Histoire vécue Amour - Couple > Séparation - Quitter son conjoint      (15968 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment j'ai pu vivre 2 ans avec une fille ?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 798 lectures | ratingStar_13744_1ratingStar_13744_2ratingStar_13744_3ratingStar_13744_4

J'ai eu une expérience avec une fille.Quand cette fille m'a embrassé pour la première fois, je n'ai pas tout compris. J'avais 15 ans et n'avait jamais eu de petit copain alors une fille… Je la considérais comme ma grande soeur car ça faisait 3 ans que je la cotoyais. Je lui parlais beaucoup puis est arrivé ce fameux soir où elle m'a embrassé. Je me suis sauvée puis elle partie en vacances pendant 15 jours. Elle m'a appelé pendant ses congés puis quand elle est revenue, je suis allée la voir. Elle m'a embrassé et je me suis laissée faire sans comprendre ce qui m'arrivait réellement. Je l'admirais cette fille. Elle représentait ce que je rêvais d'être. Elle avait 25 ans et menait la vie que je rêvais à 15 ans.

Régulièrement, j'allais chez elle le soir. Je dormais très souvent chez elle. J'avais un double de clés et dès que je rentrais du lycée, j'étais chez elle. J'inventais n'importe quoi à mes parents. J'avais l'impression qu'il se doutait de quelque chose. Elle m'avait dit et m'avait fait promettre de ne jamais parlé de cette histoire. Elle avait peur d'être accusé de détournement de mineur et à cause de son métier. Avec le temps, je suis tombée très amoureuse d'elle. Je ne pensais et ne voyait que par elle. (je passe tous les détails…) Je suis partie en vacances avec mes parents et elle nous a rejoint. L'année suivante, on a fait la même chose et elle m'a quitté au retour des vacances après 2 ans d'amour. C'était en aoüt 1994.

J'ai beaucoup souffert. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. J'allais chez elle, je pleurais. Quand je rentrais chez mes parents après, j'inventais n'importe quel excuse pour cacher mes larmes. Je pense qu'ils ont compris ce qui m'arrivait mais ils m'en ont jamais parlé.

Elle, elle me disait je ne veux pas gâcher ta jeunesse. Trop tard c'était fait. Je l'aimais. Un après-midi, j'étais seule chez mes parents et j'ai avalé des cachets puis je l'ai appelé. Elle a appelé le médecin.

Je souffrais et j'avais personne à qui parler. En plus, elle s'affichait avec sa nouvelle copine (qui avait le même âge qu'elle) et comme j'habitais à côté de chez elle, je la voyais avec l'autre. Je l'épiais derrière mes carreaux. J'avais besoin de la voir…

J'ai longtemps souffert… J'essayais de l'éviter.

En avril 95, je suis tombée nez à nez avec elle et elle m'a fait comprendre qu'elle était triste car c'était le premier anniversire de décès de son frère. (il est mort en avril 94 et j'étais là pour la soutenir du haut de mes 17 ans). J'ai fait comme si je m'en foutais mais je savais qu'elle avait besoin de moi. Quelques jours plus tard, je suis allée la revoir. Elle était séparée de l'autre alors elle m'a ré-embrassé et c'était reparti pour 2 mois jusqu'à ce que l'autre revienne dans sa vie. J'ai de nouveau souffert en essayant d'être plus forte. J'étais majeure et j'ai commencé à sortir, à voir d'autres personnes.

Je suis sortie avec un mec et elle m'a vu avec. Elle l'a critiqué comme si elle était jalouse. Je n'aimais pas ce mec alors je l'ai quitté. De toute façon, je l'aimais toujours elle. Elle a déménagé. J'ai encore une fois beaucoup pleuré car j'ai compris que je la reverrais plus, enfin très peu et plus comme avant.

J'ai eu des mecs sans lendemain puis je suis sortie avec le meilleur ami de mon frère. Ca a duré 1 an 1/2 puis je l'ai quitté pour d'autres raisons.

J'ai déménagé et suis partie à 250 km de chez mes parents. Elle est venue me voir là-bas mais il ne s'est rien passé. Je lui ai fait comprendre que j'étais prête à assumer et à crier haut et fort cette relation avec elle si elle le souhaitait, que j'étais prête à tout. Il suffisait d'un mot pour que je retombe dans ses bras mais rien.

Puis j'ai rencontré mon homme qui est aujourd'hui mon mari. Mes parents ont invité cette fille à mon mariage. J'ai dit oui en espérant qu'elle souffrirait de me voir rayonner de bonheur. Je ne lui ai pratiquement pas adressé la parole de la soirée.

Aujourd'hui, je ne regrette rien de ce qui c'est passé entre nous. Il m'arrive encore de penser à elle comme ce soir mais je sais que ce n'est plus de l'amour. J'ai trop souffert à cause d'elle. Je suis très heureuse avec mon mari.

Avant qu'elle arrive dans ma vie, je n'avais jamais imaginé que j'aurai découvert un tel bonheur avec une fille et encore moins que j'en serais tombée amoureuse. Comme je l'ai dit plus haut, même si je ne regrette rien, je lui en veut encore. C'est la façon dont elle m'a quitté qui à été très dure. Il m'a fallut du temps mais je m'en suis sortie et seule car je n'avais jamais personne à qui parler mais je m'étais toujours dit que le jour ou je me marierai, je raconterai tout à mon futur mari. C'est chose faite. Il n'a pas tout compris mais j'ai répondu à ces questions.

J'ai beaucoup souffert de cette rupture car je n'avais personne à qui parler. J'aurai aimé tout raconter à mes parents. J'aurai aimé qu'ils viennent me parler car je pense (j'en suis même sûre) qu'il devait voir que j'étais mal. Je crois que quelque part, je leur en ai voulu. J'ai l'impression qu'ils ne voulaient pas voir les choses telles qu'elles étaient, que leur fille était amoureuse d'une fille.

Aujourd'hui, ils savent que cette fille est homosexuelle. Ca fait maintenant plusieurs années qu'elle l'a dit à mes parents. C'est peut être à ce moment là qu'ils ont définitivement compris qu'ils s'étaient passés quelque chose avec elle mais personne ne m'en a jamais vraiment parlé. Si, il arrive que mon frère, en plaisantant, fasse des réflexions du genre : je me demande ce que tu devais faire avec elle quand tu dormais là-bas alors je lui réponds : rien, j'avais une chambre d'amis pour moi. Je suis sûre qu'ils le savent tous mais disent rien. Peut être par honte ou par respect pour moi… Je ne le saurai peut être jamais.

Souvent, j'ai repensé à ce que j'ai vécu avec elle et je me demande comment j'ai pu aimer, tomber amoureuse et vivre 2 ans cette relation avec une fille.

Je n'ai jamais re-souffert après elle. Je quittais mes mecs avant qu'ils ne le fassent mais aujourd'hui, je crois que si je perdais mon mari, ce serait encore plus terrible que ce que j'ai vécu avec elle.

Je n'ai que 26 ans et j'ai l'impression d'avoir vécu déjà pas mal de choses à mon âge et d'avoir pas mal souffert en amour.

Aujourd'hui, je sais que j'ai gagné mais elle reste toujours au fond de mon coeur et je crois que quoi qu'il arrive elle le sera toujours car ce qu'on a vécu était UNIQUE. Elle fait partie de mon passé.

Mon présent, mon futur sont avec l'homme que j'ai épousé.

Voilà, vous connaissez mon histoire. Merci de m'avoir lue et désolée pour la longueur mais ça fait du bien car c'est très rare de parler…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


13744
b
Moi aussi !
23 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rupture... au bout du rouleau. help - affaires de couples

image

Salut à tous, Alors voilà, je viens de me faire jeter comme une vielle merde par le mec que j'aimais. Je ne comprends pas, je ne comprends pas… Tout s'annonçait pourtant bien… On s'est rencontré le 5 mai à une manif. De mon côté, boum, le...Lire la suite

Retour affectif - relations amoureuses

image

Bonjour, Je vous fait par de mon histoire j'ai était séparer avec mon homme depuis 2 mois j'ai beaucoup d'amour pour lui. Par le biais des forums j'ai rencontre dylan-voyance j'ai fait une voyance complète par pendule pour moi très satisfaite et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages