Histoire vécue Amour - Couple > Rencontres sur internet      (2534 témoignages)

Préc.

Suiv.

C'est pas moi la taré : c'est lui

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 616 lectures | ratingStar_72644_1ratingStar_72644_2ratingStar_72644_3ratingStar_72644_4

J'ai 21 ans, et en octobre dernier j'ai rencontré ce personnage : F*** ; sur le internet. Il paraissait si gentil, si parfait. On s'est vite rencontré, et au fil du temps prenais beaucoup de place dans ma vie (téléphone pendant 2h chaque soir, et si je voulais raccroché avant il faisait le petit malheureux, des dizaines de textos, etc…). En effet, dans sa vie (ou plutot dans son monde) il été malheureux, détesté de tous, pas de famille car soit disant faché avec, pas d'amis car il a soit disant changé de vie.

Puis le 24 novembre nous sortons ensemble, il a tous fait pour me charmén connaissait tellement les femmes qu'il a su quoi dire pour charmé. Pourtant il n'avait rien d'un beau garçon, mais il a su charmé comme il le fallait, dire ce que chaque femme veut entendre. Et là mon calvaire commence : le chaud-froid, le "tu es génial" au "tu es qu'une gamine", et les reprches sur le fait que je ne répondais pas aux appels quand MONSIEUR le désirait ou texto au moment où il le voulait. Je me faisait souvent engueulé. Puis es venu les crises, si je devais repartir de chez lui à 18h, il me faisait une crises de cris de larmes pendant 2 ou 3heures ! En répétant tous ces malheurs…

J'en pouvais plus, je commencé a avoir peur.

Puis dès décembre il m'exposa ses idées de bébé, mariage. Je n'ai que 21 ans je ne souhaiter pas avoir tous ça si vite. Il avait même prévu que j'habite chez lui dès janvier, alors que je faisait mes études à 50km de chez lui, mais quand je disait que c'était pas possible c'était les cris et les menaces… Il a commencé à m'imposer de plus voir mes amis, ma famille malgrè que j'habitais chez mes parents. Et puis un jour, début janvier, il a pété le plombs, m'a menacé en disant que j'allais "passé un sale quard d'heure", il m'a demandé si j'avais peur de la mort, qu'il me jetterait au visage un rat mort sur la tete. Puis ma menacé en me disant qu'a minuit on sortirai et qu'il m'attacherait a un arbre avec lui, et qu'il se "foutrait une balle dans la tête" et que le temps que quelqu'un nous trouve il aura réussi a me faire comprendre "le mal que je lui faisait". Alors que je ne faisait rien, là j'ai compris qu'il été malade. J'ai pris peur et je suis partie. Je l'ai quitté. Mais il a réussi a me faire croire qu'il ne l'avai dit que parce que il avait tant de problèmes et que du coup il savait plus où il en était. Je suis revenue vers lui sans conviction. Je voulais le quitter mais je savais d'avance que je voulais le quitter pour de bon mais que malheureusement ça se passerai mal quoi qu'il se passe. J'ai chercher en vain a trouver une manière pour le lui dire, j'ai contacter SOS Dépression, SOS suicide, et d'autres organismes du même genre, qui ne m'on pas aidés dans cette démarche. Pendant cette période, il me disait que des gens sur le net lui disait que du mal sur moi, qu'il été persécuté, et que de vulgarités été dite sur moi (j'ai appris plus tard que tous ça venait de son imagination). A chaque fois qu'il m'engueulé il revenait avec des fleurs pour s'excuser, et que c'était pas de sa faute : c'est juste parce qu'il m'aimait trop ! Puis veint les vacances de février, je dormais chez lui le weekend, je devais rentré le lundi chez moi et revenir chez lui le jeudi. Mais MONSIEUR en avait décidé autrement, le lundi matin (avant qu'il aille travaillait) : crise de colère, il m'a jetté contre le mur, me secoué dans tous les sens, j'avais tellement peur que je lui ai dit que je reviendrai car c'est ce qu'il voulait entendre. Je suis revenue le soir. Et le mardi matin il a de nouveau recommencé, mais cette fois il a faillit me frapper, et a voulu m'étrangler. J'ai pris peur et quand il fut parti au travail, j'ai pris mes affaires et je suis rentré chez moi, mes parents m'attendait et là j'ai dit "c'est plus possible". Je lui alors dit par SMS que je ne reviendrai plus. Il a refait son numéro de charme, qui ma laissé de marbre. J'ai éteint mon portable. Le lendemain (mercredi) il ma dit par SMS qu'il a quitté son boulot et qu'il va se suicider que que c'est de ma faute, j'ai culpabiliser car je ne voulais pas étre responsable de sa mort. Ma mère me disait que c'était du chantage et qu'il faisait exprès de me faire culpabiliser. Je savais plus quoi faire. Il es venu chez moi, mes parents l'on calmer, et j'ai du lui faire croire que l'on été toujours ensemble alors que je ne le voulais pas. Et puis le dimanche je lui ai dit que c'était terminé qu'on n'était plus ensemble. J'avais si peur. La semaine se passa. Et le samedi, dans la nuit m'appelle pour me raocnté une hsitoire invrésemblable : qu'il aurai donné RDV a un de mes ex et qu'il l'aurai frappé. Que soit disant cet ex aurait dit que des choses vulgaires sur moi. J'ai douté, et il me dit "tu voit j'avais raison", et voulait qu'on se voit, je lui ai donner RDV le dimanche. Et ce dimanche j'ai reçu des mails de cet ex en disant qu'il c'était fait casser la figure, etc… etc… J'ai appelé une amie qui m'a dit d'appeler mon ex pour vérifier. Ce que j'ai fait. Et tous ça n'étais pas vrai, il avait tout inventer avait pirater l'adresse de mon ex pour me faire croire tout ça. J'ai donc dit que je ne viendrai pa au RDV.  

Puis le lundi 25 février, je me suis levé, j'ai déjeuné, ouvert mes volets (personnes chez moi) et il été là, j'ai hurlé de toute mes forces, j'ai voulu refermé la fenêtre mais il l'a coinçé avec son pied, et est rentré. Il m'a dit que maintenant on allais s'expliquer. Pour résumé : a fouillé dans mon ordinateur, ma violé, ma demandé de prendre une douche, m'a manacé avec un couteau (que si je disait quoi que se soit il me saignerai) , m'a forcé a prendre sa voiture et qu'il prendrait la mienne et qu'au moindre faux pas il me "foutai dan le fossé", m'a déposé chez lui, puis emmené au macdo, et ma dit qu'il me laissait 2 choix : soit je m'expliquai pas et on partai a l'étranger (il avait calculé qu'on serait a la frontière avant la soirée) ou soit je m'expliqué et il me relacherai. J'ai du par statégie, et pour sauver ma peau, lui faire croire qu'on retournerai ensemble que j'expliquerai a mes parents, bref lui faire croire ce qu'il avai envie d'entendre. J'ai pu partir, rentré chez moi et là j'ai porté plainte.

Après cela, j'ai changé de numéro, d'adresse MSN… Puis est venu le harcèlement : mails, téléphones (fixe de mes parents) , colis, lettres, fleurs… Tous cela durant 5 mois ! Aujourd'hui ça ne fais que a peine 2 mois que je suis tranquille, mais pour combien de temps ?!

J'ai appris récemment que mon affaire été classé "sans suite" ; les flics ont rendu mon affaire pas crédible du tout, je passe pour une menteuse et je "dresse un portrait négatif de Monsieur C… F… ". Je n'ai pas été écouté, il a gagné, et est passé (comme disait Yvonne) au travers de la justice. De plus cette personne a eu d'autres souçis avec la justice, et j'ai été contacté par la police pour témoigner dans une affaire le concernant contre une autre fille. Mais c'est moi la menteuse ! Il est trop malin et a réussi pour le moment, mais un jour où l'autre il tombera et payera cher ce qu'il m'a fait.  

 

Alors je suis à 100% derrière ce projet de loi, car il faut que ces malades soit punit !!!!

Et pour répondre a quelqu'un qui a dit que ces personnes s'en prennais a des gens faibles : je suis totalement pas d'accord, j'ai un fort caractère, je sais m'affirmer, je sais ce que je suis et ce que je veut et vaut, mais voilà il a eu les mots que toutes femmes aimeraient entendre car il s'est ce que les femmes attendent des hommes.

 

Aujourd'hui je suis complétement désemparé et dégoutée face a cette justice qui me traite de menteuse et qui ne vois pas le mal psychologique que cela a eu sur moi : 5 mois de peurs, d'angoisses, de pleurs, de hurlements… J'ai du consulter une psy !!! C'est pas moi la taré : c'est lui !

 
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


72644
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Femmes passives qui critiquent: si vous deveniez actives pour changer?

image

Je vois que la majorité des posts ont été centrés sur le partage des tâches domestiques et n'ont pas vraiment résolu la problématique du sujet ; le premier contact, les rencontres hommes - femmes, et la domination féminine qui constitue un...Lire la suite

Est-il timide en amour? ou simplement pas interesse?? - histoires d'amour

image

Bonjour à tous, Je voudrais vous soumettre une histoire que je suis en train de vivre et qui me laisse perplexe… peut-être que vous pourrez m'eclaircir et m'aider a prendre le bonne decision ? Je résume la situation (j'espère que je serai assez...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages