Histoire vécue Amour - Couple > Mariage > Jour J      (1190 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mariage : jour J mémorable

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 243 lectures | ratingStar_154210_1ratingStar_154210_2ratingStar_154210_3ratingStar_154210_4

La suite du récit : après la mairie, l'église… jusqu'à la pièce montée le soir J'emboite le pas, personne ne me suit ? Bon ? Très bien ? Petit appel à mon chéri, il me rejoint, tant pis, on commence à partir, les gens suivront bien ! J'aperçois quelques invités qui nous attendent déjà devant l'église, un bonjour, l'arrivée de la suite du cortège, les gens s'installent, nous on se prépare ? Oui, toi devant avec ta maman, ensuite, Paul et maman, les enfants ? Ouh là, dur de les discipliner et de leur expliquer comment se mettre ? Au final, ils se mettront donc, comme ils veulent ! Après tout, quelle importance ? Moi et mon papa ? La musique commence, "Amazing grace" , chacun entre, lentement, j'attend, que c'est long ! Je veux entrer aussi ! Chéri arrive au bout, c'est à moi ? J'entre fièrement au bras de mon papa, je ne peux pas regarder devant, non, je cherche les visages du regard, je leur souris, quel bonheur de voir tout ce monde réunit, pour nous ! Le groupe du gospel est bien arrivé, tout va bien, ils sont beaux, en noir et blanc, il me tarde de les entendre chanter ! Je rejoints mon chéri, installé, prend ma place, la cérémonie peut commencer ? Ce sera une jolie cérémonie, le premier discours du prêtre me semble interminable, il me tarde d'en arriver au moment clé ! Le Gospel, une merveille, un rayon de soleil, le premier morceau qu'ils entament à l'unisson me donne la chair de poule, mon sourire s'élargit, c'est magnifique ! Le prêtre pense à ceux qui ne sont pas là, ceux qui ne sont plus là, je ne peux m'empêcher de penser à mon papi et ma mamie, décédés, j'espère qu'ils me regardent de là haut ! Il faut que je pense à autre chose, mes yeux s'emplissent de larmes. Il est temps d'échanger nos consentements, mon mari s'emmêle les pinceaux, c'en est attendrissant ! Après tout, peu importe les mots, seul notre amour, notre engagement compte ! Tout s'enchaine très vite, lorsque cela me prend, je regarde les invités, leurs réactions, la petite Nina, 2 ans, qui circule autour de l ? Hotel, se rpproche chaque fois un peu plus jusqu'à le faire vasciller, toute l'assemblée retient son souffle, je pense qu'à ce moment là, personne n'écoute le prêtre ! Puis vient la signature des registres, on échange quelques mots cette fois ci avec le prêtre, tout le monde sort, à notre tour ! Les bulles ? Élèvent déjà dans les airs ! Et ce ne sont pas que les enfants qui soufflent dedans ! Ca non ! On est là, sur le parvis, fiers, heureux, émus, amoureux, impatient, rassurés ? Des bisous, des félicitations. Ma tante vient me saluer, sa gorge est nouée, elle me parle de son mari, décédé dans l'année, c'est dur, j'essaie de retenir mes larmes. Je me retourne, mon mari est en pleurs, pas juste la larme qui ne demande qu'à descendre sur votre joue, c'est intense, il a eu sa mamie au téléphone, elle qui n'a pas pu venir, restée en Guadeloupe, elle qu'il aurait tant aimé voir le jour de son mariage. Je voudrais tant le consoler, le prendre dans mes bras, mais beau papa ne me le prête pas ? La voiture est là, mon frère nous attend, j'entraine mon homme, qui essaie de reprendre ses esprits, on monte, on attend que le cortège se forme, on observe mes parents, à qui nous avons prêté notre Léon, ils reculent, il ne regarde pas ? Et de deux voitures abîmées ? Papa n'a pas regardé, il est entré dans la voiture de Geoff ! Bah, ce n'est rien, je vous l'ai dit, rien ne gâchera ces instants précieux, on aura suffisamment de jours dans notre vie pour se faire du souci pour des choses si futiles, si matérielles ! Un concert de klaxon envahit Paimpol, On salue tous ceux que l'on voit, on roule, pour rejoindre la maison, et entamer le vin d ? Honneur. Petit instant privilégié, j'ai mon mari pour moi, je profite, je sens que ce sera plus dur une fois arrivés, lâchés au beau milieu de tous les invités ! Première chose à faire, la photo de groupe avant tout, après, ce sera trop difficile de réunir tout le monde ! Les gens approchent, timidement, je me prend à faire la maîtresse, et tout le monde m'écoute ! Ma voix réussit à couvrir toutes les paroles des gens indisciplinés ! Mais ce n'est pas pour autant qu'ils s'exécutent ! Et il manque mamie ! Des tantes également ? Elles achètent des cartes postales en ville !!! C'est vrai que c'est le moment ! Tant pis, ce sera sans eux ! A partir de là, tout s'enchaine très vite ! Trop vite ? Départ avec mon mari pour l'abbaye de Beauport, instant photo, on s'étonne, on est tous les deux très à l'aise, on pose, on ose, on y prend plaisir ! Fabien, qui nous a amené semble ravi de ce privilège, loin de l'excitation du cocktail, loin des gens, au milieu de ce cadre idyllique, dont j'avais oublié la beauté ! Mais ne nous éternisons pas, les gens nous attendent ! Doudou prend le volant (ww Eos décapotable, à 40000 euros, chéri est fou, il adore, il en rêve ! ) De retour à la maison, pas vraiment le temps de profiter du vin d ? Honneur, le Gospel range déjà tout son matériel, nous ne les aurons même pas écoutés, petite déception, mais nous sommes rattrapés par les invités, c'est le moment d'échanger quelques mots, de faire des photos, en réalité, difficile de profiter, nous sommes accaparés toutes les trente secondes ! Pas le temps de se poser, nous n'avons même pas encore pu gouter au buffet, ni aux accras, aux pâtés préparés par les tantes de chéri ! Je comprend pourquoi on m'avait dit qu'il était difficile de consacrer du temps à chacun ! Quelle frustration, mais en même temps, quel plaisir de se sentir au centre de l'attention ! Ma belle famille, elle à qui j'en voulais de ne pas avoir été comme je le souhaitais durant les préparatifs, m'accueille à bras ouvert, ils me disent que maintenant, je fais partie de la famille, j'ai (enfin) e droit de les tutoyer, mais ils n'oublient pas de me faire passer leur message ? J'ai plutôt intérêt à prendre soin de mon homme, de leur chair ! Mon bouquet ! Oui, il faut que j'y pense ! Je dois le lancer ! Comment faire ? En arrière ? Du haut du balcon ? La photographe me suggère le balcon, j'y cours ! Il faut passer par la chambre prêtée aux cousins ! Mon dieu quel bazar ! Mickaël se repose un peu, je lui descend les stores, et me faufile en haut du balcon ! Elles sont toutes là, en bas, elles attendent, entament une pseudo danse guerrière ! Caroline a une entorse des ligaments croisés au genoux, elle se place au centre de cette masse en furie ! Elle est folle !!! Je pense à leur préciser que le bouquet est lourd, particulièrement la poignée en fer !!! Un ? Deux ? Trois, je ferme les yeux, pas de triche, voilà mon bouquet dans les airs ! Il sera pour Laure ! Ma copine !!! La propriétaire de Puzzle, petite ponette d'amour qu'elle me prête, chez nous, vers Bordeaux ? Je ne peux m'empêcher de taquiner Laurent, son chéri, eux qui passent leur temps à se râler dessus !!! Je redescend la féliciter ! 20h30 ! Déjà !!! L ? Heure de commencer le repas ! Toujours aussi indisciplinés, les invités sont dur à rassembler dans le barnum, ils terminent le planteur ! Les fumeurs font une dernière cigarette, on attend que la majorité des personnes soient assises pour l'entrée ! Ah oui tiens, on n'y avait même pas pensé à ça ? Je laisse le choix à mon petit frère pour la musique, on circule entre les tables, la salle est belle ! Bien plus belle que je ne l'avais imaginée ! Et tous ces gens réunis ! Blancs, noirs ? Jeunes, vieux ? Famille, amis ? Tous là, pour nous, ils nous acclament ! Chéri entame un petit discours, de l'improvisation, pour changer ! Petit battle de voix, le 22 contre le 92, le 971 ou encore le33, tous donnent de la voix ! Il remercie chacun d'être venus, et pense à ceux qui n'ont pas pu venir ! Il changer vite de sujet, trop risqué d'évoquer sa mamie ! Je le presse, moi aussi j'ai envie de parler ! Je remercie ses parents, tout simplement parce qu'ils m'ont offert la plus belle chose de ma vie ! Merci à mes parents pour tout leur investissement ! Merci à tous, qu'ils profitent, s'amusent, prennent autant de plaisir que nous ! La soirée est lancée, les plats vont s'enchainer, les animations, les séquences émotions ! Premier moment fort, ma s'ur a préparé un poème, elle me dit qu'elle m'aime, que je suis son modèle, qu'elle est fière de moi, de nous, de notre couple ? Puis vient le diapo qu'elle a préparé avec l'aide de son chéri, des photos de moi, petite, grandissant, en passant par toutes les grosses étapes de ma vie, la naissance de mon frère et ma s'ur, l'école, le collège, la voile, le lycée, ma passion pour guingamp, la fac, ma rencontre avec chéri, l'équitation, notre vie à deux, nos amis ? Tout cela au son de musiques qui évoquent tant pour moi ! Comment s'en sont ils souvenu ? Des musiques dont moi-même je ne me souvenais plus, mais qui pourtant symbolisent des moments clés de ma vie ! Deuxième temps fort, le Libdub préparé par nombre de nos proches ! Exellent !!! http://www.facebook.com/video/vide [… ] 402.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


154210
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

09.05.2015 - blanc, vert, lierre : je demarre ! - mariage

image

Hé bien voilà, après 6 mois à traîner sur le forum Mariage de docti, je saute le pas et j'inaugure MA récap !! AVIS : je m'excuse par avance : je sens que ça va être long, très long… Déjà que j'ai tendance à pondre des pavés quand...Lire la suite

Qu'est ce que la doctrine sociale de l'eglise ? - les mamans chretiennes

image

Petit passage par ici avant de me coller au boulot… si, si, il le faut ! J'aime beaucoup ce que tu écris là, Danifir, ça me parle bien. … les 3 paragraphes me parlent, en fait ! Et en effet, Kay, le fait que l'homme doive apporter, chaque...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages