Histoire vécue Amour - Couple > Rencontres sur internet      (2534 témoignages)

Préc.

Suiv.

31 ans et aucune relation avec les femmes

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1304 lectures | ratingStar_27660_1ratingStar_27660_2ratingStar_27660_3ratingStar_27660_4

Bonjour à toutes et à tous.

{Si la longueur du post vous effraie, vous pouvez faire un copié-collé et imprimer les feuilles pour pouvoir ensuite les examiner attentivement à tête reposée}

J'ai 31 ans et vous aurez peut être peine à le croire mais je nai jamais eu de relations avec des femmes. Ce qui évidemment me pose un problème alors que je vois des gens de mon âge se marier, avoir des enfants ou du moins en avoir envie.

Je reconnais que pour en arriver là, il a fallu que jaie de grosses erreurs de jugement même si je pense que je nai pas beaucoup été aidé par les gens de mon âge. En effet, je suis rentré au collège comme un enfants timide et jen suis ressorti comme un adolescent replié sur lui même, muet avec les gens de son âge et asocial. Pour être dans cet état, il a fallu que je sois transformé en souffre douleur par des abrutis qui cherchaient à se venger de mon père enseignant dans le même collège. Ca a continué au lycée avec des personnes différentes mais plus perverses, pour des motifs qui méchappent même si ça peut être simplement le fait davoir eu quelquun de pas trop réactif sous la main pour défouler leur méchanceté. Même si j'ai pu ressentir des sentiments très fort durant cette période vis à vis dune personne, ça na pas abouti en raison dun problème de compréhension, de malentendu et dun manque de maturité de ma part. En raison de mots blessants venant de la part de cette personne, j'ai pris une attitude très rigide vis à vis des femmes. Je sais bien que cela arrive tous les jours mais à lépoque je ne faisais pas dans la subtilité et comme j'ai continué à fonctionner en circuit fermé et que personne ne ma bousculé, j'ai continué sur ma lancée pendant longtemps. Cette attitude consistait à considérer à refuser de séduire. Ca peut paraître monstrueux aux yeux de certaines personnes mais pour moi à lépoque, séduire revenait à faire part à la personne concernée de besoins affectifs et sexuels, ce que je trouvais, en raison dun très grand sentiment dorgueil de ma part, humiliant. Et je pouvais continuer comme ça car mes expériences de lenseignement secondaire avait crée une carapace qui me permettait de vivre sans trop de problème les petits soucis de la vie étudiante et sans avoir besoin de faire appel à quelquun, ce dont jétais très fier.

Comme je ne suis pas tombé amoureux durant cette période, il ny a pas eu doccasions pour me remettre en question. Cependant, je me suis civilisé car ayant des problèmes de sommeil je me suis mis à suivre un cours de relaxation et, je ne le savais pas, le professeur mettait laccent sur le relationnel entre les gens, entre autre choses. Et à force de côtoyer des gens de manière régulière, j'ai appris à parler avec les personnes et à faire ressortir de moi même la gentillesse que mon orgueil étouffait. Peu à peu, ce type de sentiment est retombé. Mais si je considérais les personnes avec bienveillance, dautres inhibitions restaient. Par exemple, en voyant le visage épanoui dune personne que je connaissais de vue et dont je savais quelle avait quelquun dans sa vie, j'ai eu une illumination car je me suis alors demandé à quoi pourrait servir le fait daller la séduire vu que ça allait déjà parfaitement bien pour elle. J'ai tendance à penser que cest encore vrai. Et je pouvais également entendre des étudiantes se plaindre de lempressement dhommes auprès delles.

Et quand je suis de nouveau tombé amoureux, sans que cela débouche sur quelque chose dailleurs, il y a quelques années, cela ma poussé à me remettre en question et ma décidé à rechercher de manière active quelquun mais je me suis retrouvé sans expériences, avec des problèmes de communication, etc. J'ai cherché à trouver quelquun en minscrivant sur un site de rencontre sur internet. Je savais par mon expérience personnelle que mon état avait pu susciter des rires et des plaisanteries douteuses à mon encontre. Aussi, si je navais pas affaire à des femmes dune certaine méchanceté, du moins je me disais, et je me dis encore, que celles qui se montraient plus humaines pouvaient être dubitatives à mon sujet. Aussi, j'ai commencé par ne pas mettre létat passé de mes relations avec les femmes en me disant que du moment où les personnes me connaissant un peu plus et en supposant que je leur plaise, elles se montreraient plus bienveillantes que si je le disais dentrée. Ce en quoi je me suis trompé étant donné que j'ai eu en trois ans un certain nombre de correspondances. Un certain nombre sest interrompu à partir du moment où en réponse à une question jindiquais mon absence de relations avec les femmes. Dautres se sont interrompus car les personnes trouvaient mieux à leurs goûts ailleurs. J'ai eu trois rencontres sans lendemain. Je pense que cest parce que j'ai indiqué, sous leffet dune interrogation de mon interlocutrice à un moment dans la conversation, mon état personnel car comme les rencontres se sont de mon point de vue bien passés, je ne vois pas ce qui aurait pu déranger ces personnes.

Donc je me suis décidé à faire mention de mon état de puceau sur le site internet. Au moins, cest clair et si une femme veut bien me contacter ou ne le veut pas, ça sera en pleine connaissance de cause. Alors ce que je peux voir, grâce à une fonctionnalité du site, cest que des femmes visitent mon annonce, la regardent et y reviennent quelque fois jusquà 7 fois mais ne me contactent pas. J'ai limpression quelles doivent halluciner en lisant mon annonce. Dautres me contactent mais cest quasi systématiquement des personnes en mal de papiers pour la France. Dautres ont placé mon annonce parmi leurs annonces favorites. J'ai cherché à les contacter sans avoir de réponses. Doù la conclusion dêtre au mieux en liste dattente ou au pire la roue de secours dans le coffre de la voiture. Enfin, il y a également encore une autre catégorie de visiteur/visiteuse. Une fois je demande à une personne qui est venue sur mon annonce pourquoi elle la regardé trois fois de suite. Elle me répond que ce nest pas par intérêt mais cest parce quune amie sur le site lui a signalé mon annonce. Il y a aussi des hommes qui regardent plusieurs fois de suite mon annonce. Doù limpression dêtre devenu la bête curieuse du site de rencontre.

J'ai aussi fait, une fois, un speed dating sans que quelquun cherche à me revoir. Je me suis aussi inscrit dans une agence matrimoniale pendant un an (le contrat est terminé) avec un certain nombre de rencontres sans lendemain. Je nai pas limpression dêtre incapable de parler avec quelquun, étant donné quil mest arrivé de taper la conversation avec des femmes que je ne connaissais pas dans le train ou le car. Je nai pas limpression dêtre désagréable et discourtois et cela ma été confirmé par certaines des personnes que j'ai rencontré dans le cadre de lagence matrimoniale dans la mesure où elles mont déclaré entre autres en conclusion des discussions que jétais charmant, sensible, intelligent et que javais une conversation passionnante (*). Il y a je pense un impondérable que quelquun a appelé le courant, qui peut venir, même si cest inconscient, dune attirance physique réciproque, qui ne passe pas. Donc le courant ne passe pas (une génératrice, du fil électrique et des pinces crocos, ça serait suffisant daprès vous ? ). Certaines femmes en me dévisageant ont peut être essayé de trouver dans mon regard létincelle qui pouvait déclencher chez elles la passion (vu que j'ai mis ce texte en discussion, cest que ça na pas eu de suite. Cest une méthode de sélection comme une autre mais il y a tout de même dautres critères et je peux être dans un état psychologique tel que ce genre détincelle ne risque pas dapparaître). Il y a aussi le fait que comme j'ai vécu tout seul pendant longtemps, j'ai eu tendance à développer une certaine rigueur et une certaine austérité même si la réserve que je peux manifester vis-à-vis de quelquun que je ne connais pas se dissipe graduellement une fois que je me sens bien avec cette personne. Dailleurs, au terme dune rencontre et après mavoir dit quelle navait pas lintention de me revoir pour poursuivre la discussion, une jeune femme qui mavait été envoyée par lagence ma demandé pourquoi je faisais la gueule. Moi aussi, je me demande bien pourquoi je faisais la gueule ! Elle navait peut être pas saisi que trouver quelquun pour un homme ce nétait peut être tout à fait la même chose que linverse pour une femme. Je dis ça car là où je navais pas été et où je ne suis pas allé au delà dune simple conversation, elle, elle était déjà sortie avec trois personnes différentes envoyées par lagence sans que dailleurs cela soit concluant.

Quelque chose dans ma manière de parler avec les femmes doit ne pas leur plaire. En effet, on ma expliqué que les femmes aimaient être séduites. Le seul ennui cest que quand je parle avec une femme, je ne me met pas à débiter un flot ininterrompu de mots comme ça se fait habituellement, comme par exemple ces hommes qui racontent des épisodes de leurs vies sociales et de celles de leurs proches minute par minute soit pour se valoriser au point de vue psychologique soit pour faire rire la personne quils ont abordé dune autre personne (plutôt moyen) ou alors comme ces hommes qui poussent une logorrhée métaphysique à quat sous (beuuuh, j'ai pas dinspiration mais je reconnais que personnellement, je peux faire des textes longs) , la liste des méthodes nétant pas exhaustive puisque chacun fait sa petite popote personnelle sur ce plan. En fait, je pose des questions, bin pour faire connaissance avec la personne, hein, et comme je nai pas de retour sous forme dune interrogation réciproque, je réponds pour moi-même à ma question. Le principe étant de faire à la fin laddition de tout ce qui est négatif et positif et de voir le bilan résultant. Comme les femmes sont habituées à recevoir généralement un déluge verbal et non à faire ce type dexercice pas nécessairement exaltant, où elles sont moins directement mis dans un rôle décisionnaire dans la mesure où elles peuvent être elles mêmes potentiellement jugées (enfin, jexplique ça de cette manière) , il y a quelque chose qui ne marche pas. Quen pensez vous ?

De surcroît, contrairement à dautres hommes, je ne cherche pas à faire rire. Et bien, ouiiii !!! Je rigole et je délire avec les copines et les copains. Pas avec quelquun que je ne connais pas ou avec qui je ne me sens pas bien et pas à la commande. Enfin, ça peut partir assez vite. Si des femmes réclament quelquun qui les fasse rire, elles se prennent par la main et elles vont sacheter un dvd de sketchs de comiques ou alors elles écoutent sur la bande fm la radio consacrée au rire. Je sais bien que quelque part cela sera frustrant pour certaines personnes dans la mesure où quand des comiques font rire ce nest pas pour plaire spécifiquement à une personne. Et quand je vois que des femmes exigent dans des annonces quelquun qui les fasse rire, moi, je dis chiche ! On est en République, j'ai autant le droit que nimporte quelle femme à ce quon me fasse rire, j'ai aussi le droit dêtre arrogant, alors je réclame quune femme qui est intéressée par moi me fasse rire ? … Il y a encore quelquun ? Ca ne métonnerait pas que parmi celles qui ont ce genre dexigence il y en ait un certain nombre qui ne soit pas capables dy répondre elles-mêmes. Quen pensez vous ?

J'ai la volonté de transparence ne serait ce que vis-à-vis des femmes pour leur éviter des problèmes de déception tels quils sont exposés au (**). Mais certaines femmes peuvent ne pas aimer cette volonté. En effet, ces femmes aiment que lhomme se montre mystérieux sur lui-même lors de la séduction et ne dévoile pas tout. Cette attitude de lhomme excite la curiosité des intéressées et le fait pour elles de sinterroger, de se tourmenter ainsi pour un homme les enfonce un peu plus dans la passion. Serait il possible que les femmes aiment les hommes pour ce quils sont et non pas pour un petit jeu qui ne fait que les concerner ?

Bref je nai pas la légèreté qui caractérise un certain nombre dhommes quand ils abordent une femme en vue de la séduire. Il est vrai que je nai pas passé 15 ans de ma vie à développer ça. Je nai pas non plus développé la capacité à se… que peuvent avoir les grands séducteurs (cest entendu, les grands séducteurs nont de leurs points de vue aucun défauts). Mais je nai pas envie davoir 45 ans pour passer lexamen. Ca va faire un peu vieux. Bon je sais, il y a des hommes qui restent dans cet état au moins jusquà lâge de 41 ans (cest actuellement le maximum que j'ai pu entendre). Quon ne vienne pas me dire quils sont heureux de ce quils ont vécu. Est il normal que quelquun passe la moitié de sa vie dans la solitude à cause de préjugés plus ou moins valables mais aussi de la manière dont les relations entre les hommes et les femmes se font ?

Je nai pas limpression non plus de ressembler à éléphant man du moins pour un certain nombre de femmes. Sinon je ne vois pas pourquoi un nombre non négligeable de jeunes femmes, alors quelles étaient avec leurs petits amis, se seraient mis à me regarder de manière faussement intéressée en présence de leurs partenaires dans le but de pousser ceux-ci à améliorer sur le champs leur communication amoureuse avec des gestes ou des paroles quasi stéréotypées (des mon amour, mon cur, des caresses des mains de la femme, donner la becquée, etc.) tout en me ravalant de cette manière dans la catégorie des objets utilitaires. Je ne vois pas non plus pourquoi j'ai pu sentir sur moi le regard lourd de femmes dâge mur (je préférerais que ce soit des gens de mon âge) ou pourquoi des femmes ont attiré mon regard, ce dans le but de voir dans mon regard leur séduction.

Je pense quun problème réside dans le fait même de mon absence antérieur de relations avec les femmes. En effet, je pense que les femmes, en apprenant cela, peuvent douter de ma maturité sur le plan relationnel étant donné que cette maturité chez des personnes normales, on lacquière, à priori, en réfléchissant sur les raisons de ses échecs sur le plan amoureux. Une femme qui, après un certain nombre déchecs, cherche une relation stable, à priori pour la vie, ne va pas forcément avoir envie de tout reprendre à zéro avec quelquun comme moi. Je pense quil y a aussi des personnes qui ont envie de vivre pleinement et qui nont pas envie de faire léducation sexuelle de quelquun. Il y en a aussi qui doivent avoir peur que, non content de ce que jaurais appris, je me mette à papillonner pour apprendre ailleurs ou me venger de la vie que j'ai eu.

On comprendra que je puisse avoir des doutes. Non que j'ai des doutes sur mes capacités à pouvoir faire la chose. Après tout, je pense avoir le minimum de neurones requis pour apprendre (vu la manière dont certains hommes se comportent avec les femmes et couchent avec par ailleurs, je pense que ce nombre ne doit pas être très important) et suffisamment de gentillesse pour faire attention à lautre. Mais cela me freine un peu étant donné que pour moi, aller vers une femme cela revient à lui dire que ça va bien se passer avec moi (**). Ca me dérangerait un peu de le faire avec larrière pensée quil va peut être et sûrement y avoir quelques plâtres à essuyer, quelques précisions à apporter sur certains sujets. Cela fait que quand je suis intéressé par quelquun je me contente dengager la conversation amicalement en envoyant quelques ballons dessais. Au mieux, cela fait sourire gentiment les intéressées, au pire si elles sentent quil y a quelque chose, elles sont gênées car comme elles ne sont pas intéressées elles ne peuvent pas apporter de réponses à ce quelles devinent.

De surcroît, il est des personnes qui rejettent les hommes dans cette situation dautant plus fortement quils sont âgés (***).

C'est un système bouclé qui fonctionne de la manière suivante. A est jeté par une femme parce qu'il n'a pas eu de relation. Un peu plus tard, il a gagné en âge et là de nouveau rencontre, et à nouveau il se fait jeter un peu plus fort que la dernière fois parce qu'il est un peu plus vieux et que la personne se demande "pourquoi qu'il a pas déjà baisé avant vu le temps qu'il a eu pour le faire ? ". Un peu plus démotivé, il retente un peu plus tard alors qu'il a à nouveau pris de l'âge et de nouveau il est re-jeté encore plus violemment que la dernière fois car évidemment son absence antérieure de relations est absolument in-jus-ti-fiable aux yeux de la femme qu'il rencontre et ainsi de suite.

En plus de ce problème, dautres se sont manifestés durant mes entretiens : le fait que je nai pas de situation professionnelle bien établie (je suis avec un niveau ingénieur en train de finir une thèse dans le 76 et j'ai mis du beurre dans les épinards avec un demi poste dATER qui est terminé) , le fait que, en conséquence, je nai pas dépensé comme une cigale à aller en salle de sport, au cinéma, en boite, en vacance et que j'ai au contraire économisé en prévision de la fin de mon travail et de mon absence de revenu (ce qui est actuellement bien utile ; quelquun ma félicité pour ma capacité à gérer un budget mais cétait quelquun qui a eu elles mêmes des difficultés financières et qui de toutes manières na pas voulu de moi pour la raison qui suit) , le fait que visiblement les personnes que j'ai rencontré aient voulu quelquun ayant des goûts très rapprochés des leurs (ou si vous préférez, elles ne connaissent visiblement pas la notion de partage du temps de plaisir).

Enfin, et ce nest peut être pas le moindre des problèmes, je ne fais pas jeune. Je ne mhabille pas mal et on ma dit que jétais plutôt coquet mais simplement, pour résumer, comme je ne porte pas le dernier jeans troué et délavé à la dernière mode, le sacro saint T-shirt à manche longue, les baskets, les cheveux à ras, etc. Je ne fais pas "Djeunes" et il y a des chances que pour cette raison, comme je fais plus adulte, pardon, plus vieux de cette manière aux yeux de certaines personnes, je ne sois pas regardé comme quelquun avec qui on va baiser, ce qui est important apparemment étant donné que par exemple une femme a déclaré en ma présence (citation approximative) que "la plupart des histoires sont basées sur le cul". Donc si par mon habillement, je ne suscite pas lenvie sur le plan sexuel, il ny aura donc pas dhistoire par la suite.

Je trouve malheureuse cette limitation du jugement à lhabillement car lhabillement et la coiffure sont une manière, peut être pas la plus importante, dexprimer sa personnalité. Si je dois changer radicalement ma tenue vestimentaire ou changer de coiffure cela veut dire que je dois nier une partie de ma personnalité. Je trouverais que ce serait un trop grand effort de faire cela pour essayer de séduire des personnes dont le jugement repose sur des critères superficielles et non sur des jugements dordre psychologique et qui dans ces conditions ne mériteraient pas à mon sens que je moccupe delles. On peut dire ça dune autre manière : comment pourrais je construire une vie de couple avec quelquun dont le jugement sarrête à la couche vêtement ?

Exemple, je vais mavancer un peu mais deux personnes mont trouvé mature pour mon age. Lune est une responsable, denviron 50 ans, dune agence matrimoniale qui a lu une version de ce texte que je lui avais fourni pour quelle puisse mieux me situer sur le plan psychologique et lautre une jeune femme dune vingtaine dannée qui a abouti à la même conclusion simplement en papotant amicalement avec moi. Naturellement, la définition de la maturité va varier dune personne à une autre mais je ne peux pas mempêcher de penser quon peut tout de même se poser des questions au sujet de la pertinence du jugement des femmes qui ne me regardent pas à cause de mon habillement et qui préfèrent dautres hommes parce quils sont habillés jeunes, quils ont du bagout mais qui ne sont pas nécessairement matures, ce dont se plaignent, on rigole, ces mêmes femmes.

Autre point, le racisme est un enjeu majeur de notre société et par exemple un certain nombre de chansonnier (e) font la promotion de la tolérance, de la pluralité des origines et de la rencontre des cultures. Quand on parle de la tolérance, cela implique létablissement de relations humaines à des degrés divers entre des personnes différentes de par leurs origines, leurs cultures, etc. Aussi quand on constate les difficultés suscitées par ladoption de telle ou telle tenue vestimentaire, je ne peux pas mempêcher de penser que quand des jeunes personnes portent haut les valeurs de tolérance, elles sont surtout de se gargariser avec. Quen pensez vous ?

Alors pour résoudre mon problème, je pourrais faire appel à une professionnelle mais lennui cest que j'ai envie de me lâcher aussi sur le plan affectif et je pense qualors je risque de ne pas my retrouver. De même, je nai pas envie daller vers une femme dans ce simple but. J'ai déjà vu des femmes traitées comme des kleenexs et je nai pas vraiment le coeur à faire ça à une femme. Par exemple, jaurais pu facilement me débarrasser de ce problème quand j'ai été en DEA dans la mesure où une jeune femme de ma promo ma fait des avances très claires. Mais bon voilà, si on a copiné amicalement, ça ne me disait rien davoir une relation prolongée avec elle dans la mesure où elle était loin de me plaire sur le plan physique (je pense quil faut quand même un minimum dattirance, non ? ). Je pense aussi que si je me mettais à coucher avec une femme sans trop réfléchir puis que je me disais que finalement elle est bien bête et quil faut la quitter, je pense que ce serait une faute aussi bien vis à vis de cette personne que vis à vis de moi. J'ai envie de vivre quelque chose de stable et de le vivre intensément. Je sais bien quune relation peut tourner au vinaigre mais j'ai envie que la personne que j'ai en face de moi nait pas décidé demblée une limite dans le temps. Comme japproche de la trentaine, j'ai aussi envie davoir des enfants et je nai pas envie dattendre davoir des cheveux gris pour en avoir et dêtre devenu à moitié sénile pour voir naître déventuels petits enfants. A priori, il ny a pas dobstacles à ce que cela se fasse étant donné que mon père na connu aucune femme avant de rencontrer ma mère et ça ne lempêche pas dêtre un bon papa. Mais visiblement, ça a lair un peu plus compliqué. Ca y est, cest fini. Enfin presque.

Je pense que j'ai de grandes exigences, qui ne sont pas illégitimes, mais que je vais avoir du mal à avoir tout dun coup. Quen pensez vous ?

Autre question. J'ai réfléchi à mon problème et je me suis laissé dire, à titre dhypothèse, que les personnes qui seraient susceptibles de sacoquiner, ne serait ce que sur le plan amical et au point de vue psychologique avec moi, sont des femmes qui vont avoir tendance à bien choisir leurs partenaires et qui du fait de leur bon choix et de leur investissement dans ce choix vont arriver à garder ou à rester avec leurs partenaires. Ce qui fait que jaurais moins de chance de rencontrer des femmes célibataires de ce genre que dautres. Bien entendu, comme je nai pas vu toutes les femmes défiler devant moi, je ne peux pas mavancer par rapport à lexactitude de mon hypothèse. Quen pensez vous ?

(*) Dailleurs, il y a quelque chose qui ma agacé durant ces conversations. Cest que cest moi qui aie de fai.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


27660
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Femmes passives qui critiquent: si vous deveniez actives pour changer?

image

Je vois que la majorité des posts ont été centrés sur le partage des tâches domestiques et n'ont pas vraiment résolu la problématique du sujet ; le premier contact, les rencontres hommes - femmes, et la domination féminine qui constitue un...Lire la suite

Est-il timide en amour? ou simplement pas interesse?? - histoires d'amour

image

Bonjour à tous, Je voudrais vous soumettre une histoire que je suis en train de vivre et qui me laisse perplexe… peut-être que vous pourrez m'eclaircir et m'aider a prendre le bonne decision ? Je résume la situation (j'espère que je serai assez...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages