Histoire vécue Amour - Couple > Mariage > Jour J      (1190 témoignages)

Préc.

Suiv.

Notre mariage a été un succès

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 472 lectures | ratingStar_217979_1ratingStar_217979_2ratingStar_217979_3ratingStar_217979_4

6h45 le 20/09: je me leve, le reveil aurait du sonner un quart d'heure après mais de toute façon je ne dors deja plus. Depuis quelque jours dejà, je dors mal et peu… Prisca ma témoin qui est la depuis quelques jours se leve aussi. Ensuite, petit déjeuner, douche, Chéri dort toujours… Il ne daignera se lever que lorsque Prisca et moi partons chez le coiffeur. Chez le coiffeur tout va bien jusqu'à ce que le photographe arrive : depuis toujours je me crispe quand il y a un appareil photo et celui va me suivre toute la journée. A partir de ce moment le stress monte d'un coup. Heureusement je suis presqu'entierement coiffée .

Ensuite on va chez l'esthéticienne, les photos continuent. Après direction la maison qu'on louait pour l'habillage. On arrive en même temps que ma mère venue en renfort. Le laçage de la robe va s'avérer un peu fastidieux mais tout fini par rentrer dans l'ordre. Apres quelques photos il est deja 11h15 et il est temps de partir pour la mairie. Arrivés sur place malgré les 20 ou d'habitude je sors avec des manches longues, je décide d'enlever mon étole… Sauf que maladroite comme je suis, j'ai trouvé le moyen d'arracher mon voile !!! Du coup, au lieu d'aller à la mairie, je cours presque à l'opposé sur le parking pour aller demander à ma mère de refixer le voile. Ma mère commence à paniquer mais finit par réussir à le refixer. Elle a à peine fini que quelqu'un de la mairie vient nous demander d'activer la manoeuvre car bien évidement on est en retard. A partir de ce moment le de niveau stress est au maximum, on se dirige vers la mairie : il y a du monde, je reconnais vaguement les personnes de ma famille, je suis en quelque sorte en mode automatique. Je rentre dans la mairie ou l'adjointe me dit que j'ai une très belle robe. Je n'ai toujours pas aperçu Arnaud. En fait il m'attendait dans la salle des mariage. L'adjointe fait un discours assez long puis nous marie. On sort de la mairie, je suis toujours aussi tendue. On fait quelques photos rapidement car le planning est serré : nous devons aller faire des photos de couple pendant que les invités vont manger à la salle et que certains invités mettent la salle en place pour le soir.

Sur le trajet, le stress se poursuit parce que tout est fait pour nous ralentir : bouchon à cause du beau temps vers arcachon, ensuite un abruti décide de rouler à 70 au lieu de 90 et enfin on a droit au train qui bloque le passage à niveau. On arrive quand même au parc Mauresque avec le photographe. La tout va bien, le stress s'en va, on est au calme avec le photographe on fait le tour du parc pour faire les photos de couple. Le fait que ça soit la journée du patrimoine dans le parc ne nous gene pas vraiment, seules les tentes embetent le photographe qui doit ruser pour ne pas les avoir dans son champs. À 13h30 on prend le chemin de l'église pour avoir le temps de trouver une place et de manger un morceau. La dernière bouchée même pas avalée, le pretre et les invités arrivent déja : tout va recommencer et le stress revient. Les cloches se mettent à sonner, les invités sont priés d'aller s'installer dans l'église pendant que mon père se demande sur quel coté il doit se mettre, je n'ai pas le temps de dire à ma mère de rentrer avec mon beau père derriere nous : ils sont deja dans l'église. On rentre dans l'église, la cérémonie commence. Normalement on avait préparé un mot d'accueil dans nos livrets de messe qu'Arnaud devait dire mais au dernier moment, il décide d'improviser… et après avoir dit quelques mots il me tend le micro ! Je n'ai rien pu dire d'autre que : "il a tout dit : Merci à tous"! La cérémonie se déroule, Arnaud se trompe de texte dans le livret de messe et lors de l'échange des alliances… moi aussi ! Ensuite sortie de l'église, petite séance photo devant l'église puis sur la jetée du Moulleau.

A un moment donné sur le chemin de la jetée, le photographe nous fait faire une halte pour descendre dans le sable. Nous n'y sommes restés que quelques minutes mais j'ai les chaussures remplies de sable. J'essaie de poursuivre notre traversée mais c'est impossible : je m'arrete net pour vider le sable. Chéri m'aide spontanément et les photographes en profitent pour flasher à tout va ! On fait une séance de quelques groupe sur la jetée avant de repartir pour le parc mauresque. Sur place, photos de groupe, un peu difficile d'avoir les personnes sur les photos car elles ont, pour certaines, décider de faire le tour du parc. Après ça, on forme le cortège et direction la salle pour le vin d'honneur et la soirée. Le vin d'honneur et le repas s'est très bien passé. Le DJ très présent dans l'animation de la soirée nous a fait passer de très bons moments et on a pas vu le repas passer. Bon à certains moments j'étais beaucoup moins à l'aise que d'autre : la danse et moi ça fait 10 000 et une des animations consistait à danser pour séduire mon mari ou encore simuler un strip tease.

Bien sur le mari a du faire pareil et ça n'a surement pas du être évident non plus. Il a du se delester de ses chaussures, de sa lavalière, de sa veste et de son gilet et moi seulement de mon étole et de mes chaussures. Ensuite ils nous ont envoyé sans nos accessoires dehors avec la chanteuse le temps de preparer la mise en place du gateau. Quand on a eu le droit de rentrer c'était superbe : les accessoires avaient été intégrés dans la mise en place c'était superbe. Chéri a sabré le champagne avant de déguster le dessert. Ensuite ouverture du bal et danse jusqu'au bout de la nuit avant de rentrer completement mort… Ce fut donc une tres belle et bonne journée. Les seuls couacs avaient eu lieu la veille : dans la salle il y avait un rhinoceros énorme et il est resté pour le repas, j'étais pas très contente… Pire les chaises qu'on avait loué, sont arrivées dégueulasses et cassées pour une partie d'entre elles (heureusement qu'on en avait commandé beaucoup plus qu'il n'en fallait !!! ). Il a fallu les trier et les laver la veille : comme si on avait que ça à faire ! On a depuis appris que comme ils avaient beaucoup de commande pour ce jour la, ils avaient sous traité le matériel… à un mauvais fournisseur. Du coup, ils ne nous font pas payer les chaises.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


217979
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

09.05.2015 - blanc, vert, lierre : je demarre ! - mariage

image

Hé bien voilà, après 6 mois à traîner sur le forum Mariage de docti, je saute le pas et j'inaugure MA récap !! AVIS : je m'excuse par avance : je sens que ça va être long, très long… Déjà que j'ai tendance à pondre des pavés quand...Lire la suite

Qu'est ce que la doctrine sociale de l'eglise ? - les mamans chretiennes

image

Petit passage par ici avant de me coller au boulot… si, si, il le faut ! J'aime beaucoup ce que tu écris là, Danifir, ça me parle bien. … les 3 paragraphes me parlent, en fait ! Et en effet, Kay, le fait que l'homme doive apporter, chaque...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages