Histoire vécue Amour - Couple > Mariage > Robe de mariée      (626 témoignages)

Préc.

Suiv.

Docti in burtonsland

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 13/03/13 | Mis en ligne le 29/05/14
Mail  
| 308 lectures | ratingStar_529406_1ratingStar_529406_2ratingStar_529406_3ratingStar_529406_4
1. La revanche de Barnabas Collins !!! Recap : je suis Barnabas, vampire de plusieurs centaines (voire milliers) d'années qui a aidé ma famille dans les années 60 a retrouver la prospérité (cf dark shadows). Une fois cette aventure terminé, moi, distingué vampire décida de ne plus se nourrir d'êtres humains (un peu comme louis si vous voyer de quoi je parle !!! ). Alors pour m'encourager ma famille décida de m'initier au sang d'animaux. Toute la famille Collins partis donc dans les terres lointaines, afin que je puisse m'abreuver de sang de buffles, vaches et autres bisons en toutes discrétion. En arrivant sur place, je senti une étrange odeur : l'odeur du démon !!! (la vous êtes sensé dire ouhouhou ce que sa fait peur mon histoire !!! ). Menant son enquête sur les cadavres que le démon laissait sur son passage, je découvrit que toutes les morsures avait des formes bizarres, en forme de "M" comme pour indiquer une signature !! Bien sur comme je suis loin d'être con. (ah non pas bien sa on va plutôt dire : loin d'être né de la dernière pluie sa fait plus classe pour une histoire de vampire !! ). Je découvris que tout cela était l'oeuvre du démon mephisto, connu pour avoir un appétit insatiable et manger tous ce qui vit ou presque !!! Pris d'un coup d'une grande et affreuse faim, je decida alors qu'il fallait absolument trouver un endroit ou je pourrais manger, et ou mephisto serait surement parti lui aussi afin de se nourrir encore davantage !!! Quand tout a coup, sur la route, je suis tombé sur… En poussant la porte du macdo, je surpris mephisto en train de manger le dernier big mac !!! Fou de colère, je fonce sur ce fétide démon. S'en suit alors un combat dantesque… la tête presque arraché de mon corps, et a demi mort … je prend alors une poubelle vide, et découvre les restes d'un mac bacon !!! Mephisto lançant sa dernière attaque, et voyant ma mort arrivée, je jete en plein au visage de mephisto un cornichon dans un dernier élan de survit… !!! Les yeux fermés et attendant ma mort, je ne vit que 2min plus tard que Maphisto était raide mort, gisant sur le sol du mac do !!! Un cornichon l'avait tuer !!! RIp Mephisto !!!! 2. On m'appelle le Bandersnatch, je ressemble à un énorme chat qui a la taille d'un dragon et des griffes bien aiguisés. A mes heures perdues, je ronronne dans la forêt enchanté en y prenant bien soin de faire peur à d'éventuels incongrus qui oseraient me déranger dans mon sommeil… Cependant une seule personne peut le faire non pas par obéissance de ma part mais plutôt par crainte .. Je tiens très fort à ma tête même si parfois elle est lourde pour tenir sur mes épaules ! Je parle bien sur de la reine de coeur ! Oh mais qu'ai-je fait !!! Je n'aurais pas du prononcer son nom car des lors elle apparaît accompagné de ses gardes pour savoir qui parle d'elle. Elle est tellement imbu de sa personne que sa tête a grossi pour devenir encore plus grosse que la mienne. Tenez je dois vous compter cette petite histoire concernant notre rencontre… "Un jour que je marchais sagement sur mon territoire, je me suis perdu et après maintes détours j'ai débouché sur un magnifique jardin avec un labyrinthe du tonnerre. A l'entrée, on pouvait apercevoir deux coeurs entrelacés ..Sans réfléchir (et quel malheur ce jour là de ne pas l'avoir fait ! ) je suis entré sur la pointe des griffes mais la reine de coeur veille sur son jardin elle a des gardes qui parcourent les allées sans cesse, j'ai essayé de m'échapper en les dévorant et j'y suis presque arrivé ! Sauf qu'au moment où j'allais me sauver elle apparut devant moi avec rage ! C'est alors qu'elle s'adressa à moi d'une voix qui m'a tétanisé sur place : "Qui ose s'aventurer dans mon jardin sans y être invité ? " Aucun mot ne put sortir de ma mâchoire ensanglanter. Je ne pouvais plus bouger ne serait ce qu'un poil c'était impossible comme si elle m'avait transformé en statue de glace. Devant mon inaction, elle ouvra la bouche et prononça la phrase fatidique : qu'on lui coupe la tête !!! Je repris mes esprits pour survivre face à cette mauvaise femme, je dévorais chaque garde qui s'approchait mais je ne parvenais pas à passer devant elle… Alors dans un dernier élan je me suis prosterné en grognant ces mots : Prenez moi dans votre garde je serais beaucoup plus efficace que vos soldats grrr. Voilà comment je suis devenu un soldat de sa garde rapproché et quel frisson me parcours le corps des lors qu'elle prononce cette phrase : Qu'on lui coupe la tête ! 3. Bonjour, je m'appelle Ari, je suis la fille du sénateur Sandar. Je vais vous raconter mon histoire. Un jour j'ai rencontré un humain charmant bien charpenté avec une pilosité capillaire remarquable (il était très poilu pour un humain). Et moi j'adore les poils. D'habitude les hommes ne me fond aucun effet mais tous ses poils. Il s'appelait Logan et il ressemblait a ça : 0 votes 1 vote 0 vote 0 votes 1 vote 0 vote c'est un esclave de mon père (oui malheureusement nous avons encore des esclaves -_-). Je lui ai fais comprendre discrètement (il ne s'agissait pas que mon père apprenne que j'avais un faible pour un humain) que j'étais ouverte (dans tous les sens du terme) a une rencontre assez tard le soir. Je lui ai donné RDV dans la serre familiale loin des yeux indiscrets. J'ai attendu longtemps avant qu'il ne vienne mais il est quand même venu (bon il n'était pas torse nu ). Je lui avait apporté des friandises une banane, quelques morceaux de pain et même du chocolat. Il les a dévoré en un clin d'oeil ça m'a fait très plaisir. Je lui ai fait comprendre que j'attendais un peu plus de lui en échange d'autre nourriture. Il a tout de suite compris (ne pas sous-estimer l'intelligence des humains ). J'ai vu sur son visage une expression un peu bizarre. Mais peu après il a commencé a enlevé son pagne. Je me suis empressée d'enlever mes vêtements et de m'allonger. Il m'a retourné comme une crêpe. Quelle force il avait presque autant qu'un singe. Et il m'a prise la comme ça. Mon plus beau souvenir. Après cet acte d'amour insensé, je lui ai offert encore du chocolat qu'il a pris délicatement. Je lui ai redonné RDV pour le lendemain soir. Malheureusement le lendemain il n'étais plus la. J'ai eu beau cherché partout sur la propriété de mon père je ne l'ai pas trouvé … j'ai peur que mon père l'ai fait tué. J'en garde un merveilleux souvenir. 4. C'était l'année dernière, je me prélassais sur mon arbre, perché bien haut quand tout à coup, j'entendis de vagues murmures … je tendis mon oreille avisée pour entendre d'où ce son provenait … Plic ploc, en sautant de branche en branche, je me retrouvai devant la maison du lapin blanc … "Tiens donc, me disais-je en moi-même, que nous traficote-il encore ce farceur ? " Étant invisible, ce qui est une chose assez pratique, je dois l'avouer, je décidais de guetter … Je me mis à la fenêtre et commençai à observer à l'intérieur … Le lapin blanc, avec son petit tablier rose, était en train d'astiquer sa maison de fond en comble ! "En r'tard, en r'tard, j'ai rendez-vous ici, je suis en r'tard en r'tard en r'tard ! " l'entendis-je marmonner ! Mais en retard pourquoi ? Les heures passaient et je commençais à trouver le temps long … Je finis donc pas m'endormir … surement peu de temps car la nuit tombait seulement quand je rouvris les yeux ! A l'intérieur de la pièce, devant une table remplie de victuailles de toute sorte se tenait assis un drôle de personnage … un humain, plutôt beau gosse d'ailleurs selon leurs critères ! Un garçon d'une vingtaine d'année à peu près, blond, le teint enjôleur … Je fus tiré de mon observation par un bruit qui venait du sous-bois ! Je vis Alice sortir précipitamment et s'avancer vers la maison ! "Ouvrez, ouvrez, le lapin blanc m'a dit de venir ! Ouvrez vous dis-je" Le jeune homme ouvra mais en se relevant, je vis tomber de sa poche une petite fiole … Heureusement que j'ai des yeux de chat ! Sur la fiole "Ouvrez-moi - Elixir de beauté humaine" … Quel petit coquin ce lapin blanc, il avait trouvé l'astuce pour séduire cette jolie Alice ! 5. Emily, le chat et la souris. Bonjour ! Je m'appelle Emily. Le récit que je vais vous raconter est vraiment exceptionnel ! Tout d'abord, vous devez savoir que je suis morte… Et oui, je ne suis malheureusement plus de votre monde. Mais contrairement à ce que vous pouvez croire, ce n'est pas parce qu'on est mort qu'il ne nous arrive plus rien ! La vie est toujours aussi passionnante, peut-être même plus encore que lorsqu'on est en vie ! Mais il faut bien avouer que la plupart du temps, on s'ennuie en attendant les nouveaux morts… Un jour, alors que je m'ennuyais parmi les autres morts de mon monde, un chat nous a rejoints. Un chat mort, bien sûr ! Je décidai donc de le suivre. Dans nos mondes souterrains, il y a des souris, bien réelles, elles ! Mais elles ne s'aperçoivent pas de notre présence et nous n'arrivons pas à les toucher ! Le chat s'était donc lancé à la poursuite d'une souris et il était bien énervé de ne pouvoir l'attraper. Je pense qu'il n'avait pas conscience qu'il était mort… Tout en continuant sa chasse, le chat est entré dans un tunnel dans lequel aucun de nous n'a jamais su s'aventurer car il est trop étroit. Je ne pouvais donc plus le voir et je suis retournée à mes activités si ennuyeuses. Le soir venu, nous avons entendu un bruit terrorisant ! Tellement terrorisant que nous en avons eu peur ! Pourtant, nous sommes déjà morts, il ne peut donc rien nous arriver de pire ! Après ce bruit, j'ai revu le chat passer. Il venait de la direction du bruit et s'enfuyait à toutes pattes vers la direction opposée mais le plus extraordinaire, c'est qu'il était vivant lorsqu'il est repassé devant nos yeux ! Nous l'avons bien vu puisqu'il n'avait plus l'aspect bleuâtre et transparent que nous avons tous ici. Ebahis, nous nous sommes tous dirigés dans la direction du bruit entendu. Il faisait à nouveau calme à présent. Nous sommes arrivés au pied du petit tunnel où j'avais vu le chat disparaitre plus tôt dans la journée. L'entrée s'était un peu élargie et de la fumée en sortait. Quand la fumée s'est estompée, nous avons pu y jeter un oeil sans pouvoir pour autant nous y faufiler. Le spectacle que nous vîmes était incroyable : une trentaine de souris, gisait, mortes mais elles n'avaient pas de fantômes ! Autour d'elles une étrange lumière verte éclairait les lieux… Nous n'avons jamais su ce qui s'était passé mais depuis ce jour, nous sommes nombreux à essayer de tuer des souris ! Sans succès… D'autres souris sont venues et, comme les premières, elles ont totalement ignoré notre présence. Le chat, nous ne l'avons jamais revu ; sans doute est-il retourné à la vie réelle à la surface ? 6. J'étais ravie d'avoir autant de convive ce soir, j'avais en effet organisée une petite fête pour célébrer mon mariage entre moi et … Le joker. En effet un soir de pleine lune, nous nous sommes rencontré et nous étions tombés fou amoureux l'un de l'autre et nous avions hâte de pouvoir consumer notre amour au plus vite … J'avais demandé au Joker de patienter le soir du mariage, je n'étais pas une femme facile et puis s'il se jouait de moi il savait de quoi il en retournait … C'était une belle journée, tout le monde était en joie et ils murmuraient tous à mon passage que j'étais la plus belle dans ma robe rouge comme la rose. Le repas était excellent, la salle magnifique et la musique retentissait dans tout le palais ! Tout avait été prévu par moi-même avec l'aide de mon assistant qui lui ne voyait pas cette union d'un bon oeil … Il ne pouvait rien dire mais il pensait que ce Joker allait avoir une mauvaise influence sur moi et il avait très peur des conséquences ! Le soir venue, ayant dis oui devant toute l'assemblée, nous avions tellement envie d'assouvir notre union que nous sommes aller nous réfugier au toilette ! Des vrais coquins digne d'un couple d'ado. Nous nous enfermions dans les toilettes pour handicapé (elles sont spacieuses ). Et langoureusement le Joker m'embrassait, il avait une langue exquise C'était un instant magique. Le Joker ne pouvait plus attendre et me pressa de faire l'amour avec lui, je baissait son pantalon et lui mon grand jupon. Il me susurra à l'oreille : HHOOO ma reine, vous portaient tellement bien votre nom, vous êtes aussi belle qu'un coeur ! La suite au prochain épisode.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


529406
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Bellemariage - mariage

image

Coucou ! Je reviens pour vous donner mon avis, puisque j'ai franchi le pas de l'achat de ma robe de mariée sur bellemariage. Fr. Et bien je suis pleinement satisfaite ! Pas d'arnaque en vue, livraison express, j'ai choisi l'option "sur mesure" et...Lire la suite

Decue par ma bague de fiancailles : comment gerer cette situation ? - mariage

image

As-tu bien lu mon témoignage ? J'ai pourtant bien dit que la bague n'avait pas remis en cause la magnifique demande que j'ai reçu. Maintenant je ne suis pas hypocrite et je n'allais pas non plus sauter de joie en voyant la bague qu'il avait choisi...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages