Histoire vécue Amour - Couple > Mariage > Préparatifs      (1030 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je me suis ennuyé à mourir à un mariage

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 455 lectures | ratingStar_21691_1ratingStar_21691_2ratingStar_21691_3ratingStar_21691_4

La dernière fois, je vous ai raconté mon expérience dans le dortoir avec deux charmantes demoiselles que j'aurais franchement préféré qu'elles entreprennent un truc, mais non, et qui c'est qui est reparti avec son rateau pour ramasser les feuilles mortes à la pelle. C'est moi.

Alors le lendemain, je vais à un mariage. Il se passe pas grand chose sauf que le DJ a oublié qu'un morceau de musique comportait aussi des fréquences mediums et des aigues, et pas que des basses. Je vous jure qu'il y avait un mec sur la piste avec du Kleenex dans les oreilles. Costume, cravate, kleenex, un peu négligé quand même. Of course, on m'a collé une célib nympho à table qui me fait comprendre d'une oeillade que si ça me branche d'aller faire un tour de pédalo (on est au bord de la mer) tous les deux, elle est mon homme. Ça tombe mal, c'est pas mon type et je lui fais des sourires à la feuille de salade pour la calmer. Par hasard, je discute 2 minutes avec une des copines de la mariée. Et c'est tout. J'attends un délai raisonnable avant de me tirer, le délai raisonnable étant que l'alcool se dissolve dans mon corps. Déjà que j'ai pas emporté mon permis, il s'agirait pas en plus de conduire bourré.

Le lendemain, brunch à la maison du bonheur. En plein soleil. Et en plein vent. Il y a quelques moutons pas très en forme qui prennent l'air au dessus d'un feu de camp, c'est normal, c'est un méchoui, et pas un brunch.

Les cuisiniers, pas stupides pour deux sous, se sont fait la malle avant d'avoir à découper les charognes et du coup, c'est mister White qui s'y colle. Pas moi, un mec qui avait trouvé qu'un pantalon et une chemise en lin blanc, c'était classe pour un brunch. Dommage.

Je prends une assiette en carton, un bout de mouton, un melon, et m'installe tout seul à une table ventée, les autres tables ayant été prises d'assaut car elles sont climatisées. Sous les arbres.

Je réserve des places pour mes amis (j'en ai deux) qui sont en retard et au fur et à mesure que je mange mon mouton, il y a des gens qui viennent me piquer mes chaises.

Sauf qu'à un moment, voilà un troupeau de meufs qui débarque. Jessica, Sylvie, Sabrina, Léa en veux-tu en voilà, et même Olivier. Mais qui est un peu meuf quand même dans sa tête, et dans son lit.

"On peut s'asseoir là ? ", "Oui", "Ah mais on s'est parlé hier", "Oui", "T'es qui par rapport aux mariés ? ", "Oui, oui". Bref, on fait plus ample connaissance.

Ce sont les copines de la mariée. Même Olivier. Bien sûr, il y a quand même un autre gars que moi. On commence à parler du mariage de la veille et de la faute de goût grave du DJ : avoir programmé un slow. Tu sais, ce truc qu'on dansait à deux quand on avait 15 ans, en espérant monts et merveilles en suant de derrière les oreilles et même des fois c'était le quart d'heure américain, et en enlevait nos chewing gum à défaut de leur enlever leurs soutien-gorges. Aux filles.

Devant la piste déserte au moment du slow, le DJ a changé son fusil d'épaule et il a mis Love Generation de Bob Sinclar pour la troisième fois. On s'en foutait il était 4 du mat et on était bourrés.

Donc je dis aux filles que de toutes façons on n'allait pas inviter des filles qu'on connaît pas à danser un slow à 4 du mat, qu'on s'était assez pris de rateau dans notre jeunesse et tout ça. Et en plus, elles dansaient avec des mecs, et on aurait dit des couples. C'est là qu'elles me disent que je suis bien stupide, car les apparences sont trompeuses et que non seulement elles sont célib mais qu'en plus elles auraient bien aimé dansé un slow. Vous suivez ? C'est vicelard hein…

Donc je leur réponds que non, ce sont elles qui sont bien stupides car si personne ne fait le premier pas, on s'en sort pas, et que moi, comme mec, j'en ai plein les bottes de faire le premier pas. Surtout à cette heure là. Déjà que je marche pas droit, si en plus faut faire des pas…

Et après tout ce sont elles qui sont célib, c'est pas moi ! Bon ça, je leur ai pas dit. En d'autres termes, ce sont elles qui ont la trentaine déséspérée… Pas moi !! J'ai pas dit ça non plus ça aurait été méchant.

Je continue en leur disant que c'est bien dommage ma bonne dame, si les choses étaient plus cash, on perdrait un peu moins de temps, et on pourrait facilement se faire du bien sans se faire de mal.

Le troupeau commence à vaciller. Mais tu comprends, nous on est des filles, on doit être draguée. Moi j'ai souvent attendu de gagner au loto aussi. J'ai jamais joué mais j'ai attendu. Bref, je leur fais comprendre que si tu vas pas chercher ton manger toi-même, c'est normal que tu crèves la dalle. Fille ou garçon.

On migre alors vers la plage où tout le monde se déshabille en maillot de bain et va faire trempette. Moi je nage avec Jessica et je gonfle mes pectoraux, ce qui a très peu d'intérêt dans l'eau je vous l'accorde. En sortant, je rentre le ventre et les poignées d'amour - t'es bleu rouge, t'as froid ? , non je respire plus c****nnard - j'attrape une serviette et m'allonge auprès de mes blondes. Et on continue la discussion. Je dis à Olivier que quand même, les homos, c'est vachement plus simple, ils se retrouvent dans les toilettes d'une boîte de nuit, y'en a un qui dit à l'autre "tu me plais on s'***K**L ? Et hop s'est parti. Tu sais ce qu'il me répond ? C'est encore plus simple, on se parle même pas !!! Les filles sont mortes de rire et du coup, je dis que ça serait vachement bien si on pouvait dire "tu me plais on s'***K**L ? " à une fille. On rigole on rigole. Sarah sort de l'eau et elle dit qu'elle a froid. Mais elle demande pas un massage réchauffant. Alors je fais pas. Faut dire que quand j'ai décidé d'être casse-pieds… PAr contre, sa copine Sabrina qui demande un massage, je la masse. Les jambes. On reste classe. (enfin pas pour longtemps). Et après sans mentir, j'ai mis ma théorie à l'épreuve. Toutes les copines de la mariée qui sortaient de l'eau, je leur ai dit "tu me plais, on s'***K**L ? ".

Eh ben les réponses étaient variables mais quand même, pas très positives.

C'était peut-être une question de vocabulaire me suis-je dit alors qu'il n'y en avait plus qu'une à l'eau. Je l'ai laissée sortir doucement, s'allonger sur sa serviette, puis je me suis approché d'elle et lui ai glissé à l'oreille "tu me plais, tu veux pas qu'on aille derrière les buissons ? "

Et ben elle a refusé.

Sans rire, les filles, faudrait vraiment savoir se qu'elles veulent.

Elles veulent bien que tu les invites à danser mais elles veulent pas aller derrière les buissons, et elles se plaignent d'être célibataires !!!! Parce qu'elles croient peut-être que ça nous plaît de tourner en rond comme des c****s en écoutant Joe Dassin chanter l'été indien. On veut bien le faire mais seulement si après, on peut aller dans les buissons. Sans rire.

Miniman.

Maxilong (le post).
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


21691
b
Moi aussi !
18 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Danse ma vie (gay) - recits erotiques

image

Chapitre II : Un nouveau départ. 19h30, je me réveil doucement, j'ai bien dormis. Je suis comme ça, dès que le stress retombe, je m'effondre. Tiens, j'ai reçu un mail. Il s'agit de la standardiste de la compagnie. Elle ne perd pas de temps dis...Lire la suite

Mariage geek chic ♥ 18.07.2015 ♥ recherche lieu de reception - mariage

image

Après avoir baver durant des années sur toutes les récap mariage sur Docti, je peux ENFIIIIIN officiellement débuter ma récap pour mon mariage à moi ! Pour la présentation : Sandrine, 24 ans lors du mariage. Fabien, 30 ans lors du mariage....Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Préparatifs de mon mariage
Sur le même thème
Préparatifs de mariage
J -1; la préparation des salles
Voir tous les  autres témoignages