est ce que la doctrine sociale de l'eglise ? - les mamans chretiennes

image

Petit passage par ici avant de me coller au boulot… si, si, il le faut ! J'aime beaucoup ce que tu écris là, Danifir, ça me parle bien. … les 3 paragraphes me parlent, en fait ! Et en effet, Kay, le fait que l'homme doive apporter, chaque...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages