Histoire vécue Amour - Couple > Rencontres sur internet      (2534 témoignages)

Préc.

Suiv.

La decéption des rencontres sur internet

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1493 lectures | ratingStar_4834_1ratingStar_4834_2ratingStar_4834_3ratingStar_4834_4

).

Histoire de passer le temps, je suis allé discuter sur un tchat, du nom dun opérateur très connu. Chose que je navais pas refaite depuis au moins 1 an. A lépoque jy passais des heures, avec au final une frustration équivalente : des mecs à moitié obsédés (lautre moitié étant atteinte de troubles psychologiques divers lol) , et des femmes ne sachant pas aligner plus de 3 mots par phrase, se contentant des 5 mots magiques oui, non, lol, ok et mdr. Alors pourquoi y passais-je autant de temps me direz-vous ? Sans doute parce que je fais parti des 50% de mecs atteints dun trouble psychologique hihihi.

Donc je suis connecté, je tente 1 ou 2 approches, pas de réponse. La routine quoi. Jabandonne vite avant de ménerver, mais je reste connecté (au cas où). Au bout de 2h une demoiselle vient me parler, je lui réponds, on échange quelques banalités : elle a 25 ans (moi 24) , elle habite près de chez moi (91) , elle me dit notamment quelle veut se caser. A la fin de la conversation nous navons même pas abordé le moindre détail physique mais nous décidons de rester en contact, et pourquoi pas…

Comme elle na pas internet chez elle, elle est actuellement connectée chez sa voisine. Du coup si nous voulons rester en contact, seul le contact téléphonique est envisageable. Elle me laisse alors son numéro de portable, je lui confirme que je lappellerai le soir même, puis elle se déconnecte. Ce que je fais également quelques minutes plus tard.

La fin de laprès-midi passe, arrive le soir. Je prends donc mon téléphone, je compose le numéro. Il y a quelques années jaurais stressé comme un malade rien quà lidée dappeler une inconnue. Il faut dire que je me faisais des films immédiatement dès que le courant passait bien avec quelquun (que ce soit sur internet ou dans la vie réelle). Aujourdhui, après de grosses désillusions et autres déceptions sentimentales, je pars plutôt du principe que ça ne marchera pas, donc je suis moins déçu au final (même si je le suis quand même bien sûr). En tout cas j'ai beaucoup moins de pression lorsquil sagit dorganiser un RDV comme celui-ci. Je reste naturel, comme si j'allais voir un (e) ami (e) de longue date, sans arrière-pensée.

Bref. Elle décroche, elle a une voix très agréable, et le courant passe très bien. Nous nous parlons comme si nous nous connaissions depuis longtemps. Enfin cest plutôt elle qui parle, de tout, de rien. Le petit problème est que j'ai un forfait ridiculement petit (1h/mois). Donc si je veux pouvoir la rappeler les jours suivants il faut ruser un peu. Pour ne pas passer pour un radin je lui dis que je vais pas rester longtemps parce que je me lève tôt le lendemain matin (ce qui est dailleurs vrai soit dit en passant). Nous en restons donc là (30 min de conversation -> -15min pour mon forfait) , et je lui promets de lappeler le lendemain soir.

Le lendemain (lundi) je la rappelle, et comme la veille nous discutons de tout et de rien, elle me raconte sa vie, moi la mienne, etc.

Mardi soir je suis assez occupé (j'ai de la famille à la maison). Surtout je suis super fatigué à cause du boulot et je nai pas spécialement envie de rogner mes heures de sommeil bien méritées. Je nappelle donc pas la demoiselle, et je me dis aussi que ça sera un moyen de tester sa réaction.

Mercredi elle menvoie un texto dans lequel elle me dit quelle attendait mon appel la veille, quelle sennuie toute seule, etc. Je lappelle donc le soir, et je lui propose une sortie (billard) dans la semaine quelle accepte immédiatement. Elle ne connaît pas le billard, ça sera l'occasion de le découvrir.

Je passe sur les appels suivants, qui nont rien de spécialement doriginal mais qui se déroulent toujours dans une bonne ambiance.

Arrive donc le jour J. Je mhabille de façon classique : jeans un peu fashion (enfin classique pourrait-on dire aujourdhui) , petite chemise jaune à manches courtes. Un tout petit peu de parfum, de gel dans les cheveux et cest parti.

Je vais la chercher directement en bas de chez elle (elle habite à 30 kms de chez moi tout de même). Je ne sais toujours rien delle concernant son physique. Mais comme il ne sagit pas dune soirée romantique en tête à tête je nai pas spécialement dappréhension. Et je la vois arriver, grande (au moins 1m75) , svelte, très mignonne. Le truc quon nose même pas imaginer quoi !

Elle monte dans la voiture, on se fait la bise, puis direction le billard, qui est à 15 kms de là. Au début du trajet je la sens super stressée (rien dillogique à ça) , puis elle se détend petit à petit. J'ai mis la musique en bruit de fond et jessaie de ne pas laisser de blanc dans la conversation pour installer une ambiance sereine. Nous arrivons alors au billard (qui est en fait billard/bowling/bar).

Je lui propose daller boire un verre avant, et de discuter un peu. Elle est daccord, elle choisit un cocktail, moi de même, puis je règle tout. Nous allons nous asseoir, nous discutons, je lui explique les règles du billard (quelle na jamais pratiqué) , elle me parle de sa famille, de son enfance, etc. Je lécoute, nous rigolons pas mal, je lui raconte aussi un peu ma vie, bref le courant passe bien là également.

Au bout dune heure je lui propose de passer au billard. Elle accepte. Nous allons donc chercher le matériel et direction la table 8. Evidemment le résultat nest pas fameux. J'ai même eu une petite angoisse au début quant à létat final dans lequel nous allions rendre le tapis Mais heureusement elle a compris assez vite le principe. Bon elle ny arrivait pas très bien non plus mais ça me paraît normal. Par contre je ne lai pas sentie spécialement heureuse à ce moment-là. En général quand on rate un coup au billard (c'est-à-dire souvent ! ) on se chambre gentiment. Là rien elle tirait la gueule, avec un petit sourire de temps en temps. Génial. Enfin je me suis dit quelle nétait pas fan de billard, après tout pourquoi pas ?

Jabrège le supplice au bout dune heure, je règle le billard également, puis je lui propose de retourner discuter un peu, ce qui nous permettrait de regarder les gens jouer au bowling à côté (chose quelle navait jamais vu non plus). Elle me dit OK, nous allons donc nous asseoir, mais le feeling est moins évident à ce moment-là. Il y a néanmoins une certaine complicité : mains qui se touchent, rires, etc.

Au bout dun certain temps, elle me propose de rentrer, alors nous y allons. Le trajet retour est sympa : musique, discussion, etc. Puis quand nous arrivons en bas de chez elle, je marrête, elle me dit bon… , elle me fait le bise et sen va comme une voleuse sans se retourner. Je précise quà aucun moment (de toute la soirée dailleurs) je nai fait (physiquement) , ni suggéré (verbalement) , une quelconque tentative dapproche.

Je rentre alors chez moi un peu déçu quand même. Jattendais au moins un merci pour la soirée ça aurait été la moindre des choses me semble-t-il dautant que cest moi qui l'ai toujours appelée au téléphone, qui ai proposé, qui ai organisé, qui me suis déplacé, qui ai payé, etc.

Jarrive chez moi 30 minutes plus tard (il est 2h du mat). Je lappelle pour lui dire bonne nuit, lui demander à nouveau si elle a aimé cette soirée. Elle me répond oui sans trop de conviction. Je lui dis que jaimerais bien quon se refasse une soirée bientôt et je lui demande si elle aussi. Elle me dit oui sans aucune conviction. Alors en rigolant je lui dis oui oui ou oui bof quelque chose comme ça. Elle me répond oui oui mais plus du genre fous moi la paix lol.

Donc bon je ninsiste pas. 4 jours plus tard je nai toujours pas de nouvelles delle, je me décide donc à lui écrire un texto un peu incisif mais courtois. Et oui ne pas faire lerreur bête du texto incendiaire qui précède une réponse du style excuse moi mon téléphone était cassé je ne pouvais pas te joindre qui laisse le pyromane un peu… con. Donc dans le texto je lui demande dêtre sincère quant à la situation, dautant que j'ai été plus que correct avec elle. Elle a bien reçu le texto, mais à ce jour aucune réponse…

Moralité : lhypocrisie sentimentale nest pas lapanage exclusif des hommes.

Elle maurait simplement dit tes trop gros, tes trop moche, tes trop grand, tes trop con, ou tas mauvaise halène que sais-je encore (et même par SMS pourquoi pas) , cétait réglé je la laissais tranquille ! Je suis pas du genre à harceler les gens. A quoi bon forcer les gens à faire se qu'ils ne veulent pas faire ? Enfin voilà la fin de lhistoire. Tout ça pour ça !

Mais au-delà de… est vrai que jen viens à avoir une sorte de désaffection envers les femmes. Je narrive pas trop à comprendre ce quil faut faire pour que ça marche. Là je lai joué gentleman (comme dhabitude en qui me concerne -> on me l'a encore fait remarquer hier au boulot quand j'ai spontanément aidé une demoiselle en galère pour transporter des cartons et que tout le monde regardait sans bouger…) résultat une nouvelle claque. Alors que j'ai beaucoup damis pires que machos et ils sont tous en couples. A ne rien y comprendre ! J'ai 24 ans, je ne suis pas né à Tchernobyl, physiquement je suis normal. Je ne bois pas, je ne fume pas. Je fais 10h de sport par semaine, je suis en CDI avec une bonne situation. Mes ami (e) s me font sans arrêt la fameuse remarque je comprends pas que tu sois célibataire : tas de la classe, tas de lhumour, etc… Bref le truc sensé vous remonter le moral, mais qui vont met plutôt au fond du trou ^^ A croire que je respecte peut-être trop les femmes qui sait ?

Bon je viens de vous démontrez aussi que je fais vraiment partie des 50% de mecs ayant un trouble psychologique certain hihihi Remarquez le fait den avoir conscience est déjà un premier pas vers la rédemption !

Enfin je ne désespère pas. Peut-être que les prochaines femmes que je vais rencontrer vont également profiter de moi (ne dit-on pas trop bon, trop con ? ) mais si un jour je rencontre une femme sincère et honnête je pense quelle ne le regrettera pas. Loin de là même !

Bravo à ceux (si il y en a) qui ont tout lu et désolé pour ce long monologue.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


4834
b
Moi aussi !
22 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par gggg | le 28/04/15 à 22:29

Je ne sais pas si cela fait longtemps que tu as posté ce message, mais je l'ai lu et je me reconnais dans ce que tu dis !(même si je suis une femme). Ne reste pas sur ces déceptions, il arrive qu'il faille rencontrer beaucoup de monde avant de trouver la personne faite pour sois.
courage.

Histoires vécues sur le même thème

Femmes passives qui critiquent: si vous deveniez actives pour changer?

image

Je vois que la majorité des posts ont été centrés sur le partage des tâches domestiques et n'ont pas vraiment résolu la problématique du sujet ; le premier contact, les rencontres hommes - femmes, et la domination féminine qui constitue un...Lire la suite

Est-il timide en amour? ou simplement pas interesse?? - histoires d'amour

image

Bonjour à tous, Je voudrais vous soumettre une histoire que je suis en train de vivre et qui me laisse perplexe… peut-être que vous pourrez m'eclaircir et m'aider a prendre le bonne decision ? Je résume la situation (j'espère que je serai assez...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages